Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

La Croyance en un Dieu Enervé et qui punit est associée avec une augmentation des Maladies Mentales

La Croyance en un Dieu Enervé et qui punit est associée avec une augmentation des Maladies Mentales

sinners-hands-angry-god2 Une nouvelle étude révèle que si votre vision de Dieu est celle d’un monstre complètement énervé alors vous pouvez avoir plus de chance d’avoir certains types de problèmes de santé au niveau mental. Et oui, je veux dire au delà de juste croire qu’il y a un monstre invisible malappris qui regarde tous vos déplacements :

L’analyse d’un sondage Gallup réalisé en 2010, les chercheurs ont tenté de déterminer si la manière dont quelqu’un perçoit Dieu – comme punitif, bienveillant ou indifférent – a été associée à cinq symptômes psychiatriques différents: anxiété généralisée, l’anxiété sociale, la paranoïa, l’obsession, et la contrainte.

Les caractérisations de Dieu des personnes interrogées ont été tirées de leurs opinions sur la façon dont six adjectifs – absolu, critique, juste, punir, sévère ou vengeur – s’appliquent à Dieu. Un système de numérotation a été utilisé pour évaluer le degré selon lequel le sujet voit l’adjectif comme un descripteur précis de Dieu (très bien = 4; plutôt bien = 3, pas très bien = 2, etc.) De la même façon, les personnes interrogées ont répondu aux requêtes visant à mesurer les cinq symptômes psychiatriques mentionnés ci-dessus.

Les chercheurs ont découvert que la croyance en un Dieu punitif était significativement associée à une augmentation de l’anxiété sociale, la paranoïa, l’obsession, et la contrainte. Inversement, la croyance en un Dieu bienveillant était associée à une réduction de ces quatre symptômes. La croyance en un Dieu indifférent n’était pas liée à aucun symptôme. (…)

La suite sur Real Clear Science (en anglais)

Publié le 17 avril, 2013 dans Philosophie, Religions & Mythologies, Santé, Science.

Publicité

Laissez un commentaire

*