Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Sociétés secrètes : le Bien ou le Mal ? (2/3)

Sociétés secrètes : le Bien ou le Mal ? (2/3)

Voir la première partie ici (…)

La fraternité maçonnique – dépossédée de sa sagesse

Ensuite, quelque chose de dramatique est arrivé dans les années 1800. La fraternité maçonnique a traversé une sorte de transformation involontaire. Quelques-uns – un clan sinistre d’individus organisés – est entré en scène et a mis en pièce les rituels. Les symboles ont été dépréciés, les pistes embrouillées et les enseignements déformés et compromis. Cela semble s’être passé lentement, peut-être sur quelques dizaines d’années, plutôt que tout d’un coup.

Ce coup apparaît avoir été fait intentionnellement, sûrement pour rendre impuissantes ces sociétés secrètes pour qu’elles ne puissent plus fournir aux initiés la sagesse, les outils et la vision nécessaires pour faire évoluer la croissance spirituelle. Par exemple, les symboles maçonniques d’aujourd’hui comme le pentagramme (un symbole très puissant et de très grande spiritualité) ne sont plus expliqués aux nouveaux arrivants maçons ; les soi-disant « Maîtres » ne comprennent pas le symbolisme ésotérique du pentagramme, certains ont même le culot de nier que le pentagramme est maçonnique !

pentagramme
Le pentagramme maçonnique. Sa sagesse n’est plus expliquée aux nouveaux initiés.

« La signification maçonnique du pentagramme est controversée. Alors qu’il apparaît souvent sur les atours maçonniques et les illustrations, nulle part il n’est mentionné dans les rituels ou enseignements maçonniques ».

– Site de la Grande Loge de Colombie britannique

Le pentagramme est un exemple d’un symbole spirituel qui a été « volé » à la franc-maçonnerie – l’un des nombreux symboles spirituels associés historiquement à la franc-maçonnerie mais qui n’est plus aujourd’hui expliqué. À voir comment les corporations de l’élite utilisent le pentagramme dans leurs logos, l’endroit où a atterri certains de ces symboles volés, semble clair :

symbfrancmac
En haut : symbolisme maçonnique représentant le pentagramme. En bas : logos de sociétés affichant le pentagramme.

Comment de grosses sociétés comme Macy, Texaco et Heineken sont arrivées à comprendre le pouvoir du pentagramme ? Comment ont-elles mis la main sur un tel symbole et une telle sagesse spirituels ? L’ont-elles volé à la franc-maçonnerie ?

La réponse, à mon avis, est oui. Souvenez-vous qu’une population qui se prend en charge n’est pas bien vue par l’élite des sociétés. L’élite a besoin de moutons et non de lions sinon leur hégémonie peut un jour être découverte et commencer à s’éroder. (l’élite a besoin d’une peuple abêti, craintif et en colère pour vendre ses vêtements/voitures/médicaments/nourriture génétiquement modifiée. En d’autres mots, ils ont besoin d’un système de compétition basé sur la peur plutôt qu’une coopération basée sur l’amour. Et une « compétition basée sur la peur » définit exactement la société dans laquelle nous vivons aujourd’hui.) Il est donc tout à fait possible que des membres ou représentants de ces sociétés débutantes aient décidé, il y a presque deux siècles, d’éliminer dès le début le côté « secret » d’organisations mystiques comme la franc-maçonnerie, considérant de tels groupes comme une menace potentielle pour leur nouveau gouvernement invisible.

Il est intéressant, comme confirmation directe de cette assertion, qu’un événement « catastrophique » ait été enregistré dans les livres d’histoire du milieu des années 1800 à peu près à l’époque du vol de cette sagesse franc-maçonne. Les médias grand public décrivent cet événement catastrophique comme « L’affaire Morgan » de 1826. Après avoir fait le serment de révéler l’ancien secret de la franc-maçonnerie, le franc-maçon William Morgan disparut. Sa disparition et son meurtre présumé suscitèrent de grands remous. Pendant la période des années 1830, on nous a dit que la présence maçonnique diminuait considérablement et que l’hostilité à l’égard des Maçons grandissait énormément.

L’Ordre languit pendant des années, mais les historiens disent que la fraternité avait ressuscité dans les années 1860. C’était cependant une société toute différente ; bien que partageant des similitudes en surface avec son prédécesseur historique, la doctrine ésotérique ne la concernait plus. Elle s’orientait à la place sur « Fidélité, Espoir et Charité » – son nouveau triple slogan, qu’elle continue d’afficher aujourd’hui. C’était comme si une force nouvelle et invisible s’en était emparée, une force étrangère au but initial de la fraternité.

symb2
Les dénommées « Fourchette et Couteau » sont une parodie moderne de l’emblème maçonnique de l’Équerre et du Compas, soulignant le nouveau passe-temps des franc-maçons – manger et boire !

