Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Fascination de la Civil War

Fascination de la Civil War

Il est des références, des affluences et des intérêts qui parlent bien plus que toutes les enquêtes statistiques du monde. Il s’agit d’un éditorial du Washington Times du 7 août 2012 qui, jusqu’à hier (16 août 2012), était en tête des lectures des articles de ce quotidien (3ème aujourd’hui), qui a regroupé durant ce laps de temps le nombre phénoménal pour ce journal de 3.134 commentaires de lecteurs. Le titre et son sous-titre expliquent déjà, pour une bonne part, le succès de la chose, en rassemblant deux thèmes obsessionnels de l’inconscient et de la psychologie américanistes : «The Civil War of 2016 – U.S. military officers are told to plan to fight Americans».

Tout est remarquable dans cette affaire tellement accessoire qui parvient pourtant à rassembler symboliquement de manière assez juste les courants essentiels charriés par le système de la communication, influencés par les psychologies américanistes et qui, en retour, influencent eux-mêmes ces psychologies américanistes, l’ensemble formant la crise identitaire et déstructurante que nous jugeons terminale des États-Unis d’Amérique.

(…) La possibilité de cette sorte d’intervention est aujourd’hui évoquée avec une insistance extraordinaire sur nombre de sites influents aux USA, à partir de supputations mais aussi d’informations diverses, que ce soit concernant l’entraînement des forces US (conformément à l’article mis en cause), que ce soit concernant la question largement documentée d’acquisitions diverses des forces de l’ordre pour faire face à des troubles, notamment l’acquisition massive de munitions pour les combats de rue et autres, notamment par le DHS (ministère de la sécurité intérieure).

Donc, le “scénario” n’a pas d’importance, et pourtant il a un écho formidable parce qu’il va, sans doute inconsciemment, aux sources du malaise actuel. La première de ces sources est, justement, dans l’antagonisme entre la nécessité proposée en théorie de l’interventionnisme militaire US aux USA même,

comme si le but final des entreprises guerrières incontrôlables et lancées dans toutes les directions par le Système devaient naturellement trouver leur conclusion et leur apothéose dans une action aux USA même, contre les citoyens américains eux-mêmes.

Enfermée dans tant de contradictions imposées par le Système et l’affaiblissement des psychologies des directions politiques que ce Système suscite, la situation des USA semble de plus en plus ne pouvoir se résoudre que par l’affrontement d’une forme ou l’autre de “guerre civile”, encore plus que par la militarisation de la situation.

Il est significatif qu’on trouve dans les très nombreux commentaires de l’édito, des interventions (anonymes, certes) de lecteurs se présentant comme officiers, et affirmant que nombre de soldats et d’officiers préféreront passer du côté des “insurgés” plutôt que de leur tirer dessus, au cas où la chose se ferait…

Lire la suite de l’article sur De defensa


Publicité

Laissez un commentaire