Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Le Cycle du Phénix dans l’Histoire du Monde (2/2)

Le Cycle du Phénix dans l’Histoire du Monde

[Lisez la première partie avant de vous aventurer plus loin !]

phenix Bouddha a été honoré et les écoles qu’il a fondées dans différents endroits de l’Asie sont ravivées ces temps-ci, et l’espoir des nations de l’Est est fondé sur les idéaux qu’il a enseignés.

De l’autre côté des eaux dans les îles Chinoises et Coréennes il y a eu un autre grand professeur du nom de Confucius. S’il y a vraiment eu un socialiste c’était Confucius. Et toutes les discussions que nous avons de nos jours pour l’égalité sociale dans nos divers groupes modernes, sachez que Confucius l’enseignait 600 ans avant Jésus Christ. Il était l’un des leaders les plus importants dans les réformes sociales. Et les analectes de Confucius (ses écrits) nous décrivent réellement toute la théorie de la Vie. Il a été le premier à dire que la structure entière d’une Nation est basée sur une seule chose : Un foyer illuminé. Le Foyer est la fondation de la civilisation mondiale. C’est la relation entre parents et enfants, qui doit s’étendre à tous les niveaux de l’existence. Car dans ce monde dans lequel nous vivons le vieux est toujours le parent du jeune, et le jeune à son tour devient le parent d’une nouvelle génération.

Il n’y a qu’un seul grand archétype pour les Nations, pour les Pays, Continents, la Terre, et les Planètes elles-mêmes, et c’est que ce sont de vastes compositions de Foyers. Et ceux qui vivent bien dans une petite famille grandissent. Et ceux qui préservent et gardent la paix du foyer ont une lumière à l’intérieur d’eux qui ne peut pas être obscurcie par n’importe quoi. Donc Confucius a beaucoup contribué à l’élaboration de l’idée d’un gouvernement constructif basée sur le fait que nous faisons tous partis d’Une Famille Eternelle. Nous ne sommes pas des frères ni des amis en définitive ; Nous sommes les Enfants de l’Eternel.

Nous sommes les enfants d’une seule force et pouvoir divins. Donc notre bonne destinée est de cohabiter ensemble dans l’égalité. Gouverner est le droit juste de servir l’humanité, il est du pouvoir du dirigeant de faire plus pour le bien commun. Et le dirigeant ne disculpe pas l’individu pour la mauvaise utilisation ou l’abus de ses pouvoirs. Et comme nous pouvons nous y attendre, Confucius n’était donc pas très populaire. Il était populaire à ceux qui le connaissaient mais d’une certaine manière il se tenait au milieu de la voie des ambitions personnelles. Ses derniers mots avant sa mort ont été : « J’ai failli. Aucun prince n’a fait de moi son conseiller. » Donc il est partit, et de nos jours partout en Chine il y a des temples et sanctuaires en sa mémoire. Mais dans ces bâtiments il n’y a aucun portrait du professeur, uniquement son nom. Le Taoïsme est la seule chose que Confucius n’a pas été capable de comprendre. Il n’a jamais été capable de comprendre Lao Tseu qui était plus jeune que lui.

Pour Confucius, Lao Tseu était comme un Dragon débarquant du ciel, il était quelqu’un d’incroyablement mystérieux. Un homme étrange qui était né esclave sous un arbre dans le domaine de son seigneur. C’était une personne autodidacte, il n’est pas allé à l’école. Il s’asseyait le long d’une colline pour observer la brume de la Chine et là-bas il a vu en lui-même, ou sur les montagnes, ou dans le ciel le mystère du Tao Eternel, la Réalité, ce qui est pour toujours le même. Et il a dit « Le Tao est comme la Vie même », le Tao c’est vivant, c’est l’humanité, c’est le monde, c’est la formation des choses. C’est comme la pluie. Car la pluie tombe sur les montagnes. Se rassemble en ruisseaux. Descend dans les rivières. Et finalement revient aux mers et océans. Voilà l’aventure de tout ce qui vit. Mais le Soleil le rattrape dans les mers et océans, et le porte jusqu’aux sommets des Montagnes où il tombe en tant que pluie à nouveau. C’est le cycle de l’Existence.

C’est ce qui ne pourra jamais être changé. C’est le ruissellement éternel, c’est ce mouvement de la vie, cette danse étrange de la vie qui est le véritable mystère de l’existence humaine. Toutes choses devront en temps et en heure réaliser que l’instruction est un mystère interne, par lequel en temps et en heure l’individu devient conscient et uni avec les grands Mouvements de l’infinité.

