Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Un mystérieux cratère en Sibérie (partie 2)

Un mystérieux cratère en Sibérie (partie 2)

[Avant d’aller plus loin, lisez la première partie si ce n’est pas déjà fait !]

crat-1
Vue du bord du cratère

Le Pr Voronin a pourtant trouvé une étrange anomalie dans la formation des anneaux annuels de tous les arbres au-delà de 200 ans. Certains arbres ont révélé être tombés en 1841-42, certains s’étaient juste brisés à la même époque et dans les échantillons les anneaux annuels avaient rétréci en même temps et ils sont morts peu après.

Les choses se compliquèrent quand les scientifiques analysèrent les anneaux des arbres poussant près du cratère. La même année, 1842, les cercles avaient grandi de manière importante. Et chose surprenante, ils continuèrent à ce rythme élevé pendant environ 40 ans, puis les anneaux devinrent nettement plus étroits.

« Le saut rapide de croissance des arbres est soit une amélioration brusque de l’approvisionnement en minéraux, ou bien des arbres ont été coupés et ceux qui restaient ont reçu plus de lumière », a dit Voronin. « C’est comme si on avait répandu sur la forêt de grandes quantités de fertilisants.

Mais il semble y avoir eu un afflux massif et sa cause n’est pas encore claire. Mais une brusque réduction de croissance après quatre décennies n’est pas habituelle dans cette situation.

« Je ne connais qu’un cas similaire. C’est après la catastrophe de Tchernobyl et la libération de ses radiations que la croissance des arbres a augmenté de manière spectaculaire. Nous avons peut-être affaire à quelque chose de semblable ici ? Oui, aujourd’hui les radiations de fond sont faibles dans le cratère. Mais à une époque peut-être que des isotopes radioactifs à courte vie seraient arrivés soudainement ici, se seraient ensuite désintégrés et la radioactivité serait revenue plus tard à un niveau naturel ?

« Une météorite radioactive ? Ou, terrible à dire, des objets spatiaux artificiels avec du combustible nucléaire à bord ? Il y a des arbres qui sont tombés et d’autres qui se sont brisés aussi. Les arbres éloignés du cratère ont poussé en général de manière totalement inexplicable. Et cela s’est passé pendant les mêmes années. C’est dans l’ensemble une histoire mystérieuse ».

Suggère-t-il vraiment que les restes d’un vaisseau extra-terrestre pourraient reposer dans le cratère ?

crat-2

Il répond en expliquant que le saut des isotopes du milieu du 19ème siècle équivaut aux modèles qui se sont passés dans les tests d’armes nucléaires.

Dans un documentaire télévisé diffusé en mars 2012, il a dit : « Ce fut un saut incroyable et fou de strontium et d’uranium.

« Je suis biologiste – et non géologue ou physicien – et je peux donc me permettre certaines libertés.

« Et j’ai été le premier à parler de la version d’un dispositif OVNI qui serait tombé là avec son moteur nucléaire toujours en fonctionnement.

« Il a donc d’abord touché le sol – et soulevé un premier cône. Plusieurs centaines d’années plus tard le moteur a explosé et repoussé la partie centrale du cratère vers le haut. C’est de là que provenaient le strontium et l’uranium.

« Cela a été ma théorie d’une origine extra-terrestre ».

Aujourd’hui, contacté par le Siberian Times, il concède qu’un travail ultérieur sur le cratère a produit une explication plus probable, bien qu’elle ne soit pas parfaite.

sib1

sib2
Expédition vers le cratère de 2006 et au-dessus Kolpakov et sa femme étudiant les photos prises pendant l’expédition

Il a été largement critiqué pour sa théorie OVNI, mais il dit que les autres explications ne font pourtant pas encore autorité.

« Ce que j’ai dit à l’émission de TV date un peu et depuis cette époque nous avons fait de nombreuses recherches et analyses qui montraient que la théorie du volcan est la plus probable. Oui, le seul de ce genre sur ce territoire », dit-il.

« Ce n’est pas un volcan de lave typique, mais à un certain moment une explosion de gaz a simplement eu lieu.

« Il existe toujours bien sûr de nombreuses choses étranges à propos du cratère. Aucun consensus unifié et décisif n’a encore été trouvé. Avec les géomorphologues, nous avons ensemble décidé que c’était la version la plus probable.

« La chose étrange qui ne cadre toujours pas avec la théorie, est qu’en cas d’explosion par du gaz, elle n’aurait pas augmenté la température. Et pendant un moment la surface a fait l’objet d’un réchauffement continu, il y a eu une augmentation du niveau de température.

« C’est pourquoi je disais à mes collègues scientifiques ‘Les gars, il a dû y avoir un réacteur nucléaire au travail là-bas.’ Leur réponse a été ‘Comment cela se serait-il produit’/ et ‘Il n’y a pas de traces de radioactivité’.

« Ensuite – je sais que ça semble drôle qu’un biologiste le rappelle à des géochimistes – je leur ai remis en mémoire qu’il y a des isotopes à vie courte qui ne durent que 30 à 40 ans.

crat-3
Pente du cratère

« Cet événement d’augmentation du niveau de température a eu lieu en 1842 – je peux donner l’année exacte grâce aux analyses des anneaux des arbres. Ce fut l’année où il y a eu une chute massive d’arbres et c’est à ce moment-là qu’ils ont tous eu ces marques.

