Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

La France existe-t-elle encore ?

La France existe-t-elle encore ?

Amaury Watremez, contributeur sur le site Agoravox, souligne les points communs entre libéraux et libertaires qui ont finalement une vision asse proche de l’avenir de la France.

Quelle importance pour les libéraux tant que les affaires continuent ? Quelle importance pour les libertaires tant qu’ils peuvent « jouir sans entraves » ?

En 2012, l’idée même qu’un pays nommé la France ait pu exister un jour est remis en question à la fois par les libéraux et les libertaires, les uns parlent de «nominalisme», parler de France c’est désigner une entité qui n’aurait jamais existé selon eux autre part que dans les fantasmes des nationalistes et souverainistes (ils reprennent étonnamment une vieille idée médiévale), et nostalgiques de l’Ancien Régime, de l’autre, d’aucuns évoquent l’idée «trop réductrice» selon eux de la nation dans notre pays (ainsi à ce lien ce sémillant représentant des «Indignés» qui pense qu’il faut dépasser cette idée). […]

Quant aux libertaires par un autre curieux paradoxe, s’ils combattent ce qu’ils estiment être de la xénophobie, ayant abandonné depuis longtemps les symboles de la nation aux extrêmes, car cela sous-entendrait un retour aux « z-heures les plus sombres de notre Histoire » (TM°), ils soutiennent par contre activement les revendications ethniques, nationalistes, religieuses, y compris les plus absurdes, sous prétexte de «diversité» et «multiculturalisme» (TM°) d’à peu près tous les autres peuples à commencer par ceux « issus de la diversité» (TM°). […]

L’Art de vivre à la française est considéré comme une survivance passéiste, qui en plus n’est même pas hygiéniquement correcte : le corps est un «capital», la convivialité des tablées en France un «truc» franchouillard, sans parler de l’art de la séduction assimilé de suite au harcèlement sexuel (Nota Bene : dont je ne nie pas l’existence par ailleurs).

Être français, ce n’est pas seulement avoir des papiers français en poche et songer que l’on peut continuer à vivre selon ses propres règles sans se soucier des règles communes, invoquer sa culture qui peut être régionale. Libéraux et libertaires adorent le régionalisme, pour des motifs a priori inverses mais qui finalement ont les mêmes conséquences, chacun replié sur sa communauté, totalement étanche aux autres. […]

Agoravox

Laissez un commentaire