Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Cameron veut stopper l’immigration en Angleterre

Cameron veut stopper l’immigration en Angleterre

F43Pw

Dans un discours appelé à devenir historique s’il est suivi d’effets, le premier ministre anglais David Cameron vient d’annoncer le quasi arrêt de l’immigration au Royaume-Uni. Il est le premier dirigeant politique européen a avoir eu le courage de prendre le problème à bras le corps.

La foudre tombant sur Big Ben n’aurait pas eu plus d’effet! Le 25 mars à Ipswich, dans l’est de l’Angleterre, David Cameron, le Premier ministre tory (conservateur), a sans doute tenu le discours le plus important de sa carrière. Face à un parterre d’étudiants, cet homme peu suspect d’extrémisme a en effet annoncé que le Royaume-Uni allait durcir sa législation sur l’immigration: « Le solde migratoire doit être drastiquement réduit, de plusieurs centaines de milliers de personnes par an à quelques dizaines de milliers ».

Les émeutes raciales de 2011, l’arrivée massive d’immigrés tirant les salaires des nationaux vers le bas, l’afflux incontrôlé de centaines de milliers d’illégaux venant se sucrer sur le dos des contribuables, l’islamisation rampante de villes entières et la prise de conscience de l’échec cinglant de la société multiethnique, chère au modèle britannique, ont fini par exaspérer les Anglais. Le plein accès des Roumains et des Bulgares au marché du travail européen, prévu pour 2014, provoque en outre une grande inquiétude au sein de l’opinion publique.

Mais l’immigration est véritablement devenue un élément central du débat politique depuis le 1er mars, lors de la percée, à l’occasion d’une législative partielle, du parti populiste UK Independence Party (Ukip). En 2010, dans la circonscription d’Eastleigh, au sud du pays, Ukip avait fait 3,6 %. Trois ans plus tard, le voilà à 28 %, devant la droite « traditionnelle »! Un score qui, loin d’un épiphénomène, confirme, depuis six mois, une progression explosive dans les sondages… Parti de 2% il y a moins de dix ans, il est désormais crédité de 14 % au niveau national et s’apprête à devenir le troisième parti du pays. Autant dire que, pour les Tories, il y a le feu à la Tamise.

Lire la suite de l’article sur Novopress

Publié le 7 avril, 2013 dans Actualité, Immigration, Monde.

Publicité

Laissez un commentaire

*