La franc-maçonnerie existe aujourd’hui par conséquent pour des buts étrangers à son esprit d’origine. L’initié qui arrive pour chercher la lumière ne la trouve pas. Tout le dispositif est détruit, et c’est parce que quelqu’un l’a détruit, à l’insu de la plupart des Maçons modernes.

C’est ce que soutiennent les franc-maçons Chris Knight et Robert Lomas, auteurs de La clé d’Hiram, dans un article publié dans le Yorkshire Post le 11 mai 1996 :

« La raison irréfutable du silence des Maçons n’est pas tant la compulsion à adhérer à leurs serments sacrés, ou la peur d’une rétribution macabre de leurs adeptes : c’est plutôt qu’ils ne comprennent pas un mot des cérémonies auxquelles ils participent, et leur seule crainte est que les gens rient de leurs rituels apparemment futiles et stupides…

Notre plus grande critique de la franc-maçonnerie est sa pure futilité. Elle ne sait pas d’où elle vient, personne ne semble savoir ce qu’il tente de réaliser et il semble de plus en plus probable qu’elle n’ait guère d’avenir dans un monde qui demande une clarté de but et un bénéfice ».

– Chris Knight et Robert Lomas, Yorkshire Post, 1996

Nous lisons une déclaration très semblable sur le site de la Grande Loge d’Angleterre :

« …une réponse honnête aux questions quand, où et pourquoi concernant l’origine de la franc-maçonnerie est que nous ne savons tout simplement pas… »

Quand ils disent « réponse honnête », je pense que cela décrit la réalité. Voici un extrait de trois minutes tiré d’un documentaire du Discovery Channel sur les franc-maçons. Il explique l’Affaire Morgan et ses conséquences désastreuses pour la franc-maçonnerie. vidéo en anglais publiée par Richard Cassaro :


L’Affaire Morgan était-elle une sorte d’opération sous fausse bannière, conçue pour désorganiser la franc-maçonnerie et permettre à des étrangers de s’infiltrer et de changer l’Ordre de l’intérieur ?

Si c’est le cas, cela explique pourquoi la « franc-maçonnerie » qui a émergé après l’Affaire Morgan était d’un type tellement différent de la franc-maçonnerie qui existait « avant » l’Affaire Morgan. Elle explique aussi pourquoi la grande majorité des maçons d’aujourd’hui ne comprennent pas les symboles ou rituels maçonniques, alors que les pères fondateurs « pré-Affaire Morgan » les comprenaient.

Des hommes rejoignent aujourd’hui la franc-maçonnerie à la recherche d’une « lumière » spirituelle mais ils n’en trouvent jamais; je veux dire pas la moindre. En réponse à la question, « pourquoi, alors restez-vous ? » la réponse est habituellement « la convivialité » et « l’amitié ». Certains disent qu’ils sont venus parce que leur papa était franc-maçon, alors que d’autres admettent qu’ils sont attirés par le prestige de l’Ordre ; ils aiment se lier à une organisation à la longue histoire, ne réalisant pas que la franc-maçonnerie peut se comparer à une ampoule qui a été éteinte.

fm
Des milliers d’hommes célèbres ont été membres au cours des années de l’Ordre maçonnique.

Il existe pourtant un petit groupe de franc-maçons en vie aujourd’hui – des individus réfléchis, attentionnés et orientés philosophiquement – qui cherchent activement à décoder les symboles, à rassembler les éléments des rituels, à découvrir le secret et à retrouver la vérité perdue.

Le décodage des symboles maçonniques

En tant que symboliste, j’ai décodé les symboles-clé qu’utilisent des sociétés secrètes comme les franc-maçons. Ce sont tous des symboles positifs, créés pour apprendre la profonde sagesse physique et spirituelle de la condition humaine, dont l’amour, l’attention aux autres et comment faire la distinction entre le grand Soi (l’âme) et le petit soi (l’ego/le corps). Comme mentionné précédemment, cette sagesse était connue des mystiques durant les 2000 ans de l’hégémonie chrétienne comme la « doctrine secrète » ou « la philosophie éternelle ». Seule une poignée des milliers de franc-maçons vivant aujourd’hui comprennent ceci, en raison du fait que la franc-maçonnerie n’est plus le gardien de cette sagesse ancienne, volée depuis longtemps comme expliqué ci-dessus.

Prenons le symbole de l’emblème de « l’œil qui voit tout ». De nombreuses sociétés secrètes ont utilisé l’Oeil pendant des siècles, y compris les franc-maçons, les Oddfellow, et les chevaliers de Pythias.

fm2
Le symbole de l’oeil lumineux unique couronne un diplôme d’Oddfellow.

