Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Google : « Territoires palestiniens » devient « Palestine »

Google : « Territoires palestiniens » devient « Palestine »

La page palestinienne du moteur de recherche est maintenant désignée comme page « Google Palestine ». Un changement déploré par Israël.

goog

Le moteur de recherche Google a remplacé la mention « Territoires palestiniens » par « Palestine » sur sa page palestinienne www.google.ps, une modification déplorée vendredi par Israël, mais saluée par la direction palestinienne, à la suite de l’accession de Palestine au statut d’État observateur. Le changement est intervenu le 1er mai, a précisé un porte-parole de Google, Nathan Tyler, dans un communiqué. « Nous changeons le nom de Territoires palestiniens en Palestine dans tous nos produits. Nous consultons une série de sources et d’autorités pour nommer les pays. Dans ce cas, nous suivons l’ONU, l’Icann (régulateur des noms de domaine sur Internet, NDLR) l’ISO (Organisation internationale de normalisation, NDLR) et d’autres organisations internationales », a-t-il expliqué.

Le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères Yigal Palmor a regretté cette décision. « Ce changement soulève des questions sur les raisons derrière cette implication surprenante d’une entreprise internet privée dans la politique internationale, et d’une manière controversée », a-t-il déclaré. Le conseiller du président palestinien Mahmoud Abbas pour les télécommunications et l’Internet, Sabri Saïdam, a salué « un pas dans la bonne direction », y voyant un « résultat du vote des Nations unies ». « Nous espérons que Google Maps montrera aussi les terres palestiniennes confisquées par la colonisation israélienne », a-t-il dit.

L’Assemblée générale de l’ONU a accordé le 29 novembre 2012 à la Palestine le statut d' »État observateur » au sein des Nations unies, où elle siégeait jusqu’alors en tant qu' »entité » observatrice, par un vote à 138 voix pour, 9 contre et 41 abstentions. Les autorités palestiniennes ont en conséquence commencé à se désigner comme « État de Palestine » dans leurs correspondances diplomatiques, pour lesquelles des timbres à cet intitulé ont même été émis.

Le Point

Publié le 4 mai, 2013 dans Internet, Palestine.

Publicité

Laissez un commentaire

*