Lao Tseu n’était pas très content non plus car vers la fin de sa vie il a été découragé par les guerres et luttes entre ses peuples. Lao Tseu s’est assis sur le dos d’un buffle et se dirigea vers la porte du Nord de la Chine pour aller dans le désert de Gobi. Et il s’en alla d’après ses propres mots vers la terre des Immortels, là où les êtres humains coexistent en paix, sont utiles les uns les autres, et sont mutuellement consciencieux. Il ne revint jamais. Voilà donc un autre de ces professeurs et par qui les mystères de la vie continuent encore et encore.

Nous en avons d’autres, car c’est à cette période entre 600 BC et 100 AD que nous avons les grandes écoles d’Athènes. Nous avons Platon et Aristote et Socrate. Platon parlait un langage que très peu de gens pouvaient comprendre et même ceux qui ne le comprenaient pas étaient quand même inspirés et mouvementés par ses mots. Nous avons un type d’esprit plus cynique chez Aristote, qui démarre son grand essai sur la Métaphysique par ces simples mots « Tous les êtres humains veulent savoir. » Ils veulent comprendre, ils veulent avoir une forme de sécurité basée sur de grandes croyances plutôt que les fantaisies du jour. Aristote lui-même a eu une fin triste car il ne pouvait pas prouver certaines de ses propres idées. Mais c’était un grand producteur de matériaux pour la pensée. Platon et Aristote et Socrate le grand prolo Athénien sont 3 des grands professeurs classiques qui ont été généralement acceptés par les pères de la jeune Eglise Chrétienne. Ils n’ont jamais été déclaré comme hérétiques ou non vrais. Ils ont été acceptés et devinrent la base de l’éducation du Christianisme pendant les 10 premiers siècles de son existence.

D’autres endroits du monde ont produit aussi d’autres personnes, des gens qui étaient capables de réfléchir aux choses. Et dans ce cycle du phénix nous avons peut-être la fondation de pratiquement de toutes les structures morales qui continuent de fonctionner dans notre monde moderne. Nous sommes en la présence d’une minorité qui a changé le cours de l’histoire, qui a propulsé le monde dans une nouvelle manière d’exister. Une manière étant plus ou moins un arbitrage social. Un monde dans lequel l’homme a commencé à réaliser les responsabilités qu’il a envers son monde et envers lui-même. Il a commencé à réaliser grâce aux grands philosophes que nous ne sommes pas ici pour faire ce que nous voulons faire, nous sommes ici pour faire ce qui doit être fait. Si nous nous rebellons contre ça, notre vie entière est en danger. L’égoïsme est la racine de tous les maux de notre ère. Et ces maux sont ceux qui ont été particulièrement accentués dans les écoles Platoniciennes, Socratiques et Aristotéliciennes.

Puis vint le début de l’Ère Chrétienne où le Phénix se lève à nouveau à Bethléem. Une personne est née dans ce monde et changea l’histoire pour l’éternité. La personne la plus puissante qui aie jamais vécue. Probablement la personne la plus importante qui vint en ce monde pauvre sans posséder aucune des valeurs que nous considérons comme du succès. Quelqu’un qui n’a jamais été comprit à son époque et qui a depuis été très largement mal comprit. Quelqu’un qui a enseigné la leçon la plus importante de toute et c’est la Paix. La paix démarre dans le coeur. Tout le système du Christianisme était basé sur la paix. Aimez vous les uns les autres. Heureux sont les faiseurs de paix. Ne juge pas si tu ne veux pas être jugé. Toutes ces pensées avaient pour objectif de fournir la fondation pour un Nouvel Ordre Mondial. Dans lequel les anciennes erreurs seraient arrachées de la terre. Et de nos jours nous avons probablement 2 milliards de chrétiens dans ce monde, sous différentes dénominations, appartenant à différentes sectes et ayant différents degrés de sincérité. Mais une chose est certaine, ils ont un texte qu’ils ont tous accepté, le Nouveau Testament. Ils ont tous accepté la divinité ou l’inspiration divine de Jésus. Ils ont accepté le fait que la manière de vivre Chrétienne était adéquate pour le déploiement et l’accomplissement de l’occidental. Donc essayons de nous rappeler maintenant, « Heureux soit ceux qui font la paix », « Heureux ceux qui ont faim et soif de justice, car ils seront rassasiés », « Heureux ceux dont le cœur est pur, car ils verront Dieu ».

