Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Sociétés secrètes et conspiration (1ère partie)

Sociétés secrètes et conspiration (1ère partie)

15 octobre 2004, par davidjones
Par Sevak Gulbekian

Dans son livre ‘Une guerre perpétuelle pour une paix perpétuelle’, Gore Vidal suggère que le public américain a été conditionné à répondre au mot « conspiration » par un sourire en coin et un gloussement. La notion de conspiration, en d’autres mots, n’est que pour les idiots et les « sauvages » et ne doit pas être prise au sérieux. De cette manière, explique-t-il, grâce à la connivence des média sur le concept d’une conspiration diffusée par des groupuscules ou autres éléments extrêmistes, les conspirateurs véridiques passent inaperçus.

C’est une notion vitale, et Vidal part en chasse et expose courageusement les authentiques conspirations d’hommes politiques, du FBI, des lobbyistes des fabricants de cigarettes et tout le reste. Mais l’envers de la médaille d’une conspiration est la prolifération de théories farfelues et fantastiques qui parcourent aujourd’hui le globe en quelques secondes à l’aide des média électroniques.

L’expansion d’internet a démocratisé la théorie de la conspiration. Des millions de gens ont maintenant les moyens de publier leur analyse personnelle de ce qui se passe. La conséquence logique de cet accroissement massif de publications numériques personnelles est qu’il devient beaucoup plus difficile de dénicher les perles dans le tas d’ordures. Quelqu’un a même observé que, dans l’ère d’internet, si vous voulez garder quelque chose secret, rendez-le publique…

Parmi les théories les plus fantastiques sur les ONVI et les lézards intergalactiques, certains thèmes de base réapparaissent avec persistance dans la masse du matériel des ‘théoriciens de la conspiration’ actuellement disponible. Parmi eux, le thème principal est l’idée qu’une élite de l’ombre cherche à mettre l’humanité en esclavage sous les auspices d’un gouvernement unique mondial centralisé. Le nom de mystérieux Illuminati est souvent associé à un tel groupe, bien que ce qu’il signifie soit fréquemment mal défini. Les Illuminati seraient une cabale de grands banquiers, d’hommes politiques et d’hommes d’affaire cherchant à créer le gouvernement tout-puissant sus-mentionné.

Quelle est la vérité dans tout ceci ? Je ne propose pas de donner une réponse complète ici, mais aimerai introduire un point de vue sur ce thème – n’ayant pas été pris généralement en considération – découlant des recherches de Rudolf Steiner. Dans la deuxième partie de l’article, j’essaierai de ramener les idées de Steiner sur une autre recherche plus familière concernant la conspiration.

rs01 Donc pourquoi Steiner ? Pour la bonne raison que ses déclarations et indications sur des domaines pratiques de la vie ont produit de si remarquables fruits, comme en témoignent les milliers d’écoles Waldorf offrant un nouveau genre d’éducation, les fermes qui appliquent avec succès la biodynamie, les cliniques dispensant des médecines anthroposophiques etc.

En profond clairvoyant, Steiner a déclaré explorer d’autres dimensions de la réalité pour donner un aperçu de la condition humaine. Son héritage comporte des centaines de volumes de ses conférences et des écrits riches de thèmes. Cependant, comme mentionné plus haut, son travail – contrastant avec celui de nombreux autres enseignants spirituels et gourous – s’est révélé avoir des applications pratiques dans tous les domaines de la vie. Ce qui en soi ne fournit pas une ultime preuve de vérité de son travail, mais correspond au dicton biblique « C’est par ses fruits que tu les reconnaîtras ».

En 1916 et 1917, en pleine première guerre mondiale catastrophique, Steiner donna une série de 25 conférences à un groupe de ses adeptes qui s’étaient rassemblés dans leur centre de Dornach en Suisse neutre. Ces conférences, depuis traduites et publiées en anglais offrent une lecture unique des événements contemporains.

Derrière la façade des affaires du monde, suggérait Steiner, des machinations de groupes occultes ou de « fratries » étaient à l’œuvre. Certaines de ces fratries avaient souhaité voir se produire la Grande Guerre et avaient manipulé les événements pour la provoquer. De cette manière, leur but était de protéger la position économique dominante du monde anglophone, et écraser à tour de rôle le pouvoir médiateur des puissances d’Europe centrale comme l’Allemagne, l’empire austro-hongrois et ainsi de suite.

