Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Le Sens Caché de la Symbolique Derrière le Film «2012»

Le Sens Caché de la Symbolique Derrière le Film « 2012 »

© Vigilant Citizen, le 13 Mai 2012 (traduction par le webmaster)

Le film catastrophe 2012 est à propos de la destruction presque-totale de la planète Terre d’après les prédictions faites par les Anciens Mayas, des milliers d’années auparavant. Alors que la majorité du film tourne autour des explosions spectaculaires et des effets spéciaux impressionnants, 2012 communique aussi des messages et un symbolisme en rapport avec les plans de l’élite pour un Nouveau Monde et l’arrivée de l’Âge du Verseau.

Attention : Spoilers Majeurs en Vu

Sorti en 2009, le film 2012 de Roland Emmerich joue sur les peurs et la panique engendrées par l’alarmisme «OMG-les-Mayas-ont-di-que-nous-allons-mourir-en-2012». Le scénario apocalyptique du film décrit selon les pires craintes des gens en rapport avec 2012: La destruction de tout et la mort de tout le monde … eh bien, presque tout le monde. Alors qu’une bonne portion du film de deux heures et demi est dédiée à la destruction avec des images de synthèse, 2012 contient plusieurs références Bibliques, mythologiques et historiques qui donnent à l’histoire un sens plus profond. De plus, un message spécifique peut être comprit de la manière dont la crise a été gérée dans le film. En gros il dit: «Si quelque chose venait à arriver, les riches et puissants vivront et les pouilleux restants mourront».

Dans l’article intitulé ‘Contagion’ ou Comment les Films Catastrophes « Éduquent » les Masses, nous avions discutés comment les films catastrophes sont un outil d’endoctrinement important qui présentent et vendent des « réponses politiques » spécifiques à des crises majeures. Dans 2012, la réponse politique au méga-cataclysme qui menace la Terre est plutôt troublante: l’élite mondiale apprend pour 2012 quelques années en avance, et prévoie secrètement sa propre mission de sauvetage (tout en gardant les masses dans le noir) et laisse le monde mourir tout en créant un nouveau monde qui est uniquement peuplé par l’élite. Une petite portion d’hommes « réguliers » arrivent à infiltrer les bateaux de l’élite. Apparemment leur survie, ainsi que celles des puissants et riches de ce moment, forment un happy end.

Quand j’ai finis de regarder le film la première fois, je ne me sentais pas exactement content d’avoir payé quelques dollars pour regarder un film qui prédisait ma mort et la mort de tout le monde que je connais alors que l’élite embarque sur des bateaux géants pour commencer un nouveau monde par eux-mêmes. C’est un peu insultant.

Est-ce que le monde prédit précisément ce qu’il arrivera le 23 Décembre 2012? Probablement (heureusement) pas, mais je crois que le film utilise des tactiques de peur pour communiquer des messages spécifiques sur les masses et les plans de l’élite pour un Nouvel Ordre Mondial et l’arrivée de l’Âge du Verseau. Voyons ensemble les scènes les plus symboliques du film.

Les préparations

Le film a lieu en 2009 et commence par un évènement cosmique qui déclenche le cataclysme: Un alignement planétaire.

L’alignement de corps astronomiques causent une série d’évènements qui amènent à la destruction de la Terre. A un niveau ésotérique, l’alignement des corps astraux est représentatif de l’aube d’une nouvelle ère – ce que certains pourraient appeler l’Âge du Verseau.

Sur Terre, une poignée de scientifiques découvre que des vents solaires massifs causent une augmentation de la température du noyau de la planète. Adrian Helmsley, un géologue Américain, réalise que la fin du monde approche rapidement. Il fonce à Washington D.C. pour informer les niveaux de pouvoir les plus hauts qu’il faut agir, mais il apparait que l’élite qui dirige le monde n’est pas seulement consciente du désastre qui approche, mais a secrètement travaillé sur un plan de sauvetage pendant des années. L’élite prend des mesures pour préserver les vies de ceux qu’elle estime « dignes » et de collectionner les oeuvres d’art les plus importantes de la Terre pour les amener dans le nouveau monde.

Dans cette scène, la Mona Lisa au Louvre est un faux. Le vrai tableau sera apporté dans le monde post-apocalyptique.

Les seules personnes qui savent à propos du plan de secours pour 2012 sont les gens les plus puissants du monde. Des tickets ont aussi été vendus à des individus privés. Le prix? 1 milliard d’Euros … par personne. En d’autres mots, il n’y a aucun moyen qu’une personne régulière survive. Et tout cela fait parti du plan.

Entre temps, comme d’habitude, les masses sont représentées comme un troupeau d’idiots enclin à la panique et à la violence.

Comme c’est le cas dans la plupart des films catastrophes, les masses sont représentées comme un « troupeau désorienté » qui ne peut pas être civilisé. Alors que l’élite prépare son échappatoire secrète du cataclysme de 2012, les masses sont représentées entrain de manifester devant un rendez-vous du G8. Voyant comment les gens sont représentées à des moments critiques, quelqu’un peut être amené à penser: Peut-être que l’élite fait ce qui est juste en cachant la vérité des masses …

La conspiration massive contre le public n’est pas un secret d’état. Quelques personnages importants découvrent la cruelle vérité et tentent d’alerter le public, mais ils sont rapidement mis sous silence.

Quand le directeur du Louvre découvre les plans de l’élite, il appelle à une conférence de presse pour dénoncer la vérité au monde entier. Puis il meurt dans un accident de voiture mystérieux, juste avant qu’il ne fasse sa déclaration.

