Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

La sonde Voyager 1 tout près de la frontière interstellaire

La sonde Voyager 1 tout près de la frontière interstellaire

© 20 Minutes

voyager-1-et-2

Lancée en 1977, elle s’apprête à quitter la zone d’influence du système solaire…

Un peu plus près des étoiles. Elle a survécu à un survol de Jupiter et de Saturne, a évité les pièges de la ceinture d’astéroïdes, dépassé l’orbite de Pluton il y a bien longtemps et poursuivi sa route à 60.000 km/h. Et après plus de 35 ans de bons et loyaux services, la sonde Voyager 1 va bientôt devenir le premier objet fabriqué par l’homme à s’aventurer dans l’espace interstellaire, annonce la Nasa dans une série d’article publiés vendredi dans le magazine Science.

La Nasa ne sait pas avec exactitude quand l’événement se produira. Il y a pas vraiment de panneau «bienvenue dans l’espace intersidéral» pour en attester. Cela pourrait encore prendre plusieurs mois, voire un peu plus.

L’ultime frontière

Pour l’instant, la sonde se trouve à 18 milliards de kilomètres de notre astre, soit environ 120 fois la distance Terre-Soleil. Elle traverse l’héliosphère, la bulle formée par les vents solaires et flirte avec sa frontière, l’héliopause. Cette zone délimite l’influence de ces vents de particules lorsqu’ils rencontrent le milieu interstellaire rempli de matériaux provenant d’autres étoiles de notre galaxie. Voyager aura véritablement quitté la «bulle» du système solaire quand elle détectera un changement brusque dans la direction du champ magnétique environnant.

limites
(Crédit: Nasa. Attention, l’échelle n’est pas linéaire)

Voyager téléphone maison

Le plus surprenant, c’est que la sonde –et sa jumelle, Voyager 2– continue non seulement de fonctionner mais également de communiquer avec la Terre. De la taille d’une petite voiture, elle dispose d’une antenne de 4 mètres de diamètre et d’une radio qui lui permettent d’envoyer les résultats de ses mesures vers la Terre. Il faut environ 17 heures au signal pour parvenir jusqu’à nous, contre seulement 14 minutes pour Curiosity depuis Mars. Son appareil photo a toutefois été désactivé en 1990 pour économiser de l’énergie.

Avec ses batteries au plutonium, la sonde devrait encore pouvoir alimenter ses instruments jusqu’en 2020-2025, avant le silence radio. Ensuite, elle continuera sa route, errant, seule, dans l’espace intersidéral. Sa prochaine destination? Le voisinage d’une étoile de la Petite Ourse, Gliese 445, dont elle s’approchera jusqu’à 1,7 année-lumière. Dans environ 40.000 ans.

Publié le 30 juin, 2013 dans Astronomie, Espace, Monde, NASA, Science, Technologie.

Publicité

Laissez un commentaire

*