Voila le message, de l’homme qui a été cloué sur une croix en guise de remerciement. C’était donc un autre grand cycle de l’oiseau phénix. Mais comme toujours, la vérité n’est pas morte. Le phénix retourna à Héliopolis pour être carbonisé sur l’autel du soleil. Mais de son corps est né le nouveau phénix. Et curieusement il nous amène au 6ème siècle après JC, dans lequel d’une manière mystérieuse et curieuse le nouveau cycle du phénix est associé à l’avènement de l’Islam. La datation est presque Exacte et aussi curieux que cela puisse paraitre, Mahomet a largement été influencé par le Christianisme. Et l’Islamisme est le Christianisme en sa forme la plus basique.

Le prophète Mahomet est l’un qui a déclaré dans l’une des premières lignes des Sourates du Coran, que le livre était dédié à Dieu le miséricordieux et le bienveillant. L’idée originale était de réformer une foi corrompue. Elle est graduellement devenue la base d’une grande corruption en son propre droit. Petit à petit le fait que Mahomet n’a jamais tenu une épée dans sa vie a été négligé. Peu importe ce qu’il a fait, puis vint l’élévation des grands Califes à la conquête du Monde. Et nous avons donc un autre problème qui s’élève du prosélytisme religieux et c’est la détermination de conquérir d’autres religions. Et dans ce processus même, ils se déshéritent de leur propre héritage spirituel. Et nous voyons que cela est à nouveau un grand changement. Le plan de la conquête du monde de l’Islam était d’aller aussi loin qu’en Asie et l’Hémisphère Ouest et il continue encore de nos jours. Donc comment l’Islam a-t-il contribué d’une manière aux relations basiques de la vie ? Je pense qu’il a graduellement ouvert le monde. C’est pour la première fois que l’Europe bloquée dans l’autosatisfaction de sa propre isolation a été forcée de devenir consciente d’un autre monde. C’était aussi pour la sécurité des Califes musulmans de Bagdad que les physiciens, les faiseurs de lois, les éducateurs, les religionnaires, les mystiques de la Chrétienté s’en aillent pour éviter les persécutions.

Les écrits de Platon et d’Aristote arrivèrent en premier en latin par des traductions de la langue arabe. Les grands Califes libéraux de Bagdad étaient de grands inventeurs et créateurs. Ils nous ont donné beaucoup de sagesse en optique, en astronomie, et ils étaient en aucun cas des gens inférieurs. Puis nous avons cette pensée très étrange car à cette période jusqu’à la période de Mahomet il n’y a eu aucun conflit d’importance avec le Christianisme. Mais avec le Christianisme confronté à l’Islamisme, de grands changements commencèrent à avoir lieu dans les deux groupes. Et de tout ça nous pourrions dire que le premier monde Post-Chrétien est né tel que nous le connaissons. Un monde de culture, le retour de l’éducation, la fin graduelle du Moyen Âge en Europe. La guérison de l’isolation. L’établissement de grandes universités en Espagne.

Et cette grande ouverture aux choses a graduellement amené vers une quête Mondiale pour la connaissance. Une seule reconnaissance mondiale des interdépendances. Et peut être la position musulmane a été plus importante que nous le réalisons. Et eux aussi doivent finalement arriver à la paix avec leur propre professeur. Ils doivent graduellement restaurer les intégrités du prophète lui-même. Un homme qui était suffisamment sage et bon pour s’accrocher à une vérité unique dans sa vie. Et dans le cas de Mahomet son premier converti était sa propre femme. Et ça en dit long !

Le prochain cycle du phénix a commencé au début du 12ème siècle, et au 12ème siècle nous avons Richard Coeur de Lion qui lance les croisades pour la libération de la terre sainte. Les croisades ont été un grand fiasco historique. Un échec total en ce qui concerne prendre le contrôle de la terre sainte. Les croisés ont finalement du faire la paix avec l’Islam car ils ont été complètement vaincus. Et ce sont les musulmans eux-mêmes, qui à leur tour ont ouvert les routes vers Jérusalem pour la Chrétienté et ils ont garanti, et l’ont vraiment garanti, que les pèlerins pourraient voyager en sécurité à n’importe quel moment. Donc sans guerre a été accomplit ce que la guerre n’a pas pu accomplir. Avec les Croisades nous avons le début d’un effondrement complet du féodalisme en Europe.

