Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Les Mayas célèbrent le passage à une nouvelle ère

Les Mayas célèbrent le passage à une nouvelle ère

© RTS.ch

Les prêtres mayas se préparent depuis jeudi au passage à la nouvelle ère, appelée « baktun », prévu aux alentours du 21 décembre. Ils veut célébrer l’évènement dignement, mais ne croient pas à la fin du monde.

Au Mexique, les prêtres mayas ont commencé jeudi les cérémonies destinées à marquer la fin de l’ère actuelle, prévue selon leur calendrier aux alentours du 21 décembre, avec des danses, des rituels et de l’encens pour remercier les dieux.

Une cérémonie du « Nouveau Feu » a ainsi été organisée dans un parc de Mexico (les Mayas n’ont pas été autorisés à pratiquer leurs rituels dans les temples de leurs ancêtres, les sites archéologiques de Chichen Itza, Coban et Tulum). Selon leur culture, le temps est organisé en périodes de 394 ans appelées « baktuns ». Le 13e baktun s’achèvera aux environs du 21 décembre. Le chiffre 13 est sacré chez les Mayas.

Fin d’une ère « très intense »

C’est la fin d’une ère pour les Mayas, une ère qui a été « très intense pour nous, et au cours de laquelle nous avons connu la souffrance et la douleur », déclare le prêtre maya José Manrique Esquivel. Les 800’000 Mayas qui vivent toujours au Mexique espèrent que la période qui s’ouvre leur sera plus clémente, après celle qui a commencé au début du 17e siècle avec la colonisation espagnole.

José Manrique Esquivel, comme de nombreux archéologues et astronomes, ne pense pas que les anciens Mayas avaient prédit la fin du monde pour le 21 décembre. Mais il s’agit de célébrer le passage au nouveau « baktun » dignement.

Publié le 1 décembre, 2012 dans 2012, Civilisation & Peuple Maya, Monde, Nouvel Âge du Verseau.

Publicité

Laissez un commentaire

*