Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Cantine : les collégiens passent à la biométrie

Cantine : les collégiens passent à la biométrie

Lasneau Biométrie (7)

Le collège Robert-Lasneau teste depuis lundi un système biométrique pour les repas à la cantine. Le système qui a soulevé des interrogations est à roder.

OK bien la main, le plateau maintenant, les couverts?! Compétition insolite ce jeudi midi au self du collège Robert-Lasneau. « C’est un surveillant qui faisait avant les pointages le midi, il a voulu voir comment ça se passait en restant avec les élèves pendant qu’il passe à la machine », détaille Frédéric Pasco, principal de l’établissement.

Depuis cette rentrée scolaire, la cantine de l’établissement est, en effet, équipée d’un appareil délivrant un plateau à l’élève en échange de l’entrée de son code personnel et de la marque de sa main. Une technique qui avait l’avantage pour le principal d’éviter l’écueil des cartes oubliées et perdues des collégiens. Une décision qui n’a pas plu à la Fédération de parents d’élèves FCPE qui a demandé son retrait en novembre dernier.

Toute la procédure a donc été reprise depuis le départ. Les profils des mains de chaque élève ont été réalisés en avril, la machine est en fonctionnement depuis lundi. « On l’a fait sans entraînement, brut de décoffrage… Les derniers élèves ont mangé à 15 heures », annonce le principal. Une longueur expliquée au conseil administratif de l’établissement dès le lendemain?: le manque d’habitude des élèves et la nouveauté de la machine. « Mardi, tous les élèves étaient passés à 14 heures, l’objectif, c’est que tout le monde puisse être passé à 13?h?15 », détaille Frédéric Pasco. D’où la présence des plus incitatives du surveillant ce jeudi midi. « On va sans doute aménager l’horaire du midi pour la fin de l’année, afin que tout le monde puisse passer mais globalement, si le temps avant la machine est plus long, dans la salle à manger, les élèves ont de la place et ne sont plus poussés par leurs camarades qui arrivent. »

La direction concède donc une mise en place qui prendra du temps, sans regretter le système. Les parents d’une trentaine d’élèves ont opté pour la carte au lieu de la marque de la main associée au code. Une seule chose est sûre à les voir en action?: les deux méthodes prennent exactement le même temps.

La Nouvelle République

Publié le 11 mai, 2013 dans Biométrie, Education, Jeunesse.

Publicité

Laissez un commentaire

*