Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Le principal opposant de Poutine condamné à 5 ans de prison

Le principal opposant de Poutine condamné à 5 ans de prison

Alexei Navalny, principal opposant du président russe Vladimir Poutine, a été condamné à 5 ans de prison pour détournement de fonds. L’homme, chantre de la lutte anti-corruption, se dit victime d’une « vengeance du Kremlin ».

Le verdict est tombé jeudi 18 juillet au matin : le principal opposant du président russe Vladimir Poutine, Alexei Navalny, a été reconnu coupable de détournement de fonds dans une affaire qu’il affirme fabriquée de toute pièce. Il est condamné à 5 ans de prison, compte tenu de la « gravité du crime » et du « danger qu’il représente pour la société », a affirmé le juge Sergueï Blinov. L’opposant, menotté et arrêté dans la salle du tribunal, a 10 jours pour faire appel.
« On ne s’attendait pas à une condamnation aussi lourde »

« Ne vous laissez pas aller, ne restez pas inactifs », a réagi l’opposant dans un dernier message sur son compte Twitter.

L’homme de 37 ans, blogueur célèbre en Russie et farouche critique du chef du Kremlin, était accusé d’avoir organisé en 2009 le détournement de 16 millions de roubles (soit environ 400 000 euros) au détriment d’une exploitation forestière, alors qu’il officiait dans le cabinet du gouverneur de la région.

Tout au long de son procès, qui a commencé le 17 avril, Alexei Navalny n’a eu de cesse de récuser les accusations « absurdes » dont il est l’objet. Il assure que la quasi-totalité de la somme en cause a été versée à la société et que le reste constituait la marge de la société ayant effectué la transaction – société dont il n’est pas bénéficiaire.

« Trente-cinq témoins de l’accusation ont témoigné en ma faveur. Le juge a refusé d’entendre les témoins de la défense, d’ordonner une expertise indépendante », a dénoncé l’accusé dans un entretien accordé mercredi au quotidien Moskovski Komsomolets (MK). « Mais même les expertises qui figurent dans l’affaire contredisent l’acte d’accusation », a-t-il ajouté. (…)

Lire la suite sur France 24

Publié le 18 juillet, 2013 dans Actualité, Politique & Loi, Russie.

Publicité

Laissez un commentaire

*