Les Pères Fondateurs, dont beaucoup étaient pratiquants de la franc-maçonnerie, utilisaient cet important symbole de l’Oeil sur le grand sceau des États-Unis, qui est représenté au dos du billet de un dollar. Les pères fondateurs ont placé l’Oeil maçonnique dans un triangle lumineux, et l’ont mis à flotter au-dessus d’une pyramide non terminée.

oeil
Les américains pensent que l’oeil est celui de « Dieu » (le « Yahve » juif). Les théoriciens de la conspiration (peu au courant de la signification du symbolisme occulte) insistent sur une représentation de l’oeil qui représente les Illuminati qui sont des « franc-maçons » qui nous « observent » par dessus et nous jettent leur tyrannie à la figure. Les deux à mon avis sont faux.

Les théoriciens de la conspiration, qui n’ont pas fait de recherches approfondies sur les anciennes civilisations (la pyramide), ni approfondi leurs connaissances sur la géométrie sacrée (le triangle) et n’ont pas non plus de connaissances approfondies sur le symbolisme ésotérique (l’Oeil) voudraient croire que ce symbole est simplement un emblème « fanfaron » créé par les élites elles-mêmes – les Illuminati qui « siègent tout en haut » et « observent » et « contrôlent » le reste du monde depuis des milliers d’années.

Ridicule ! Cet « œil » n’est pas un symbole de l’élite « tout en haut » nous observant et nous contrôlant ! Ils n’ont pas non plus le pouvoir depuis des milliers d’années. L’Oeil n’est pas un symbole de leur part pour rire de nous et nous regardant de haut !

Les lecteurs habituels de ce site savent que j’ai déjà publié une bonne quantité de preuves convaincantes soutenant le fait que ce symbole de l’Oeil est bien plus puissant, bien plus spirituel et bien plus ancien que ce que pensent ces théoriciens de la conspiration. Ce n’est rien d’autre qu’un symbole du GRAND (mais aujourd’hui perdu) SECRET DES FRANC-MAÇONS, que nous verrons bientôt.

Posez-vous la question : Les Pères Fondateurs de l’Amérique – dont nombre d’entre eux étaient franc-maçons – étaient-ils un groupe d’Illuminati affamés de pouvoir ?

peres-fondateurs
George Washington et d’autres Pères Fondateurs maçons ont posé la pierre de faîte de l’édifice du Capitole le 18 septembre 1793, habillés de leurs habits maçonniques.

Les Pères Fondateurs ont-ils placé l’Oeil au-dessus d’une pyramide incomplète pour montrer qu’ils regardaient d’en haut le peuple ? – Qu’ils faisaient les plans d’un Nouvel Ordre Mondial pour la toute jeune nation américaine ?

Bien sûr que non !

Tout ce qu’il faut est de regarder le programme des États-Unis d’Amérique, la plus grande nation (dans son organisation politique) sur terre. Il est sûr qu’aujourd’hui les USA ont subi un détournement par les banquiers internationaux et les grosses sociétés à un point tel que les Pères Fondateurs doivent se retourner dans leurs tombes. Mais ces Pères Fondateurs qui ont créé l’Amérique et la Constitution (et qui se sont battus et sont morts pour elles) se sont manifestement souciés de Nous le peuple. C’est une évidence, pour moi tout du moins.

Si vous gardez cela à l’esprit, toute la stupide théorie conspirationniste de « l’Oeil-qui-symbolise-des Illuminati-qui-nous-observent » s’évanouit comme un nuage de fumée !

Est-ce clair ?

Les Pères maçons Fondateurs de l’Amérique étaient un groupe d’hommes puissants et bienveillants, soutenu par un groupe tout aussi puissant de femmes attentionnées et leur rêve américain s’est réalisé, en ayant un énorme impact sur l’histoire du monde et sur nos vies.

Qu’est-ce qui a rendu les Pères Fondateurs aussi puissants ? La réponse n’est certainement pas la religion :

« …le gouvernement des États-Unis d’Amérique n’est en aucune façon bâti sur la religion chrétienne ».

– George Washington

« Des millions d’hommes, de femmes et d’enfants innocents ont été depuis l’introduction du christianisme brûlés, torturés, pénalisés et emprisonnés ; nous n’avons pourtant pas avancé d’un pas ».

– Thomas Jefferson

Si ce n’est pas la religion qui a rendu si importants les Pères Fondateurs, quoi d’autre alors ? La réponse est l’ancienne sagesse de la franc-maçonnerie. Les Pères Fondateurs nous ont dit ceci en se dépêchant d’encoder cette sagesse dans l’art, l’architecture et l’agencement de leurs cités, rues et bâtiment du Capitole. En tant que franc-maçons, ils étaient les héritiers de la tradition de sagesse païenne, la doctrine secrète/philosophie éternelle des ères, dont les hommes et femmes modernes sont totalement inconscients.

Traduction par le Bistro Bar Blog


Publicité

Laissez un commentaire

*