Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Le gouvernement au 21è Siècle part I

Le gouvernement au 21è Siècle part I

Par Manly P Hall traduit par le webmaster [page d’accueil de la série]

L’actualité des quelques derniers jours, à un niveau politique et gouvernemental, a remuée beaucoup de pensées et nous commençons à réaliser que les choses ne tournent vraiment pas rond. Et il semble n’y avoir aucune solution claire et précise sur comment corriger la condition. Car la condition du présent implique presque tous les aspects de la civilisation mortelle dans ce pays et dans d’autres endroits du monde. Le monde a de sérieux problèmes. Et la raison de ce problème est un manque de reconnaissance générale que l’humanité a une responsabilité pour la planète sur laquelle elle vit.

Nous avons considéré la vie comme étant une grande opportunité d’éviter les problèmes, et avons beaucoup de succès à avoir de sérieux soucis. Nous aimons penser au futur mais certaines des meilleures pensées que nous avons jamais eu viennent du passé. Et je pense que les remarques et les pensées de Platon en rapport avec les problèmes du gouvernement ont très bien leur place. Il a dit « N’importe quel système de gouvernement qui a pour but d’avoir de la valeur fonctionnera s’il est honnêtement administré. Si les faits de la vie sont clairs. Si l’individu réalise qu’il est entouré par des gens sincères qui cherchent à le maintenir, ou cherchent à maintenir la culture à laquelle il appartient, les choses iront plutôt bien peu importe comment vous appelez ce système. Sans intégrité, aucun système n’ira bien. Il n’y a aucune possibilité de faire de la malhonnêteté une vertu permanente pour la race.« . Nous avons un problème que nous devons affronter.

Une des pensées intéressantes qui est venue à nous du passé en rapport avec ce sujet intriguant, est cette déclaration toute simple : Un individu ne nait pas citoyen de son pays simplement parce qu’il est né physiquement dedans. Il ou elle n’est pas un citoyen par la naissance, c’est un(e) citoyen(ne) par la dédicace. Et dans pratiquement toutes les religions de l’Antiquité et particulièrement les périodes plus tardives de la culture Egyptienne, la création de la citoyenneté était un rite et un rituel qui était généralement effectué quand l’individu avait entre 14 et 16 ans. Il s’y engageait lui-même et était suffisamment âgé pour savoir ce que cet engagement voulait dire et comment il faisait parti d’un modèle collectif plus large. Quand il avait 14 ou 15 ans il ou elle, peu importe le sexe, les initiés avaient leur petite mèche de cheveu sur le front qui était coupée. Avant cela ils étaient perçus comme des enfants innocents incapables de décider quoi que ce soit d’important. Mais quand ces enfants arrivèrent à l’âge de 15 ou 16 ans ils devaient commencer à penser au monde dans lequel ils vivaient, leur devoir envers lui, ce que le monde peut faire pour eux et ce qu’ils Doivent faire pour lui.

Il y avait un rituel élaboré en connexion à ce type de reconnaissance. L’individu ne signait simplement pas une constitution ou une déclaration d’indépendance mais il était testé mentalement, moralement, émotionnellement et physiquement pour savoir si oui ou non il avait l’endurance, l’intégrité, et le contrôle de soi approprié à la citoyenneté dans un pouvoir mondial majeur. Il devait proclamer sa propre citoyenneté et la prouver, et il devait la prouver selon plein de types de possibilités. Supposons qu’il essaye de la prouver aujourd’hui, on lui poserait une question comme : « Qu’est ce que la Démocratie? ». On ne lui demanderait pas de répéter la constitution ou les droits de l’homme ou de prêter allégeance au drapeau, on lui demanderait de montrer ce qu’il Connait à propos d’un système démocratique de vie, comment il peut fonctionner, pourquoi il peut fonctionner, et qu’est ce qui peut le détruire. On s’attend donc à ce qu’il soit informé de la manière basique dont fonctionne le gouvernement.

