Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

WikiLeaks: Un protégé de Julian Assange était une taupe du FBI

WikiLeaks: Un protégé de Julian Assange était une taupe du FBI

assange

Siggi Thordarson a notamment fourni plusieurs disques durs aux autorités…

Tu quoque Siggi? Selon les révélations du magazine Wired, Julian Assange a été trahi par un jeune Islandais qu’il avait pris sous son aile au sein de WikiLeaks. Pendant trois mois en 2011, Sigurdur Thordarson a joué les agents doubles, fournissant huit disques durs au FBI contenant des communications (chats, photos et vidéos) de Julian Assange.

Thordarson, qui avait 18 ans à l’époque, disposait d’un accès privilégié au cofondateur de WikiLeaks. Il était l’un des rares volontaires de l’organisation présents dans la maison anglaise où Julian Assange se trouvait en attendant la décision sur son extradition vers la Suède. Thordarson gérait notamment la chatroom de l’organisation et était le premier point de contact pour les nouvelles recrues.

Informateur rémunéré

C’est lui qui a contacté directement le FBI, pour une raison pas vraiment claire. Il évoque notamment des liens «illégaux» de WikiLeaks avec les hackers d’Anonymous et de LulzSec. Sauf que c’est lui –et pas Assange– qui les avait contactés pour pirater les serveurs du gouvernement islandais. A l’époque, le leader d’Anonymous, Hector Xavier Monsegur, connu sous son pseudo «Sabu», travaillait déjà pour le FBI après s’être fait pincé et avait prévenu Reykjavik.

Deux mois plus tard, Thordarson venait frapper à la porte des autorités américaines. Il explique à Wired qu’il voulait vivre «une aventure». En tant qu’informateur du FBI, il a reçu environ 5.000 dollars et s’est rendu à deux reprises à Washington. WikiLeaks a fini par le renvoyer en novembre 2011 car il avait détourné 50.000 dollars en créant un site vendant des t-shirts à l’effigie de l’organisation.

20 Minutes

Publié le 1 juillet, 2013 dans Cyber Guerre, Etats-Unis, Internet, Société & Culture, Wikileaks.

Publicité

Laissez un commentaire

*