L’Europe à cette période a clairement bougé dans l’environnement, qui se construisait lentement, jusqu’à ce qu’elle rende possible notre monde moderne. Nous voyons que dans le cas des croisades que 17 rois et princes, et tous les hommes, et parfois des enfants, partirent en croisade. Amenant avec eux leur entourage, leur richesse, et les femmes étaient les seules laissées derrière. Et quand les femmes ont été seules elles ont commencé à faire quelques rénovations d’elles-mêmes. Je soupçonne qu’elles ont donné un sérieux coup de balais dans les Châteaux et ont ramené plus ou moins tout en ordre. Nous commençons à voir de l’Art apparaitre dans les palaces des riches. Les tapisseries vinrent, et les peintres, et sculpteurs. Et des jardiniers vinrent avec des fleurs. Et alors que les Princes étaient là-bas entrain de mourir sur le sable sanglant d’Arabie, ces femmes au foyer faisaient appel aux troubadours et aux poètes, aux génies littéraires. Et elles développèrent un monde plutôt sensible et doux. Un monde qui n’a jamais été connu auparavant.

Et quand ceux qui ont survécu rentrèrent chez eux, ils ont découvert qu’ils rentrèrent dans un environnement différent que celui qu’ils avaient laissé. Ils ne faisaient plus partis d’une structure militaire amère. Ils rentrèrent dans des situations douces et environnements doux. Et ils trouvèrent tout cela très plaisant jusqu’à ce que ça soit la fin. Nous avons la naissance des marchants, des artisans, des professions en musique, des arts. Les gens littéraires commencèrent à se multiplier et à augmenter en nombre. Et inévitablement ce raffinement a amené des opportunités et le début de l’Éducation comme les écoles ecclésiastiques de Charlemagne. Les troubadours vinrent, les développeurs des concepts des droits humains à être heureux.

Graduellement vers la fin de ce cycle de conditions, nous voyons le monde arrivé dans le nouveau cycle du phénix. Et c’est le cycle qui a commencé au 18ème siècle, 600 ans plus tard. Et dans ce cycle du phénix il y a beaucoup de choses inhabituelles. Nous nous rappelons par exemple que l’Aigle, ou un oiseau similaire comme le Faucon, était le symbole d’Akhenaton. Nous savons que les aigles étaient les oiseaux de César. Nous savons que les aigles étaient sur les étendards des croisés. Et maintenant les aigles se déploient à nouveau et tout d’abord par Napoléon.

Ici nous avons la descente d’une seule lignée du niveau d’aigle du phénix, qui n’a pas toujours été très plaisant. Nous avons la révolution Française et l’élévation de Napoléon. Nous pourrions dire que c’est la fin complète du féodalisme. A partir de tout cela des Nations commencèrent à émerger et à se libérer des pressions de seigneurs misérables et des aristocraties.

Petit à petit après la chute de Napoléon, le système d’un gouvernement démocratique émergea. Il s’est développé en Suisse Il s’est développé dans différents endroits de l’Europe avec les réformes du Seigneur Bacon et toutes ces choses. Nous avons maintenant dans les années 1800 une explosion de Progrès. Nous avons le grand progrès en économie, dans les sciences, dans la philosophie, dans l’humanitarisme, dans les lois, dans les professions ; Toutes ces choses changèrent. L’accentuation sur la liberté vint comme la foudre. La naissance d’un système basé sur un peuple illuminé. L’égalité des opportunités. Être bien employé au lieu d’être un esclave. L’esclavage a été abolit à la fois en Angleterre et aux Etats-Unis et dans beaucoup d’autres pays. Et graduellement ce commencement démarrant dans les années 1700 ou 1800, a complètement changé nos points de vue sur pratiquement tout. Avec l’avènement de l’industrialisme, et la naissance d’un vaste assortiment de produits.

Nous avons aussi la naissance des loisirs, de la luxure, le droit des gens de s’apprécier. La transportation est arrivée. Les communications, le divertissement ont été hautement spécialisés. Le monde entier s’est déplacé d’une vieille base à une nouvelle base. Napoléon a été indirectement responsable, pas vraiment parce qu’il avait aucune intention de créer quelque chose comme cela, mais il a bel et bien établit une nouvelle perspective qui a fait la voie à la naissance de la République Française. Sa petite période empirique se dissipa très rapidement, le pouvoir du modèle infernal dans tous ses membres commença à mourir.