Cela passerait certainement pour une condition exagérée mais nous sommes dans une crise exagérée. Supposons que nous reconnaissons la possibilité que la fin du Lycée pourrait être la séparation entre le jeune et le mature. Au moment de la remise des diplômes au Lycée, le problème d’établir une citoyenneté pourrait être très clairement défini. Une personne n’aurait pas à déclarer sa citoyenneté simplement parce qu’il est né dans un pays. Il peut vivre ici, avoir un bon travail, prendre soin de sa famille et ne jamais être un citoyen d’après les anciennes règles. Ces règles étaient pour les gens qui souhaitaient devenir des facteurs importants du monde dans lequel ils vivaient. La citoyenneté a donné le partage des responsabilités, devoirs et problèmes de maintenir un gouvernement. Jusqu’à cette période l’individu pourrait très bien vivre en toute liberté, pourrait être considéré comme un citoyen parfaitement normal, mais il ne voterait rien du tout, il ne pourrait pas faire passer des lois et règles ou quoi que ce soit. Il n’aurait rien à voir avec les taxes, les rentrées ou les dépenses. Il vivrait simplement dans n’importe quel gouvernement qui existait à cette période.

S’il souhaite devenir un membre Conscient d’un gouvernement alors il doit subir les tests nécessaires. Alors que forcément de nos jours on ne lui demanderait pas d’avoir des marques de tatouage sur le visage ou de se mutiler la peau et de souffrir terriblement, tout comme on ne lui demanderait pas de courir sur 3 kilomètres pieds nus sur du gravier pour prouver son endurance. Mais ce que l’on ferait de nos jours c’est de l’éduquer pour la citoyenneté s’il le veut. Et cette éducation devrait commencer dés l’école primaire. Il devrait apprendre comment s’entendre avec d’autres jeunes enfants de 6 ou 7 ans. Et à la fin de chaque année l’enfant comprendrait un des domaines majeurs du fonctionnement d’un gouvernement. On lui dirait dés le début comment un pays est gouverné, et s’il vit dans une démocratie il apprendrait au tout début les principes de la démocratie, ses dangers, ses avantages et ses désavantages et comment lui ou elle pourrait devenir un membre actif et faire ainsi une contribution en améliorant le système qu’il a accepté comme étant juste.

Si l’individu arrive à 16 ans avec une connaissance claire et parfaite du fonctionnement d’un gouvernement nous aurions une proposition très différente de ce que nous avons de nos jours. Nous reconnaitrions l’importance de ces valeurs. Nous apprendrions aussi des Anciens, des Egyptiens et des Grecs que n’importe qui ayant atteint la citoyenneté et qui ensuite agit irraisonnablement par corruption, cet individu est dépouillé de sa citoyenneté. On ne lui permettrait pas d’être le citoyen d’un pays dans lequel il a contribué à la corruption de ce pays. C’est donc une nécessité de se tenir du bon côté des faits, de la vérité, et des principes. Et une personne sans principes et sans intégrité ne pourrait pas passer l’examen ou le test pour la citoyenneté.

Il doit avoir du caractère, soutenu par la communauté dans laquelle il vit, garanti par les professeurs qui se sont occupés de lui durant son enfance, par sa famille, par le gouvernement de la communauté et par ses voisins, qu’il ou elle était une personne d’intégrité, honnête, sagement concernée, bonne de cœur et voulant sincèrement travailler pour le bien commun. Si on ne peut pas passer ce test : pas de citoyenneté.

La citoyenneté devint donc un honneur. Pas quelque chose qui est utilisée, abusée, et déçue. La citoyenneté était une Distinction. Et ceux qui étaient citoyens n’étaient pas seulement attendus au coin de la rue pour le prouver chaque jour mais obtinrent aussi une certaine distinction que d’avoir été accepté sans qualifications à subir les responsabilités d’être un membre constructif du commonwealth. C’était aussi une manière dont les Anciens corrigèrent les problèmes. Il n’y avait aucun moyen d’y échapper, donc si vous vouliez être respectés, si vous vouliez contribuer à l’endurance d’un système vous deviez vivre selon les Règles. Et n’importe quelle infraction de ces règles vous dépouilleraient de votre citoyenneté. Et si en grandissant vous n’aviez pas montré du caractère on ne vous aurait pas donné la citoyenneté en premier lieu.

