Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

À Vierzon, l’église pourrait être achetée par une loge du Grand-Orient

À Vierzon, l’église pourrait être achetée par une loge du Grand-Orient

eglise

Une église vouée à devenir un local pour la franc-maçonnerie. De quoi perturber les riverains et les catholiques qui, dans un premier temps, s’étaient indignés de l’éventuelle cession de l’église à une association musulmane.

La conversion et reconversion de Saint-Eloi est digne d’un feuilleton. Quelques mois après avoir ému l’opinion en étant promise à la vente à une association musulmane pour en faire une mosquée, cette petite église de Vierzon, dans le Cher, pourrait aujourd’hui être cédée aux francs-maçons. C’est, en tout cas, ce qui agite le tout Vierzon ces derniers jours, et indigne les associations de défense du patrimoine comme le monde catholique.

Tout commence en octobre dernier quand le diocèse de Bourges, faute de finances, décide de se défaire de cette église de 1955, trop coûteuse d’entretien pour la fréquentation en baisse de ses paroissiens. Avec une capacité d’accueil de 200 personnes, sa nef de 26 mètres x 11,30 mètres, ses 300 m² au sol et une possibilité de parkings, le diocèse en espère 170.000 euros. L’annonce est mise sur leboncoin.fr , chez deux notaires et dans quatre agences immobilières de la région. Intéressée pour étendre ses locaux trop étroits pour la communauté musulmane qui est croissante à Vierzon, une association marocaine est sur les rangs. Mais le baroufe médiatique est tel que la vente ne se fait pas. Une confrérie de mouvance catholique a courcircuité le dessein des musulmans en se portant acquéreur, en intention au moins. Car elle n’a pas les moyens financiers de son ambition. Elle lance plusieurs campagnes de dons pour réunir la somme, sans y parvenir. Saint-Eloi n’a plus ni acquéreurs ni paroissiens et accuse un déficit de 20.000 euros par an, selon les comptes de la paroisse. (…)

La suite sur Le Figaro


Publicité

Laissez un commentaire

*