Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Jean-Jacques Bourdin : « Laurent Joffrin salit le métier de journaliste » (Vidéo)

Jean-Jacques Bourdin : « Laurent Joffrin salit le métier de journaliste » (Vidéo)

Invité du « Supplément » de Maïtena Biraben sur Canal+, Jean-Jacques Bourdin est revenu sur le livre de Marcela Iacub et la fameuse Une du « Nouvel Observateur ». Selon lui, le métier de journaliste est « sali » par Laurent Joffrin…

joffrin

C’est une Une qui a fait couler beaucoup d’encre ces derniers jours. La semaine dernière, Le Nouvel Observateur faisait sa couverture sur les bonnes feuilles du livre de Marcela Iacub, « Belle et bête ». Titré « Mon histoire avec DSK », cet article revenait sur l’histoire entre l’écrivaine et l’ancien directeur du FMI, en entrant notamment dans les détails de leurs relations intimes. Une Une qui a fortement déplu à Dominique Strauss-Kahn, qui a fait part dans une lettre ouverte de son « double dégoût ».

Ce midi, « Le Supplément » de Maïtena Biraben sur Canal+ revenait sur ce livre tant médiatisé et critiqué de Marcela Iacub. Sur le plateau, Jean-Jacques Bourdin n’a pas caché sa colère face à la publication du livre. « Je trouve que c’est de la prostitution intellectuelle et, pour moi, c’est insupportable » a jugé le matinalier de RMC, précisant qu’il ne recevrait pas Marcela Iacub. « Ce qui est encore plus insupportable, c’est le Nouvel Observateur » a-t-il poursuivi.

« Ce qui me choque, c’est qu’un homme qui, il y a un an, dans un autre journal qu’il dirigeait, Libération, nous disait qu’il fallait absolument préserver la vie privée, fasse le contraire un an après » a regretté Jean-Jacques Bourdin, ajoutant « Pourquoi il fait le contraire ? Parce qu’il a besoin de vendre son journal, parce que son journal ne marche pas, ne se vend pas. Donc il a organisé cette opération uniquement économique avec les éditions Stock ». « Ce n’est pas ma conception de ce métier que j’aime et que je trouve sali par Monsieur Joffrin » s’est-il plaint en guise de conclusion…

Source

Publié le 3 mars, 2013 dans France, Société & Culture, Vidéos.

Publicité

Laissez un commentaire

*