Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Marion Maréchal-Le Pen, la « paria » fait front au Reichstag

Marion Maréchal-Le Pen, la « paria » fait front au Reichstag

© Le Figaro

La député Front National du Vaucluse était plutôt esseulée au Bundestag, mardi, lors des célébrations du Traité de l’Elysée.

Les médias allemands lui avaient soigneusement préparé le terrain en affirmant « qu’aucun élu d’extrême droite n’avait mis les pieds au Reichstag depuis la période nazie ».

Considérée comme une paria dans une assemblée germanique cultivant ses distances avec l’extrême droite, sans élu allemand « binôme » issu de sa sensibilité politique, Marion Maréchal Le Pen était plongée dans une grande solitude.

« Je ne me sens pas comme une paria ici, se défend-elle pourtant. Grâce à mon travail, je donne un visage humain de notre mouvement et je suis de moins en moins ostracisée à l’Assemblée Nationale. Je ne suis pas à la tête de six millions de fachos ! Par fierté nationale je ne ressens aucune sympathie, ni de près ou de loin pour la dictature nazie. Aujourd’hui nous sommes sous domination allemande et il faut que cela cesse ».

Cependant, Marion Maréchal-Le Pen trouve au moins une vertu à l’Allemagne : son système électoral à la proportionnelle

Publié le 23 janvier, 2013 dans Actualité, Europe & UE, France, Histoire, Politique & Loi.

Publicité

Laissez un commentaire

*