Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Certains d’entre vous ont des « pieds de singe »

Certains d’entre vous ont des « pieds de singe »

25388coconuttree Biologie Il est statistiquement évident que certains de nos lecteurs ont hérité de pieds assez particuliers sans en avoir conscience : ces derniers sont spécialement adaptés pour grimper aux arbres ! Nos livres d’anatomie nous affirment que le pied, une articulation complexe si vous comparez à d’autres animaux qui, eux, n’ont pas eu d’ancêtres qui grimpaient dans les arbres depuis un bon bout de temps évolutif, serait rigide. Cette rigidité permettrait de marcher plus efficacement. Nos cousins les primates ont par contre un pied flexible pour attraper les branches alors qu’ils se déplacent dans les arbres.

D’après des chercheurs américains de l’université de Boston, ces livres d’anatomie seraient erronés. Ils ont demandé à 400 adultes de marcher pieds nus tout en étant filmé. Cela a permis de révéler que 8 % des volontaires avaient une certaine flexibilité du milieu du pied. Il serait même possible que le chiffre puisse être sous-estimé.

À quoi ressemble un pied flexible alors ? Il se plie en deux endroits où l’on dispose bien d’articulations, mais nos ligaments sont pour la majorité d’entre nous trop rigides. Parmi d’autres, minoritaires, ils sont plus souples. La démarche n’est pas modifiée, seulement le déroulement du pied au sol.

Ces pieds souples seraient un héritage de plus de notre lointain passé de primate qui s’agitait dans les arbres. Nous avons d’autres caractéristiques avec nos cousins les chimpanzés. Par exemple, nous avons en commun avec eux des pouces opposables aux doigts pour attraper les branches. Cette souplesse pourrait être utile dans certaines circonstances, comme pour apporter de la stabilité lors de modifications soudaines de vitesse de déplacement au sol.

Une autre théorie serait que ces pieds souples soient tout de même moins efficaces pour la marche. Cette hypothèse est à tester. On aurait donc progressivement perdu cette souplesse si elle nous est désavantageuse (notons qu’il est peu probable que cette tendance se poursuive à l’heure actuelle où nous ne chassons ni ne sommes chassés, puisqu’un caractère de ce type ne disparaît que s’il détériore les chances de survie et d’avoir une descendance et cela ne semble plus être le cas).

Enfin, il est possible que le port de chaussures ait aussi eu un impact sur notre anatomie. Il faudrait donc a priori vérifier sur différentes populations avant de conclure trop vite.

Sur la Toile

Publié le 1 juin, 2013 dans Société & Culture.

Publicité

Laissez un commentaire

*