Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Les Mastékiyé ou Partisans de Mastek (2)

Les Mastékiyé ou Partisans de Mastek – 2ème Partie

Voila d’autres informations concernant les Mastekiyé ou les partisans de Mastek (voir le premier article sur le sujet), comme d’habitude, je ne vais rien dire et vous laisser faire vos propres conclusions. Avec quelques informations sur les Carmathes, les Hascischim (Assassins).

Source : Les systèmes socialistes : cours professé à l’université de Lausanne. Tome 1 / par Vilfredo Pareto (1902-1903)

Source : La Bastille (Paris 1902-1915)

(…) Les Maneviyé, c’est-à-dire les Manichéens; les Farkouniyé, espèce de Gnostiques, qui admettaient deux principes, le père et le fils (1)…; les Mastekiyé, ou partisans de Mastek, qui les premiers, déclarèrent la guerre à toute religion et à toute morale et préchèrent la liberté et l’égalité universelles, ainsi qu’une complète et froide indifférence pour les actions humaines, et la communauté des biens et des femmes. Mastek, en laissant un libre essor à toutes les passions, ne gagna pas seulement les esclaves, les pauvres, et les hommes de la basse classe, qui partout sont les plus nombreux, et qui généralement n’ont rien à perdre et tout à gagner, mais encore ceux qui avaient tout à perdre et rien à gagner, les Grands de l’empire et jusqu’au roi Kobad même, père de Nouschirwan. Kobad expia sa folie par la perte de son trône et par la prison dont il ne fut retiré que par la sagesse et la vertu de son vizir Bisiirdsebimihr. Son fils, Nouschirwan le Juste, employa le fer et le feu pour purifier le royaume de la foi (zoroastrienne) de cette déplorable engeance, sans pouvoir toutefois l’anéantir entièrement ainsi que nous le montrent les évènements postérieurs. (J. de Hammer, Hist. pp. 39, 4U.)


Laissez un commentaire