Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Des éléveurs basques s’insurgent contre le puçage de leurs brebis

Des éléveurs basques s’insurgent contre le puçage de leurs brebis

brebis « Au mieux, la puce électronique est à la traçabilité ce que l’éthylotest est à la lutte contre l’alcool au volant », contestent des éleveurs basques, contre l’obligation, au 1er juillet prochain, d’un puçage électronique des brebis

Puza Hadi ! Un collectif qui s’oppose au puçage électronique obligatoire des ovins et des caprins, vient de voir le jour au Pays basque à l’initiative d’un groupe d’éleveurs de brebis qui agissent dans la droite ligne de ce qui se déroule également dans d’autres régions de France, ainsi que dans d’autres pays européens.

Ce collectif demande aux éleveurs du Pays basque et du Béarn (ils sont environ 3 000 dans le département, à la tête d’un cheptel estimé à 600 000 brebis, dont 400 000 au Pays basque) qui ne l’ont pas encore fait, de ne pas « pucer » leurs brebis. Et à ceux qui ont déjà pucé « en désespoir de cause », de soutenir leur démarche. (…)

« Nous refusons de pucer, car nous considérons que la prolifération des puces aura un impact écologique énorme, de par le besoin astronomique d’énergie et de composant pour sa production… Nous refusons de pucer, car nous ne voulons pas servir de support à une industrie désormais florissante et qui rêve de pucer le monde entier. Ce sont 6 millions de puces qui devraient être posées en France à compter du 1er juillet… Nous refusons enfin une informatisation forcée de la gestion de nos élevages qui s’inscrit dans la logique du puçage systématique. »

Sud Ouest

Publié le 23 avril, 2013 dans Animaux, France, Puce Electronique.

Publicité

Laissez un commentaire

*