Donc au début des années 1800, le Nouveau Monde est né. A travers cette période temporelle nous découvrons la naissance de nos propres gouvernements, nos propres manières de vivre, et graduellement l’amélioration de la société en tant que tout. Donc nous avons nos problèmes et faisons nos erreurs, mais ce modèle mystérieux d’années a été établit et prédit dans l’ancienne Egypte et probablement plus tôt. C’était quelque chose que la Nature produit d’elle-même. C’est très intéressant et je suppose qu’il y a bien plus à ce modèle des choses car nous avons le transite de Pluton dans le Scorpion (même si désormais pluton n’est plus une ‘planète’), cela change considérablement toute la donne. Nous savons que la constellation du Scorpion dans l’ancien symbolisme avait 4 créatures différentes qui lui étaient assignée.

Voila les 4 symboles qui lui étaient assigné : Le Scorpion, le Serpent, l’Aigle et le Phénix. C’était un ordre ascendant de qualités. Ils étaient tous très importants. Et ils ont tous quelque chose à voir avec ce qui se passe de nos jours ! Plein d’efforts ont été accompli dans le but de déterminer les changements que ce transite va causer. Notre opinion du moment complètement soutenue par l’Antiquité est que le Scorpion est soutenu par la planète Pluton. Pluton parce que le Scorpion était l’ancienne constellation de la mort associée avec l’après vie. Et bien sûr Pluton ou Hades était la divinité de l’après vie. Et ainsi le pouvoir de transmutation et de changement, tel qu’il se déploie au moment présent, nous dit quelque chose.

Si Pluton est le leader du Scorpion est essentiellement digne dans le Taureau, et ces deux signes (Taureau et Scorpion) ont été le début des recherches astronomiques, et sont très associés à la richesse. Ils étaient les signes de l’argent. Ils étaient les signes des ploutocrates, de la ploutocratie et de toutes les accumulations de ces choses que vous ne pouvez pas garder très longtemps. Mais vous pouvez les laisser derrière vous pour ruiner la vie de vos descendants.

Nous devons aussi nous rappeler que Platon a démontré très clairement que le royaume d’Hades, le monde souterrain n’est pas l’endroit où vous allez quand vous mourez, mais c’est l’endroit où vous allez quand vous naissez ! Bienvenu dans le royaume d’Hades ! C’est l’enfer ! Le monde matériel est le royaume d’Hades et sommes tous ici pour payer certaines dettes purgatoriales. Et la plupart des gens sont d’accord avec cela de nos jours. Que nous sommes ici pour certains buts rédempteurs et il n’y a aucun autre moyen d’expliquer la manière dont nous avons les problèmes que nous avons. Mais si nous sommes correctes en assumant généralement que le prochain signe du cycle dans laquelle Pluton va rentrer veut dire qu’il y aura un changement total. Un déplacement de l’idolâtrie de la richesse. Nous ne le ferons pas si on ne nous aide pas il n’y a aucun doute la dessus. Nous sommes probablement les seuls gens dans le monde qui souhaitent disparaitre pour l’éternité avec le chéquier dans une poche et le compte en banque dans l’autre. Mais comme du temps des montgolfières, si vous voulez grimper il faut jeter du lest. Et dans ce cas notre théorie économique est l’ennemie du Progrès.

Nous avons fait tout ce qui était en notre pouvoir qu’il soit impossible pour nous d’être heureux. Il nous est aussi impossible d’être vraiment fier de nous-même et de surmonter l’humiliation de la réalisation de nos méfaits. Dans ce cycle particulier dans lequel nous sommes qui va de 1800 à 2400, la grande rénovation doit avoir lieu. Cela doit être le prochain grand cycle de la maturation des valeurs humaines. Le prochain grand Pas en avant, dans le cycle évolutionniste.

Et nous commençons à le voir de plus en plus clairement. Nous avons déjà passé les 200 premières années de ce cycle et cela a été plutôt douloureux. Nous en sortons à peine, et rentrons dans la prochaine phase, et avons de nouveaux problèmes. Nous avons des problèmes parce que nous nous battons désespérément parce que nous nous accrochons aux erreurs. Nous luttons pour créer un monde que nous pouvons contrôler avec nos propres richesses, ou force matérielle, ou perpétuer par l’armement. Tout le concept de l’âge des libérateurs est contre cela.

