Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Corée : Un hélicoptère Black Hawk de l’armée américaine s’est écrasé près de la frontière Nord Coréenne

Un hélicoptère Black Hawk de l’armée américaine s’est écrasé près de la frontière Nord Coréenne

Un hélicoptère de l’armée américaine participant à des manoeuvres militaires en Corée du Sud s’est écrasé mardi près de la frontière intercoréenne, sans faire de blessés, a-t-on appris de source officielle.

L’hélicoptère, un appareil de transport CH-53 avec cinq membres d’équipage et 16 soldats à son bord, a effectué un « atterrissage difficile » dans le comté de Cheolwon, frontalier de la Corée du Nord, a indiqué un responsable de l’armée américaine.

L’agence de presse sud-coréenne Yonhap avait auparavant indiqué que l’appareil accidenté était un hélicoptère tactique UH-60 Black Hawk.

Tous les occupants ont été hospitalisés pour des examens. Six d’entre eux, « dans un état stable », restaient en observation mardi soir, selon un communiqué de l’armée US. L’équipage appartient au 31e Corps expéditionnaire de Marines basé à Okinawa, dans le sud du Japon.

Des images diffusées par Yonhap ont montré des pompiers affairés autour de la carcasse calcinée de l’appareil.

L’incident n’a pas fait de blessés.

Il survient dans un contexte de tensions particulièrement vives sur la péninsule coréenne depuis un nouveau train de sanctions pris par l’ONU contre la Corée du Nord après son troisième essai nucléaire le 12 février.

La Corée du Nord a condamné les manoeuvres américano-sud-coréennes qu’elle perçoit comme une répétition générale pour une invasion de son territoire, et a menacé Séoul et ses alliés de frappes nucléaires.

Quelque 28.500 militaires américains sont stationnés en Corée du Sud depuis la fin de la Guerre de Corée (1950-53).

L’Express / AFP


Publicité

Laissez un commentaire

*