Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Corée du Nord: «Anonymous» entre en cyber-guerre contre Pyongyang

Corée du Nord: «Anonymous» entre en cyber-guerre contre Pyongyang

carica

Les Anonymous contre la Corée du Nord. La célèbre nébuleuse de pirates s’est lancée dans une attaque d’envergure contre les sites détenus par Pyongyang, en représailles des menaces militaires de la dictature communiste. Après avoir récupéré 15.000 identifiants de personnes travaillant pour uriminzokkiri.com, un des relais de la propagande officielle du régime de Kim-Jong-Un, dans la nuit de mercredi à jeudi, c’était au tour des comptes twitter et flickr de la Corée du Nord d’être pris pour cible.

«Les officiels coréens ne semblent toujours pas avoir repris la main sur ce compte Twitter, affichant près de 13.000 abonnés et 6.000 tweets à son compteur. Quatre autres messages détournés ont été postés par Anonymous, évoquant d’autres piratages de sites coréens», explique Europe 1. Sur twitter l’opération a pris le nom de #opNorthKorea. Dans un communiqué, les pirates donnent quelques informations sur leur mode opératoire: «nous avons quelques membres sur le terrain qui ont réussi à ramener le vrai Internet en Corée du Nord, grâce à une série de répéteurs Wi-Fi longue distance. Nous avons aussi accès à des lignes téléphoniques nord-coréennes connectées en bas débit au réseau local Kwangmyong (l’intranet censuré du régime, ndlr). Ensuite deux gars ont réussi à connecter entre eux Internet et Kwangmyong».

En plus d’uriminzokkri.com, les «hackers» d’Anonymous affirment avoir piraté cinq autres sites Nord-Coréens. Leur ambition n’est rien de moins que de faire tomber par leur action le régime de Kim-Jong-Un: «d’abord nous allons effacer vos données, ensuite, ce sera au tour de votre “gouvernement” dictatorial maléfique», concluent-ils dans leur communiqué.

Newsring


Publicité

Laissez un commentaire

*