Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Pourquoi de si nombreux jazzmen noirs américains étaient-ils francs-maçons ?

Pourquoi de si nombreux jazzmen noirs américains étaient-ils francs-maçons ?

fm noire

Le saxophoniste Raphaël Imbert accompagne ses tournées de concerts de conférences sur l’influence de la franc-maçonnerie sur le jazz des musiciens noirs américains. Un sujet qui ne manque pas d’étonner mais dont la démonstration est limpide quand on sait que les francs-maçons combattaient la discrimination raciale.

Raphaël Imbert l’explique, les relations n’ont pas toujours été confraternelles entre les francs-maçons américains et les Noirs. Les premiers « frères » noirs avaient d’ailleurs créé leur propre loge. Cette loge, devenue la Prince Hall Masonry, a fini par compter un nombre impressionnant de membres. Toujours selon le saxophoniste, elle a contribué à éduquer les jeunes Noirs et à lutter contre la ségrégation.

Signes extérieurs

Les indices de l’appartenance des musiciens parmi les plus célèbres sont assez faciles à discerner : des bagues portant les « outils » chers aux maçons, des paroles de chansons ou des titres de morceaux symboliques. Amusez-vous à les rechercher chez Nat King Cole, Count Basie, Duke Ellington, Cab Calloway, Kenny Clarke, Oscar Peterson et même Louis Armstrong.

France TV

Publié le 29 mars, 2013 dans Etats-Unis, Franc Maçonnerie, Musiques, Société & Culture.

Publicité

Laissez un commentaire

*