Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Infowars : La Fusion du Groupe Bilderberg avec Google

La Fusion du Groupe Bilderberg avec Google


Le groupe secret du Bilderberg et d’autres réseaux de haut niveau tels que la conférence TED, sont en train de fusionner avec Google sous l’impulsion d’Eric Schmidt, son président exécutif, pour permettre à Google d’en contrôler l’ordre du jour technocratique, affirme Alex Jones sur son site Infowars
. Jones est un journaliste d’investigation controversée, qui gère les sites Infowars et Prison Planet. Les critiques estiment qu’il est un théoricien du complot et un conspirationniste, tandis que ses fans voient en lui un ardent défenseur de la Constitution américaine.

Cette année, la conférence du Bilderberg se tiendra dans le cadre du luxueux hôtel Grove à Watford, au Royaume Uni, du 6 au 9 Juin. Une centaine de participants issus de l’élite du monde des affaires et de la politique viendront y échanger des idées concernant la situation internationale et des questions d’actualité. La réunion a un caractère hautement confidentiel et ces conversations ne seront pas relayées dans la presse.

Les critiques accusent le groupe de Bilderberg de débattre de ces questions et de prendre des décisions en dehors de la démocratie. Certains y voient même une émanation du Nouvel Ordre Mondial (NWO), qui tenterait d’exercer un contrôle sur le monde au travers d’institutions politiques telles que le FMI, ou même l’Union Européenne. Le symbole de ce Nouvel Ordre Mondial est la pyramide inachevée surmontée d’un oeil qui voit tout comme pierre angulaire, et qui figure sur le dos du billet d’un dollar.

Selon Jones, la conférence annuelle de Google, « Zeitgeist », qui depuis 2007 se tient annuellement à l’Hôtel The Grove, aura lieu cette année seulement quelques jours avant le début de la conférence de Bilderberg. Jones affirme que des conversations avec le personnel de l’hôtel permettent de conclure que Google envisage de contrôler la politique internationale et l’environnement technologique.

« En réalité, derrière la scène, Google utilise ces forums pour jeter les bases sur lesquelles il formera le consensus qui façonne le monde. On nous a directement dit que les organisateurs derrière le soi-disant « Printemps Arabe », qui a commencé en Tunisie et en Egypte, (…) en fait une série de révolutions factices sur fond couleur de western déguisées en soulèvement organique, ont été recrutés par Google, et ont même assisté à la conférence Zeitgeist au Grove », écrit Jones, qui affirme que l’homme qui a déclenché la révolution égyptienne qui a conduit à l’arrivée au pouvoir des Frères Musulmans n’est autre que Wael Ghonim, un employé de Google. Il rappelle également qu’Eric Schmidt est l’un des conseillers du président américain Barack Obama, et qu’il a été un donateur pour sa campagne électorale, et qu’en retour, Obama lui avait offert le poste de Secrétaire au Trésor.

« Google se positionne clairement comme une organisation plus puissante que les gouvernements pour contrôler et surveiller le comportement des gens tout autour du monde de différentes manières, allant des véhicules sans conducteur (qui sont surveillés en permanence par une base de données centralisée de Google), les Google Glass, qui peuvent être assimilées à une puce électronique installée dans le front, à l’implication profonde de Google dans la manipulation des mouvements de masse par l’utilisation de médias sociaux, comme il l’a fait en Egypte et en Tunisie », conclut Jones.

Express.be


Publicité

Laissez un commentaire

*