« Et la même date a été mentionnée de manière complètement à part de la mienne par les géomorphologues. Ils ont dit que quelque chose s’était produit là-bas approximativement à la même date (les années 1840), une explosion ou une sorte de poussée, de soulèvement ».

Les analyses d’arbres envoyées par Voronin à l’institut de recherche nucléaire de Novossibirsk ont montré que pendant cette période les anneaux de croissance ont manifesté un sursaut de strontium et d’uranium, à des niveaux trois à quatre fois plus élevés que la normale, et ceci a duré pendant environ 20 ans – et ensuite ont régressé.

D’où venait donc cette radioactivité si c’était un ‘volcan gazeux’ ?

« Cela a été exactement ma question aux géochimistes et je leur disais – y-a-t-il un réacteur sous le cratère ? Leur réponse était – quel réacteur, d’où viendrait-il ? Mais alors d’où les éléments radioactifs proviendraient-ils ?

« Ils n’ont toujours pas répondu. Mais nous nous dirigeons vers une position plus raisonnée disant d’oublier la radioactivité et de tabler sur une théorie plus probable de volcan…

« Mais la question de la provenance de la radioactivité reste irrésolue. Personne ne peut l’expliquer définitivement et clairement.

crat-4

« Donc l’hypothèse est toujours tout à fait approximative, mais je pense vraiment que l’opinion des géomorphologues est la plus correcte de toutes, que c’est un volcan gazeux.

« Elle montre aussi les moyens habituels d’élévation d’un volcan gazeux – quand le gaz s’accumule dans la chambre, il y a ensuite une explosion qui jaillit du sol et le gaz commence à s’accumuler de nouveau. Puis une autre explosion et le sol se soulève de nouveau.

Alexander Pospeev, docteur en sciences géologiques et minéralogiques, fait ressortir que l’explication est plus prosaïque et moins extra-terrestre.

« Aujourd’hui l’origine du cratère n’est toujours pas découverte, mais nous pouvons dire avec certitude qu’elle a une origine terrestre. Elle pourrait provenir d’une libération souterraine de fluides comme de l’hydrogène. Peut-être que ce sont d’autres fluides, c’est ce que nous ne savons pas exactement.

« Mais les études n’ont pas montré à l’heure actuelle qu’il n’existe pas d’objets comme des fragments d’astéroïdes ou un objet métallique sous le cratère, comme suggéré.

« C’est un endroit bien intéressant sans qu’on n’ait besoin de lien avec des contes mystérieux. Je suis scientifique et je ne crois pas aux OVNI. Je pense qu’il y a une explication à chaque mystère, quelquefois plus simple, parfois, comme dans notre cas, plus difficile…

Pospeev a aussi une explication prosaïque pour les anneaux étranges des arbres, faisant valoir – contrairement à Voronin – qu’une éruption venant de gaz pourrait élever la température.

« Le changement de taille des cercles découverts par le Pr Voronin est dû à une libération de chaleur, qui a accompagné la libération souterraine d’un fluide et ensuite, quand la température est revenue à la normale, l’anneau a repris aussi sa taille normale.

« On n’a découvert aucune trace de radiations autour du cratère. Le taux de radiations y est beaucoup plus faible qu’à Irkoutsk. »

Les critiques peuvent discuter de l’absence de structures du même genre. Si ce fut la cause il y aurait sûrement d’autres exemples ? Il a prétendu qu’il y a peut-être d’autres exemples qui sont – pour l’instant – inconnus de nous, tout en reconnaissant aussi que le cratère n’a pas encore révélé tous ses secrets en terme d’un établissement final sans le moindre doute de sa cause.

« Il peut être tout à fait étrange que de tels cas n’aient pas été vus avant, mais nous parlons de géophysique », dit-il.

« À ce sujet, pour la science, des centaines d’années ne durent que quelques secondes. Nous ne pouvons dire que dans la même zone il n’y ait pas d’objets semblables plus anciens que le cratère Patomskiy mais qui seraient aujourd’hui simplement écroulés et recouvert d’arbres, ce qui fait qu’ils n’ont jamais été découverts par l’homme.

« En fait, dans la région il y a trois ou quatre volcans, il se peut donc que le phénomène ne soit pas tout à fait unique.

« Toute expédition a une valeur considérable pour l’étude du cratère. Il existe une énorme différence entre notre savoir sur le cratère depuis le moment du démarrage des expéditions et aujourd’hui.

« Il y a un grand intérêt à résoudre le mystère du cratère Patomskiy et j’espère que dans dix ans nous pourrons résoudre totalement son énigme. »

Une autre mission pour Patomskiy est programmée dans les mois à venir. « J’espère qu’elle découvrira de nouveaux faits qui aideront à révéler les secrets du cratère », a-t-il dit.

Source : Siberian Times
Traduction par le super Bistro Bar Blog


Publicité

Laissez un commentaire

*