Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Boston : le suspect serait Saoudien. Al-Qaïda et/ou l’Iran plus que jamais suspectés (Màj)

Boston : le suspect serait Saoudien. Al-Qaïda et/ou l’Iran plus que jamais suspectés

Màj – Boston : le ressortissant saoudien est hors de cause. Un enfant de huit ans figure parmi les victimes

Les médias américains affirment que le ressortissant saoudien, blessé dans les attentats de Boston, et interrogé par la police à son hôpital, est très coopératif. Il a formellement démenti toute implication dans ces attaques. Il serait jusque-là hors de cause. Pendant ce temps, les autorités annoncent qu’un enfant de 8 ans est décédé dans ces attaques, qui auraient fait 6 morts et une centaine de blessés, selon un bilan officiel.

Interrogé par la télévision « Al Arabiya », Walid Pharès, spécialiste du terrorisme, n’exclut aucune piste, mais il estime que « la piste de l’extrême droite américaine serait plus grave pour l’administration américaine que la piste du terrorisme international contre lequel les Etats-Unis sont engagés depuis plus de 10 ans ».

Source

Le suspect identifié, blessé dans les explosions de Boston, et qui est toujours hospitalisé, serait un ressortissant saoudien. Ce qui prouve, selon la télévision « Al Arabiya », que la campagne terroriste de Boston serait d’origine extérieure. Il pourrait notamment s’agir d’une action menée par Al-Qaïda, ou qui lui serait attribuée. Au lendemain de la fusion d’Al-Qaïda en Irak avec Jabhat Al-Nosra en Syrie, le quotidien « Asharq Al Awsat » avait accusé l’organisation mère Al-Qaïda d’être un outil entre les mains de l’Iran et de la Syrie. La fusion annoncée par l’émir de l’Etat islamique d’Irak sert en effet le régime syrien et le premier ministre irakien Nouri Al-Maliki. Asharq Al Awsat a rappelé, la semaine dernière, que le chef d’Al-Qaïda, Ayman Al-Zawahiri, est réfugié en Iran, et sert ses intérêts. L’implication d’un Saoudien dans les attaques terroristes de Boston pourrait de ce fait être commanditée par Téhéran.

Source : Mediarabe.info

Publié le 16 avril, 2013 dans Actualité, Etats-Unis, Irak, Iran, Islam.

Publicité

Laissez un commentaire

*