Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Des chiffres montrent qu’il ne reste maintenant aux Palestiniens que 8% de la Palestine historique

Des chiffres montrent qu’il ne reste maintenant aux Palestiniens que 8% de la Palestine historique

De nouvelles données statistiques publiées par le Centre de recherche sur la terre (Land Research Centre – LRC) montre que les Palestiniens ne possèdent maintenant que 8 pour cent de la Palestine historique. Le LRC est affilié à l’Association d’études arabes à Jérusalem. Lors d’une conférence de presse tenue à Ramallah, il a annoncé la publication de son dernier Livre de l’Année, dans lequel il documente les violations israéliennes des droits palestiniens concernant les terres et les maisons. L’ouvrage est publié en anglais et en arabe.

palestine300513

Le directeur du LRC, Jamal Al-Emla, a décrit 2012 comme « l’année des colonies », en référence à l’aggravation massive de l’expansion coloniale par les autorités d’occupation. En s’appuyant sur des photos, des graphiques et des cartes, il démontre que la superficie de Palestine historique appartenant aux Palestiniens n’a cessé de se réduire depuis le Mandat britannique jusqu’à l’an dernier. Ils ne possèdent maintenant que 8% de leur propre pays. Cette atrophie, affirme Al-Emla, est due au nettoyage ethnique des Palestiniens par Israël, aux expulsions et aux confiscations de leurs terres suivies par leur colonisation par les colons juifs. (…)

Sources : Middleeastmonitor / ISM


Publicité

Laissez un commentaire

*