Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Le mystère d’un pentagramme géant au Kazakhstan, visible sur Google Earth

Le mystère d’un pentagramme géant au Kazakhstan, visible sur Google Earth

L’étoile à cinq branches mesure 366 mètres de diamètre.
Elle est située sur la rive sud du réservoir de la haute Tobol (rivière) au Kazakhstan.
Un théoricien pense que ce pourrait être les restes d’une base militaire russe.

Cet énorme pentagramme marqué au sol à côté d’un lac, dans un coin isolé du Kazakhstan, a suscité l’émoi de théoriciens du complot après son apparition sur Google Earth.

Le symbole, une étoile à cinq branches qui mesure quelques 366 mètres de diamètre, est situé sur la rive sud du réservoir (ou lac) de la haute Tobol dans le nord du pays.

Les pentagrammes sont communément associés avec le culte du diable, mais ils sont également utilisés dans la religion Bahai et dans le taoïsme chinois ainsi que par les néo-paganistes et les adeptes du mathématicien grec Pythagore.

pentagramme

Mais le fait que le symbole, qui est visible sur Google Earth ici, soit présent dans un tel endroit éloigné reste un mystère.

Alors que certains ont conclu rapidement que ce pentagramme est de toute évidence l’œuvre d’un culte satanique secret, d’autres croient qu’il pourrait être les restes d’une base militaire russe. […]

Daily Mail (traduction fdesouche)

Publié le 6 août, 2013 dans Monde, Satanisme, Symbolisme & Symboles, X Files & Paranormal.

Publicité

Laissez un commentaire

*