Tout le but de la civilisation moderne en son essence est d’appliquer la sagesse de tous les temps aux problèmes du moment. Et de faire cela le plus vite possible. D’obtenir une réalisation plus complète des solutions aux problèmes. Nous avons plein de solutions potentielles, nous avons de nouvelles élections, législations et ainsi de suite, mais le problème n’est pas du tout à ce niveau. Il est dans le concept de Récompenses et de Punitions. La pauvreté est la punition, la richesse est la récompense. Et aussi longtemps que ce standard existera il n’y aura jamais de paix dans la famille humaine. Car nous ne sommes pas ici pour ce but-là.

Alors que nous avançons et nous observons, nous constatons toute une série de situations naitre qui sont des réminiscences des dires de la visite de Dante dans l’inferno, dont Virgile est son guide. Il passe par le purgatoire, et il voit tout le monde souffrir à cause des choses qu’ils ont faites alors qu’ils vivaient dans le monde, en découvrant qu’ils sont inutiles. Qu’ils n’ont jamais rien pris avec eux pour se préparer à une meilleure manière de vivre. Qu’ils sont tous morts ruinés, avec très peu d’exceptions. Et dans cette banqueroute l’après vie est tristesse, regrets, et la réalisation d’erreurs. Mais au fil du temps Dante est élevé au paradis où il est uni par la vision de la cité sainte des pétales de la rose cosmique. Il trouva la bas la voie de la vertu et est finalement réuni avec sa propre Âme.

Donc la période dans laquelle nous travaillons en ce moment a quelque chose à voir avec tout ça. Il y a bien longtemps Paracelse a inventé des processus en rapport à cela, et Nostradamus aussi. Ces deux-là ont plus ou moins correctement assumés qu’après la fin de ce siècle présent il y aurait l’émergence de grandes valeurs. Une grande sagesse viendrait. Une bonne sagesse. Une sagesse qui serait suffisamment simple pour les enfants et suffisamment profonde pour les sages. Et il y aurait un bon gouvernement. Et le Paraclet, le prince de la paix, dirigerait un monde amené aux intégrités et vertus. Nous pouvons très certainement espérer et souhaiter que tout cela va se passer, et pouvons espérer que tout ce que nous faisons dans nos affaires quotidiennes aideront à leur manière, à apporter celle nouvelle façon de voir les choses.

La Nature représentée par le cycle du phénix est très connectée à tout cela. Je pense que les gens raisonnablement conscients des conditions mondiales vont réaliser que nous avançons vers un changement inévitable. Peu importe ce que nous faisons nous allons devoir surpasser certaines de nos erreurs. Nous détruisons graduellement notre propre planète. Nous détruisons les valeurs, et les qualités et les convictions qui rendent la survie possible. Donc pour la première fois peut être nous allons être contents pour la bombe, contents pour toutes ces choses terribles car un jour nous allons réaliser combien elles contribuent à forcer le besoin de changer nos vies si nous souhaitons survivre. De nos jours c’est un choix entre l’annihilation et la survie.

Et nous savons du plus profond de nous-même que la Nature ne souhaite pas que nous périssions. Si elle avait pour but de nous détruire elle ne nous aurait jamais créés en premier lieu. La Nature ne fait pas d’erreurs. Ce qu’elle essaye de faire c’est de nous aider à grandir. Afin de sortir de cette adolescence éternelle qui nous afflige.

Si nous revenons à nouveau à ce signe du phénix, nous savons que dans chaque cycle il a été un symbole de la rénovation, de la régénération universelle. Il nous a donné les organisations sociétales et groupes qui ont travaillé pendant des Âges pour la réformation du caractère humain. L’alchimiste, l’hermétiste, le kabbaliste, tous ces gens essayaient de nous enseigner quelque chose. Et cet enseignement était de savoir, que dans nos propres natures il y a la réponse à tous les problèmes. Et qu’à partir de nos métaux basiques doit être construite la clef, qui révèlera tout le mystère de l’existence.

Chaque individu doit devenir conscient du pouvoir en lui-même de résoudre les problèmes, de corriger les erreurs et de perfectionner ses qualités. Cette réalisation arrive très très rapidement, il n’y a aucun moyen d’y échapper. Toutes ces choses terribles qui se répètent se répèteront à jamais jusqu’à ce que l’individu ne change. Et bien sur en alchimie le phénix était le symbole de la transmutation des substances basiques en or spirituel. L’or spirituel représente les vertus de toutes choses. L’or spirituel est le seul trésor qui peut être sauvé, et c’est le trésor de nos propres âmes. L’or spirituel est ce qui transmute les métaux basiques de l’ignorance en la pure substance de l’illumination.

