Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Égypte : l’islam n’est plus la solution

Égypte : l’islam n’est plus la solution

Les islamistes au pouvoir, au Caire, qui clamaient que la foi serait «?la solution?» aux problèmes des Égyptiens, se tournent désormais vers le FMI, alors que s’approfondissent les difficultés du pays.

La délégation du FMI, arrivée hier au Caire, a entamé des discussions avec les autorités égyptiennes pour finaliser un prêt de 4,8?milliards de dollars, un plan sur lequel les deux parties s’étaient mises d’accord le 20?novembre dernier, avant d’être suspendu en raison des tensions politiques. «?Nous allons avoir plusieurs réunions avec le gouvernement égyptien aujourd’hui et nous discuterons de tous les détails?», a déclaré le chef de la délégation du FMI, Massoud Ahmed. Pour Le Caire, la conclusion de cet accord serait un signal fort en direction des marchés afin de rétablir la confiance dans l’économie égyptienne, débloquer d’autres soutiens internationaux et aider le pays à redresser ses comptes. Mais, à moins de deux mois du scrutin législatif, les sévères mesures d’austérité conditionnant le prêt du FMI (réduction des dépenses sociales et des subventions aux denrées de base) ne sont pas de bon augure pour le Parti de la justice et de la liberté (PJL, issu des Frères musulmans), au pouvoir. C’est que l’Égypte fait face à une très grave crise économique et financière. Les réserves de change ont chuté de moitié, passant de 36?milliards de dollars à 15?milliards. Au point que la Banque centrale égyptienne peine à soutenir la livre, qui a vu sa valeur chuter de 10?%. Le déficit budgétaire est passé de 7?% à 11?%. La hausse des dépenses publiques – près d’une dizaine de milliards de dollars –, décidée par le président Morsi pour faire baisser la tension sociale, n’y est pas étrangère. De plus, avec un tourisme en berne, une croissance en panne, le chômage a franchi la barre des 12?%, et la pauvreté s’est étendue?: plus de 40?millions d’Égyptiens vivent avec deux dollars, sinon moins, par jour?!

À la veille des élections ?législatives et présidentielle, les islamistes égyptiens clamaient que «?l’islam est la solution?» (al-islam houa el-hal en arabe), instrumentalisant jusqu’à l’absurde la religion à des fins politiques?! L’instauration de la charia était présentée comme la solution divine devant résoudre les problèmes auxquels étaient confrontés la grande masse des Égyptiens. Aujourd’hui, force est de constater que le Parti de la justice et de la liberté a vite mis au rancard son fameux slogan, pour se tourner vers le dieu FMI et celui de l’argent.

Échec à une tentative d’attentat

L’armée égyptienne a mis en échec une tentative d’attentat, ?lundi, avant l’aube, contre une église à Rafah, dans le Sinaï, ?le jour où les Coptes, les chrétiens d’Égypte, célébraient Noël, selon l’agence officielle Mena. Des patrouilles de l’armée ont saisi une voiture Toyota remplie d’armes et de munitions près de l’église, tandis qu’une seconde voiture à bord de laquelle se trouvaient des hommes masqués a pris la fuite. Une opération de ratissage a été aussitôt lancée dans la région. Le Sinaï connaît un regain d’instabilité depuis la chute du régime de Moubarak, en février?2011, avec une intensification des activités de groupes islamistes radicaux qui prennent régulièrement l’armée et la police pour cibles. Vendredi, les services de sécurité ont annoncé y avoir saisi des missiles de fabrication américaine destinés à la bande de Gaza, contrôlée par les islamistes palestiniens du Hamas.

Hassane Zerrouky

Humanité.fr

Publié le 13 janvier, 2013 dans Crise, Egypte, Islam, Monde, Nouvel Ordre Mondial, Société & Culture.

Publicité

Laissez un commentaire

*