Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

George Orwell peut remercier Edward Snowden

George Orwell peut remercier Edward Snowden

© Le Monde

orwell

« Big Brother Is Watching You. » Depuis que les quotidiens anglo-saxons The Guardian et The Washington Post ont relayé les révélations d’Edward Snowden, ex-employé de l’Agence nationale de sécurité américaine (NSA), concernant deux programmes secrets de surveillance électronique autorisés par les gouvernements Bush puis Obama visant à collecter les données téléphoniques et Internet de particuliers non seulement aux Etats-Unis mais aussi en Europe, 1984, le roman d’anticipation de George Orwell (1903-1950), connaît un spectaculaire regain d’intérêt aux Etats-Unis.

En quelques jours, le site de vente en ligne Amazon a enregistré une forte demande de ce classique de la littérature. D’ordinaire relégué au 6 200e rang des ouvrages les plus vendus, il poursuit son ascension vers le haut du classement. Mercredi 12 juin, à minuit, le chef-d’œuvre de l’écrivain anglais s’est ainsi hissé à la 118e place, soit une hausse de 150 % en 24 heures. Au point que la multinationale, en voie de réapprovisionnement, annonçait un délai de livraison d’un ou deux jours supplémentaires. Un bond qui s’explique également par le fait que 1984 fait partie, cette année, de la liste de lectures d’été recommandées aux lycéens et étudiants américains.

De fait, la tentation est forte de lire ou relire ce livre aux accents prophétiques à la faveur du scandale qui éclabousse la Maison Blanche. Pour motiver la fuite d’informations qu’il a orchestrées à ses risques et périls, Edward Snowden a, d’ailleurs, expliqué au Washington Post que pareille collecte d’informations constituait une « menace pour la démocratie », comparant Internet à « une télé qui vous regarde ».

Référence explicite à 1984 où le régime totalitaire d’Océania épie, nuit et jour, la population de sorte à déceler le moindre crime de pensée. Inspirés à George Orwell par les premiers postes de télévision, les « télécrans » possèdent une double fonction : entendre et voir les « prolétaires » lorsqu’ils sont chez eux et diffuser inlassablement les messages de propagande du Parti dont le chef suprême est « Big Brother », entité allégorique représentée par un quadragénaire à l’index pointé.

Depuis la publication en 1949 de l’histoire de Winston Smith, bureaucrate du ministère de la Vérité entré, un jour, en résistance contre une dictature qui encourage la délation et condamne l’amour, rebelle arrêté puis brisé par la torture, l’expression « Big Brother » a fait florès. Aujourd’hui, elle désigne communément un Etat policier ou toute pratique de surveillance des individus par les nouvelles technologies à des fins marchandes ou sécuritaires.

Pris dans la tourmente, le président des Etats-Unis a défendu le programme de la NSA censé lutter contre le terrorisme et repoussé l’idée qu’il puisse s’agir, disait-il le 7 juin, d’un « Big Brother » (sic) devenu fou. Le mal est fait. « So are we living in 1984? », s’interroge The New-Yorker tandis que sur les réseaux sociaux circulent des photomontages de Barack Obama réalisées avec des images du film de Michael Radford adapté du livre d’Orwell.

Sous le coup de probables poursuites judiciaires, Edward Snowden a, lui, quitté les Etats-Unis vers une destination inconnue. « Dans des temps de tromperie généralisée, le seul fait de dire la vérité est un acte révolutionnaire », écrivait George Orwell dans 1984.

Publié le 17 juin, 2013 dans Big Brother, Etats-Unis, Livres, Nouvel Ordre Mondial, Technologie.

Publicité

Laissez un commentaire

*