Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

GLDF : La Grande Loge de France s’interdit tous les extrémismes

La Grande Loge de France s’interdit tous les extrémismes

© La dépêche

Le passé (traduction d’ancien dans le langage de la franc-maçonnerie, N.D.L.R.) Grand Maître de la Grande Loge de France, Alain-Noël Dubard, donnait hier soir une réunion publique à Fontanges mais sur invitation seulement car «il faut une certaine unité d’attente et d’intérêt. Et puis, un petit comité permet d’avoir davantage d’échanges car les gens posent les questions plus facilement». Une cinquantaine de personnes ont donc pu s’exprimer à bâtons rompus afin de se faire une idée de la franc-maçonnerie et de voir si cela peut répondre à des inspirations.

«Le paysage maçonnique est très diversifié en France», observe Alain-Noël Dubard qui dénombre une cinquantaine d’obédiences mais aussi une centaine d’autres obédiences paramaçonniques, limite sectes. «Il est donc souhaitable de dire ce que l’on est, ce que l’on fait, de quoi on parle et quels sont nos obligations et nos devoirs».

La Grande Loge de France est un lieu d’échanges, de réflexion où chaque membre doit travailler sur un sujet tous les 2 ans et présenter un travail personnel. Les réunions ont lieu tous les 15 jours et «nous faisons travailler les personnes sur quelque chose d’inhabituel pour eux générant un enrichissement». La Grande Loge de France se félicite du brassage social qui existe avec beaucoup de religions représentées, mais aussi du brassage politique, qui est très important, même si les membres du Front national n’y sont pas autorisés. «On s’interdit tous les extrêmes», précise Alain-Noël Dubard qui regrette en revanche une mixité sociale pas absolue. «Je pense que dans les départements ruraux comme l’Aveyron, il faudrait des agriculteurs et des ouvriers. Il y a aussi un déficit d’implantation chez les jeunes».

La Grande Loge de France organise des colloques sur des sujets de société comme la laïcité et les religions ou encore sur l’éthique et la bioéthique. «La franc-maçonnerie fait moins peur qu’avant».


Laissez un commentaire