L’alchimie n’est pas juste un formulaire mystique c’est aussi un formulaire métaphysique. Car elle a lieu tous les jours dans le corps humain. N’importe quelle nourriture que nous ingurgitons passe à travers une transformation alchimique avant qu’elle ne puisse nous nourrir. N’importe quelle loi, n’importe quel modèle, peu importe ce que nous faisons doit quelque part être transformé de la substance basique qu’elle est en une vertu potentielle.

La réformation de l’éducation n’est pas sa destruction mais sa rédemption. Tout cela est vrai à tous les niveaux de la vie. Et bien sur plein de gens aimeraient voir toutes ces choses se passer aussi vite que possible mais nous devons garder à l’esprit que la seule créature dont nous pouvons totalement contrôler la destinée est la nôtre. L’homme lui-même, l’être humain a le droit de faire n’importe quels changements qu’il ressent nécessaire pour sa propre croissance et son propre développement. Personne ne peut grandir à sa place tout comme personne ne peut manger à sa place. Même si on lui présente une nourriture sympathique, il doit la manger, et la digérer lui-même.

La nourriture de l’expérience doit être mangée par la personne qui expérimente, et doit transmutée la sagesse d’une meilleure manière de vivre. C’est pour cela que le phénix continu encore et encore. Pour régénérer chaque niveau de la société. Le scorpion est le niveau dans lequel plein de gens se trouvent, celui du diffamateur, celui qui frappe avec sa queue. C’est aussi le symbole de toutes les choses désagréables, les jalousies et infirmités de nos attitudes. Et particulièrement la haine, l’impitoyabilité, la volonté de cultiver une rancune pour toujours, veut dire conserver le poison dans la queue du scorpion.

Pour être libre de ce niveau nous devons cesser de détester quoi que ce soit. C’est le domaine de la régénération de la nature matérielle de l’individu. Ici ses habitudes, ses manières de vivre, ses perspectives physiques doivent être régénérées, car elles sont là à le tourmenter parce qu’il n’a pas résolu le mystère de la queue du scorpion. Le prochain niveau est celui du serpent.

Soyez aussi sage qu’un serpent. Le serpent est le symbole de la sagesse, et la sagesse est quelque chose qui nous est tous très importante. Elle se trouve dans les écrits de tous les gens dans toutes les nations. Dans l’ancien monde le serpent était le symbole de l’illumination. Il était aussi la réalisation que le secret auquel il était le symbole, s’il était abusé alors le serpent devenait toxique. Le serpent peut détruire ceux qui ne l’utilisent pas correctement. Mais la sagesse utilisée proprement devient la base du future. Et si la sagesse est abusée alors elle détruit la personne qui la détient. Nous avons le problème de surmonter les aspects négatifs de la connaissance, et de corriger les faiblesses en nous qui sont maintenues par les préjudices, et d’être de plus en plus proche à la réalisation que c’est notre droit d’avoir, de garder et d’utiliser la sagesse accumulée par nos soins.

Et pour que la sagesse soit de la sagesse elle doit être bienveillante. La sagesse n’a jamais été un moyen d’échapper à quelque chose. C’est la manière par laquelle on espère et on fait notre voie dans le mystère. La sagesse ne peut pas être égoïste. L’égoïsme peut la détruire. Le prochain niveau est celui de l’Aigle.

L’Aigle est le symbole de quelque chose d’autre, et d’une certaine manière mystérieuse il est le symbole de la vanité. C’est le symbole du pouvoir temporel en tant qu’objectif. C’est ce qui rend la popularité désespérément importante. C’est ce qui va faire que l’individu va compromettre son caractère pendant quelques temps pour la notoriété. L’Aigle est un chasseur lui aussi. C’est un oiseau qui se bat et qui lutte, c’est un oiseau qui vole et triche. Benjamin Franklin n’aimait pas du tout que l’Aigle soit le symbole du grand sceau des Etats-Unis. Il pensait qu’il fallait plutôt choisir un bon symbole gai sympathique, une Dinde. Qui n’était pas seulement un oiseau domestique mais qui déteste beaucoup la couleur rouge, mais ça n’était pas très populaire à cette période.

L’Aigle est un oiseau chasseur carnivore. L’aigle peut être la cause du militantisme. Il peut être la cause du contrôle, de l’esclavagisme. C’est l’attaque du fort sur le faible, il vit dans les hautes atmosphères mais plonge pour attaquer ce qui est plus bas, un peu comme un bombardier qui largue des bombes. Donc l’aigle n’est pas la forme la plus raffinée du phénix. Il en fait partie parce qu’il est fort et parce qu’il est vigilant et parce qu’il a certains attributs mais l’Aigle ne fait pas parti d’une approche mystique et ésotérique aux choses.

