Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Le Japon envisage la culture d’organes humains sur des animaux

Le Japon envisage la culture d’organes humains sur des animaux

25730pigears Dans le cadre de « cultiver » éventuellement des organes humains dans le corps d’un animal, des experts japonais, et notamment des scientifiques, des journalistes et des juristes, ont étudié récemment les règles d’encadrement de recherches utiles à cette pratique.

La transplantation d’une cellule souche humaine dans un embryon animal pourrait au fur et à mesure de la croissance de l’animal, développer cette cellule souche en un organe humain fonctionnel, comme par exemple un rein ou un foie. Ensuite, l’organe pourrait être prélevé et utilisé pour une transplantation dans le corps d’une personne en attente de greffe.

Face à cette avancée scientifique, réalisable dans un futur proche, les experts « vont étudier les tenants et aboutissants de telles recherches », en particulier au regard des questions d’éthique et de dignité humaine.

En effet, les japonais sont plutôt ouverts aux travaux sur les embryons. De plus, les médias nationaux soutiennent les avancées médicales de ce type d’expérimentations, sans beaucoup s’étendre sur les problèmes éthiques et idéologiques.

On notera qu’au Japon, les scientifiques ont déjà la possibilité de développer des embryons chimériques pendant deux semaines dans des éprouvettes, mais la réglementation actuelle leur interdit d’implanter ces embryons dans l’utérus d’un animal.

Carevox

Publié le 22 juin, 2013 dans Animaux, Japon, Monde, Science.

Publicité

Laissez un commentaire

*