Cela peut sembler être une méthode plutôt forte d’approcher quelque chose, mais je pense qu’elle a une phase très importante que nous pouvons tous apprécier, et c’est que les principes du gouvernement devraient être enseignés à tous les enfants à l’école primaire. Ca ne devrait pas être réservés à l’élite, mais quiconque est supposé voter pour un gouvernement doit le connaitre. Il doit connaitre les différents sondages, comment il se corrompt, comment il a été corrompu, et comment il peut être préservé. L’enfant devrait avoir cela en grandissant ! Sinon nous allons avoir cette indifférence perpétuelle quant aux sondages. Personne ne s’inquiète véritablement à propos de qui est élu ou qui est qualifié. C’est toujours grâce à notre caractère et notre vigilance que nous pouvons placer les individus les plus spécialisés là où ils peuvent être le plus utiles dans ce gouvernement. Et personne d’autre qui débarque avec sa publicité ou quelque chose de la sorte.

Cela lance quelque chose mais nous ne pouvons pas nous arrêter là. La prochaine question qui survient naturellement est : Qui est qualifié d’être un chef, comment allons nous distinguer un bon candidat ? Nous ne le savons pas. Nous ne les connaissons pas personnellement. Nous ne savons rien d’autre que ce qu’ils disent sur eux et très souvent cela a été prouvé être une très mauvaise manière de sélectionner des candidats. La prochaine chose que nous devons nous rappeler c’est que plein de jeunes gens passent le baccalauréat et ensuite sont citoyens et spécialisés dans le gouvernement mais à un niveau de Lycée. Certains diront, comment pouvons-nous faire cela ? Ils sont déjà tourmentés. Eh bien nous pourrions couper un peu le sport et enseigner la citoyenneté. Ce sera vraiment mieux pour tout le monde.

Mais la jeune personne qui sort du Lycée peut avoir décidé à propos de son propre futur. Imaginons que d’après lui ou elle, selon sa propre volonté, et n’étant pas encore un citoyen qu’il a décidé de devenir un citoyen, et qu’il décide de faire parti d’un gouvernement corrigé et illuminé. Très bien, la prochaine chose on se dit, qu’il ne devrait non seulement pas avoir les universités et facultés d’étude les plus puissantes ouvertes pour lui mais d’après ses moyens financiers et aussi d’après la compréhension et la conception qu’il a envers la vie. En d’autres mots s’il souhaite s’impliquer dans la vie du gouvernement il doit faire de sa vie un travail gouvernemental. Une carrière. S’il veut être un banquier il peut étudier les affaires bancaires, s’il veut être un physicien il peut aller à la faculté médicale, s’il veut être un avocat il peut aller dans une institution légale. S’il veut être un membre d’un gouvernement démocratique il peut aller dans une école ou université du gouvernement pour obtenir les enseignements nécessaires. Il devrait y avoir un curriculum complet pour une carrière, pour une dédicace, pour le travail d’une vie, dans laquelle l’individu reçoit son diplôme dans une école dédiée à la production de personnalités gouvernementales. Il devrait être dans une école qui fabrique des ambassadeurs, secrétaires, maires, sénateurs, députés, toutes ces choses devraient faire partie de la carrière d’une personne qui a dédié sa vie à la fonction gouvernementale.

Le problème que nous avons de choisir des avocats la plupart du temps n’est pas très réussi. Et l’individu qui vote pour ces individus n’a aucun moyen de juger s’ils sont véritables ou s’ils sont compétents. Si un candidat est avancé et a un enregistrement ultérieur prouvant qu’il est un bon employé gouvernemental d’après une école compétente, alors ces gens auraient un peu plus confiance en ce que ces gens sont entrain de faire. Ayant donc décidés qu’une telle institution doit exister, cela devient évident que faire carrière dans la démocratie devrait commencer très tôt dans la vie et devrait continuer, et que ses grandes responsabilités sont soutenues par le niveau d’intégrité et tous ces autres exemples qui renforceraient l’exemple d’une nation libre et indépendante. Nous devrons penser à ces choses d’une manière ou d’une autre.

Maintenant à partir de cette situation particulière, si quelqu’un obtient son diplôme, il peut ensuite donc commencer à reconnaitre que le gouvernement n’est financièrement pas une institution politique. Le gouvernement c’est très simplement des grosses affaires. C’est une institution comme n’importe quelle autre entreprise. Il est dirigé ou devrait être dirigé par des personnes entrainées dans tous les domaines comme quand quelqu’un devient le vice président d’une banque. Mais ils devraient être éduqués à faire partie d’une administration gouvernementale en tant qu’une organisation d’affaires très régulée. Capable de diriger et contrôler les ressources d’un pays avec suffisamment de soutient et d’endurance et d’intelligence de la part de ses membres pour prévoir et empêcher l’exploitation des portes monnaies publics. Le gouvernement devrait équitablement être aux mains d’une institution d’affaires honorable, ayant passée les examens gouvernementaux, étant dédiée au service de toutes les nécessités de la vie naturelle. Il n’y a aucun moyen de démêler cette situation à moins que nous la posions sur une base solide, libre des exploitations, libre des motifs ultérieurs, et libre de toutes sortes de subterfuges politiques. C’est quelque chose qui doit arriver ou bien nous ne serons pas capables de garder la situation sous contrôle.