Ces fraternités occultes – petits groupes d’hommes qui se rencontraient dans des ‘loges’ et pratiquaient des cérémonies magiques comme moyen de réaliser certains buts – étaient originaires du monde anglo-saxon et avaient rallié, entre autres, les intérêts anglo-américains. Leur but était d’étendre l’influence anglo-américaine à travers le globe et d’assurer de la prédominance de la culture anglo-américaine. Ils cherchaient de plus à étendre sa supériorité pour un avenir lointain ; essentiellement pour être sûr que la situation actuelle des affaires continue à jamais.

Selon les recherches de Steiner, l’évolution humaine traverse de ‘grandes périodes » de développement. Durant chacune de ces périodes, des gens particuliers reçoivent la tâche de guider l’humanité dans un sens spirituel. Pendant des millénaires, différentes personnes ont eu comme destin d’apporter des qualités spécifiques, de manière bénévole, à l’ensemble de l’humanité. Des périodes particulières de l’histoire ont ainsi été dirigées par des nations particulières. Ce qui n’implique pas une forme de contrôle ou un empire – et n’est certainement pas basé sur une théorie de supériorité nationale ou raciale – mais se réfère à une forme spirituelle d’autorité.

Steiner suggérait que le monde occidental, et en particulier les peuples de langue anglaise, aurait reçu la tâche de prendre le contrôle du monde matériel – de se sentir à l’aise sur Terre et d’y développer une harmonie réciproque. En ce sens particulier, l’Occident devait introduire une certaine forme de matérialisme (bénéfique) dans le développement humain. Mais ce matérialisme n’était prévu de se développer que jusqu’à un certain point. C’était nécessaire pour que les humains deviennent partie intégrante du monde terrestre, et que cela les aide à introduire une conscience individualisée (le « Soi »). Mais ce matérialisme possédait malgré tout un potentiel destructif. Le matérialisme en tant que philosophie, qui élimine la possibilité d’une âme et d’un esprit, est rétrograde, affirmait Steiner, et fonctionne comme le mal dans l’évolution de l’homme.

Les fraternités anglo-américaines qui cherchaient à dominer l’humanité savent ceci et elles encouragent donc délibérément aujourd’hui diverses formes de matérialisme dans l’espoir de stopper et d’emprisonner l’humanité au stade actuel de son développement. Elles ne veulent pas que l’humanité progresse au-delà du présent stade d’immersion dans le monde matériel. En d’autres mots, elles ne veulent pas que nous nous reconnections librement avec notre Soi spirituel, parce qu’elles savent que leur emprise sur l’humanité serait alors perdue. Le progrès humain dépend de la connaissance spirituelle et les fraternités occultes travaillent donc contre lui.

Steiner expliquait plus loin que les fraternités savaient que les peuples slaves étaient dévolus à une tâche de direction au nom de l’humanité pendant la prochaine ‘grande période’ de l’histoire. Pour cette raison, les fraternités anglo-américaines n’ont pas seulement cherché à dominer l’actuelle grande période du développement humain, mais – sachant que les slaves avaient une mission importante dans l’avenir – ont cherché à gagner le contrôle des peuples slaves (la Russie en particulier) actuels, pour contrecarrer ou même mettre un terme à leur future tâche. De cette manière, les fraternités anglo-américaines pouvaient étendre leur pouvoir sur le développement humain du lointain avenir.

Steiner déclara plus tard que la révolution bolchevique de Russie, qui conduisit à la création de l’URSS et à 72 ans de répressions culturelle, intellectuelle, économique et politique sur les populations de ses divers peuples, fut organisée et assistée par ces mêmes fraternités comme méthode de contrôle de la région et de ses habitants.

Quelles preuves a-t-on de l’analyse de Steiner ? Avant toute chose, il est intéressant de noter la situation actuelle des affaires mondiale et la manière – sachant que Steiner parlait de ce sujet en 1916-17 – dont la culture anglo-américaine en est venue à dominer le monde en tandem avec l’influence économique et politique américaine (avec le support enthousiaste des hommes politiques britanniques). On en trouve une confirmation avec l’action militaire unilatérale des US et de la Grande-Bretagne dans l’invasion de l’Irak en 2003 – malgré une opposition mondiale presque totale – ce qui est un bon exemple de cette formidable puissance à l’œuvre. Pourtant, ces observations n’apportent certes pas de ‘preuve’ au sens strict du terme.

Une autre source probante est la remarquable recherche du Pr Carroll Quigley (1910-1977) qui a rédigé deux gros volumes, L’establishment anglo-américain (1949) et Tragédie et espoir (1966), sur le réseau secret qui a émergé à partir des entreprises de Cecil Rhodes. Quigley qualifia le pouvoir de ce groupe par son influence politique, culturelle et sociale comme « terrifiant ».

New Dawn Magazine, traduction par le Bistro Bar Blog


Publicité

Laissez un commentaire

*