Le dernier est donc le Phénix dans lequel toutes ces qualités inférieures, transmutées, deviennent le symbole de la personne réincarnée. Dans laquelle toutes les fautes, faiblesses et erreurs ont été expérimentées. L’individu est passé par les rituels de l’auto amélioration, l’individu s’est finalement dédié à servir et à continuer de faire ce qui est juste. Donc le phénix est ce symbole dans lequel tous les niveaux inférieurs ont donné le meilleur d’eux-mêmes, et ont ensuite attendu pour la grande transformation ou la grande transmutation. Le phénix est donc le symbole de l’illumination car il s’élève dans la conscience de l’être humain qui a surpassé sa propre petitesse. Il est donc le symbole de la victoire de la pitié sur le temps, la victoire de la vie sur la mort, la victoire de la vérité sur l’erreur.

Ce sont des termes symboliques, mais nous ne savons réellement pas la signification de quoi que ce soit, mais nous savons, que chaque jour alors que nous essayons de grandir, que quelque chose à l’extérieur devient meilleur, et quelque chose à l’intérieur reçoit un étrange bénéfice. L’interne récompense l’externe. L’individu qui a un meilleur contrôle sur lui-même devient meilleur sur le long terme. Toutes les vertus que nous cultivons nous aident à accomplir la réalisation de la Vertu suprême qui est le dévouement total de l’individu à ce pourquoi il a été créé.

Nous pouvons nous dire par exemple qu’un tel dévouement peut être très ennuyeux et difficile et la plupart des gens croient que les vertus emportent tous les plaisirs de la vie. Que l’individu essayant constamment d’être bon est comme quelqu’un de très misérable en plein régime avec une diététique très spécifique à suivre. Le fait est qu’à un niveau mystique et alchimique, accomplir la transformation ou la transmutation n’est pas une procédure ennuyeuse. Ce n’est pas quelque chose qui retire tous les plaisirs de la vie, elle transforme et soulève simplement le plaisir. Elle fait du bonheur une grande chose plutôt qu’une humeur passive qui doit être détruite par les malheurs du lendemain. Elle donne un grand sens d’Accomplissement, à toutes choses, elle nous rend modeste. Elle n’aide pas uniquement l’individu à être plus grand dans sa propre réalisation mais aussi à être plus patient dans ses relations avec les autres.

Partout, la véritable transformation fait de la vie une expérience plus aventureuse, plus heureuse, brillante, complète, plus gratifiante. Mais toujours en terme d’accomplir vertueusement un bon niveau de valeurs. Comme cela les cycles du phénix continueront, il y aura un autre 600 ans après 2400 tout comme il y en a eu d’autres par le passé. Mais dans tous les cas les cycles apportent avec eux un Pas en Avant Majeur dans le développement de l’être humain et du monde dans lequel il vit.

Ce cycle nous rappelle que nous ne sommes pas réellement seuls, qu’alors que tout parait comme si on nous laissait tout seul à devoir corriger ces problèmes et être le plus misérable possible, la loi continue de fonctionner. Les règles de la vie sont inchangeables. Et toutes formes de vie alors qu’elles évoluent, passent par les 4 âges du phénix. N’importe quelles formes de vie doivent grandir de la même manière, elles commencent par une graine, ou un début pour se déployer totalement. Et en ce sens chacun d’entre nous avons le droit d’avoir la même attitude. Nous pouvons prendre une erreur comme une animosité, nous pouvons être jaloux, c’est du niveau du scorpion. La sagesse nous dit que c’est bon, c’est du niveau du serpent. L’aigle nous dit de faire quelque chose à propos de tout ça, peut être que nous allons nous énerver à expliquer les choses ou bien allons être très en colère, mais quelque chose doit être fait à propos de ça. Et finalement dans l’ordre du Phénix, tous ces antagonismes sont finalement prouvés être des incompréhensions, et dans la réalité des choses, l’amour, la paix, la bonté et l’amitié sont éternels.

Que le cycle du phénix soit une invention ingénieuse de l’intellect ou bien une vérité historique, je ne vois pas pourquoi nous ne devrions pas penser de cette manière !


Publicité

Laissez un commentaire

*