Une fois que nous créons un système gouvernemental comme nous créerions une banque ou une grosse entreprise, alors nous avons le problème de la promotion. Les individus à différents niveaux de ce système évolueraient d’après leurs capacités ou les recommandations faites par des supérieurs en phase de retrait. Ils feraient exactement les mêmes choses qui sont faites dans le business, ils peuvent commencer comme étant responsable d’un arrondissement et terminer comme secrétaire. Ils feraient n’importe quoi de nécessaire pour se dédier à une carrière. Ils ne vont pas s’embarquer dans l’inconnu pendant 7 ou 8 ans et disparaitre à nouveau et ouvrir une bibliothèque. Ils devront rester là pour le reste de leur carrière d’affaire. Ils fonctionneront d’après un système du mérite au niveau le plus élevé que leurs capacités permettent. Ils resteront donc dans les affaires, maintiendront leurs positions, enseigneront aux autres de le suivre, jusqu’à la retraite. Ensuite ils partent à la retraite et obtiennent une pension de la même manière qu’un homme d’affaire.

Et aussi à cause du fait que c’est chez eux, leur gouvernement, leur institution, existent pour eux, permettent pour lui de vivre dans un monde libre et d’avoir les avantages et désavantages d’avoir un point de vue démocratique sur la vie. Ces hommes, ou femmes, ou les deux, travailleront pour obtenir ces positions gouvernementales à un niveau salarial raisonnable. Personne ne s’attend à ce que l’on vive avec rien, mais il n’y a aucune raison que ces politiciens espèrent un jour devenir millionnaires. Ce n’est pas pour le bien du Pays mais pour le sien. Le politicien suit ses propres buts, le sénateur suit son pays. Et la différence doit être très clairement indiquée ou bien nous aurons plus de problèmes que quiconque peut imaginer. Mais si nous développons une institution avec un bon système hiérarchique comprenant des individus avançant selon leurs capacités et dédicace, ces gens aidant ceux au dessus et en dessous, sans ambitions personnelles mais simplement pour la bonne régulation qui doit avoir lieu dans n’importe quelle entreprise. Quand cela est fait proprement et qu’il y a une certaine distinction qui indique clairement que la personne est un citoyen honorable et dédié, cela est définitivement un honneur au même titre qu’obtenir un titre honorifique d’un autre pays. C’est le signe d’un vrai citoyen Américain.

Cela produit une autre situation. Aucun pays ne peut exister seul de nos jours. Nous faisons parti du monde des nations, certaines sont si petites qu’elles apparaissent ridicules et d’autres sont très vastes que c’est presque déraisonnable. Mais tous ces pays ont des relations avec nous et nous avons des relations avec eux. Et nous ne pourrons plus nous permettre d’avoir une relation avec les autres pays entretenue par l’arsenal nucléaire ou par des traités qui sont brisés aussi vite qu’ils sont faits. Et cette situation appelle à faire un pas supplémentaire supérieur et cette étape supérieure est le Monde des Nations. C’est que toutes les nations de la Terre tout comme tous les états de l’Union sont amenés ensemble en un grand modèle les englobant. Un modèle dans lequel toutes font parties d’une fraternité, d’une démocratie, d’un commonwealth. Peu importe ce qu’elles souhaitent contrôler ou faire à l’intérieur de leurs frontières doit aussi être éthique. Une nation peut être jetée aussi rapidement qu’un individu est sanctionné pour sa délinquance.

Il devrait y avoir un gouvernement mondial. Il devrait y avoir une tête indépendante, sélectionnée parmi les gouvernements du monde. Cet individu doit préalablement être passé par toutes les étapes du gouvernement. Et non pas un politicien. Personne qui est sélectionné provenant de nulle part. Pas un professeur d’université à la retraite. Pas d’éditeur de journal ou qui que ce soit exerçant une profession légale d’une quelconque manière. Quiconque occupant une position supérieure n’importe où dans le monde a forcément du grandir par un entrainement spécial, par un programme défini de préparation pour devenir un dirigeant. Et ces différents morceaux de dirigeants éliront parmi eux, ceux qu’ils perçoivent comme étant les plus valables et adéquates pour les affaires ou la préparation.

Nous découvrirons que très rapidement qu’une grande partie de notre corruption cessera complètement. Il n’y a aucune raison pour nous de nous inquiéter constamment à propos de cette situation, si une fois dans nos vies nous décidons que la meilleure réponse est celle de l’honnêteté. C’est quelque chose qui nous terrifie à mort mais c’est vrai. Et la plupart des choses que nous chérissons plus que tout au monde dans nos vies quotidiennes proviennent de conférences sombres douteuses, et qu’un jour nous devrons nous en débarrasser. Maintenant il y a plein d’autres problèmes qui nous tombent dessus. Et les environnementalistes travaillent beaucoup sur ces derniers. Et c’est ce que nous faisons à la planète elle-même.

Une des choses principales que nous allons devoir apprendre est que cette planète n’est pas suffisamment grande et forte et complète afin de permettre son utilisation à des fins compétitives perpétuellement. Il n’y a pas de place pour la compétition sur une petite planète. Nous sommes une planète relativement petite. Nous sommes aussi sur une planète pauvrement gouvernée, et sur laquelle la dépravation est devenu l’ordre du jour. Nous n’avançons pas pour la glorification du futur mais pour la gratification du présent. Cette planète ne peut pas, et ne pourra pas continuer de cette manière indéfiniment et la seule manière de se débarrasser des problèmes de la planète est d’obtenir un gouvernement honnête ! Car sans cela il change considérablement sa conduite dans les relations d’affaires et ainsi l’utilisation des ressources interplanétaires ne peut pas être estimée.

Donc nous avons une planète avec des ressources très limitées, et j’ai déjà mentionné à plusieurs occasions que cette planète est comme une bouteille alchimique. C’est une bouteille ! Et elle a beaucoup de choses dedans. Et si cette bouteille est vide il n’y a aucun moyen de savoir ce que sera le futur. Nous ne réalisons pas que très prochainement nous pourrions rejoindre ces quelques lunes mortes en orbite ici et là dans l’espace. Nous ne pouvons pas épuiser les ressources de la planète et survivre. Et il n’y a pas photo que nous gaspillons ces ressources chaque jour qui passe, et donc chaque jour consomme plus qu’un jour de l’espérance de vie de la planète elle-même. Nous ne sommes pas concernés par les projets qui peuvent protéger et préserver les ressources d’un pays. Nous devons déjà faire face aux déchets nucléaires et nous ne savons réellement pas quoi en faire. Nous affrontons la baisse constante du niveau de toutes sortes de ressources. Et il doit y avoir un plan clairement défini qui est plus large que l’exploitation égoïste de pays séparés. Et tout cela selon la philosophie que nous pouvons étendre ces ressources aussi loin que possible et entre temps chercher de meilleures solutions. Nous allons en direction de la tombe au moment présent.

Toutes les ressources que nous avons, mis à part le bois, ne peuvent pas être remplacées. Nous utilisons constamment la vie de la planète, détruisons l’atmosphère et l’eau. Nous continuons d’utiliser plusieurs matériaux nucléaires dont nous n’avons aucune compréhension. Il n’y a aucun moyen de savoir ce que nous sommes entrain de faire. La seule règle de toutes choses est la règle de l’argent. Aussi longtemps que le profit restera possible, demain n’est d’aucune conséquence. Mais derrière le renforcement du gouvernement nous devons aussi songer à la protection de toutes les ressources naturelles. Nous devons trouver un moyen de tendre les bras vers l’inconnu aussi loin que possible. Nous devons protéger et conserver toutes ces choses que nous gaspillons chaque jour. Nous devons considérer le recyclage aussi loin que possible, plutôt que d’acheter un nouveau quelque chose. Tout est gaspillage, car le gaspillage est le profit.

Mais le profit des affaires rime avec la perte du monde. Et nous pouvons à peine attendre que quelque chose débarque et change tout cela avant qu’il ne soit complètement trop tard. [La suite à venir..]


Publicité

Laissez un commentaire

*