Il y a des faits intéressants en rapport avec l’accident de voiture ci-dessus qui tua le directeur de musée Français. Premièrement, il est clairement mentionné dans le film que l’accident eu lieu sous le pont de l’Alma … le même tunnel où la Princesse Diana perdit la vie dans un accident de voiture douteux. Dans mon article sur la Mort et le Mémorial de la Princesse Diana, j’ai expliqué le sens symbolique du pont du tunnel de l’Alma et comment la mort de Lady Di avait toutes les traces d’un sacrifice rituel. LA mort du directeur de Musée au même exacte endroit peut être une manière de dire que sa mort a été un sacrifice rituel par l’élite. Le film peut aussi indirectement dire: «Si la mort du Directeur de Musée sous le Pont de l’Alma a été un meurtre déguisé en accident, que croyez-vous ce qu’est arrivé à Lady Di?».

On découvre plus tard que le directeur de musée n’est pas seulement un dénonciateur mais qu’il est « mystérieusement mort ». Plein d’autres personnes qui avaient le bien être du public à l’esprit sont morts dans d’étranges circonstances durant les préparations secrètes de l’élite.

Un théoricien du complot dédia tout un mur aux personnes qui furent tuées par l’élite.

Toutes les décisions faites par l’élite se font en secret dans des réunions isolées et impliquent uniquement les gens les plus puissants du monde.

Pendant ce temps, le public est sans repos, au point que les Jeux Olympiques de Londres sont suspendus. Est-ce que le film prédit des évènements à venir?

Alors que tout cela est entrain de se passer, le gouvernement Chinois a été mis en charge de construire des bateaux gigantesques appelés « Arches » qui autoriseraient l’élite à survivre 2012.

Adieu Atlantis (Farewell Atlantis)

Le héros du film est Jackson Curtis, un père divorcé régulier, qui découvre la vérité et tente d’embarquer une des Arches dans le but de survivre 2012.

Jackson Curtis est l’écrivain d’un livre pas si connu intitulé Farewell Atlantis (Adieu Atlantis), qui est très symbolique dans le contexte du film. Atlantis est le nom d’un continent légendaire qui fut submergé par un déluge massif quelques millénaires auparavant. La légende dit que la civilisation très avancée prospéra sur le continent disparue, mais que quelques survivants réussirent à naviguer jusqu’à des endroits comme l’Égypte, l’Amérique et l’Asie, où ils devinrent de grands professeurs pour les natifs. Atlantis est d’une grande importance dans les Mystères occultes de l’élite car il est assumé que le continent a actuellement existé et est à l’origine de la connaissance occulte du monde. Les Atlantes qui naviguèrent dans des contrées lointaines et échappèrent au Grand Déluge sont considérés être les professeurs de la connaissance ésotérique des Anciens Égyptiens, Mayas et potentiellement des Celtes. Les écoles des Mystères signalent souvent que l’histoire Biblique du Grand Déluge est, en fait, l’histoire de la disparition d’Atlantis. Elles déclarent aussi que d’autres anciennes cultures ont des histoires similaires dans leur folklore.

Les sociétés secrètes d’aujourd’hui perçoivent et se réfèrent à l’Amérique en tant que la « Nouvelle Atlantide », un pays qui fut fondé sur les principes de la Franc-Maçonnerie et du Rosicrucianisme, les descendants supposés des Mystères Atlantes.

Le livre « La Nouvelle Atlantide » de Francis Bacon en 1605 décrit une société idéale où la science et la raison dirigent, d’après les principes de la Franc-Maçonnerie et du Rosicrucianisme. Le livre est dit être un plan pour la fondation de l’Amérique. Bacon est connu pour avoir écrit « La connaissance c’est le pouvoir » (Knowledge is Power), une formule célèbre qui a une résonance profonde dans le Rosicrucianisme et qui est explicitement affichée dans la Bibliothèque du Congrès aux USA.

Quand la Nouvelle Atlantide de Francis Bacon semblait préfigurer la fondation de l’Amérique, le roman de Jackson Curtis Farewell Atlantis apparait être une préfiguration de sa destruction. De la même manière qu’Atlantis fut totalement submergé par de l’eau, l’Amérique, la base de l’élite occulte d’aujourd’hui, souffrira le même destin. Les quelques chanceux qui embarqueront sur une version moderne de l’Arche de Noé auront le devoir de fonder un Nouveau Monde – et le film déclare subtilement quelles institutions vont survivre et celles qui vont disparaitre.

Le Désastre

Alors que le film progresse, la terre commence à se réchauffer et des fissures commencent à apparaitre à Los Angeles. bien qu’il est évident qu’un désastre majeur est sur le point d’avoir lieu, les médias de masse (qui sont de mèche avec l’élite, dans le film et dans la vie réelle) descendent tout dans le but de garder la population calme et ignorante au fait que le monde est sur le point de finir. La seule personne non élitiste qui apparait connaitre ce qui est entrain de se passer est un conspirationniste déjanté qui vit dans les bois (apparemment, d’après les films d’Hollywood, les chercheurs de vérité ne peuvent pas être des gens rationnels pondérés).

Charlie Frost est un conspirationniste complètement cinglé qui tient un show radio et gère un site internet pas si beau que ça. Il sait actuellement la vérité et a raison à propos de tout, cependant, à la fin, il est toujours représenté comme un cinglé complet. Savoir la vérité n’est pas « cool » dans les films d’Hollywood.

Charlie Frost décrit tout ce qui est sur le point d’arriver à Jackson Curtis et lui fournit même une carte des Arches.

La carte des arches est idéalement placée dans les fichiers « complotistes » de Charlie Frost, juste à côté de ses documents sur Marilyn Monroe. Un petit clin d’oeil à l’ultime esclave présidentiel contrôlé mentalement?

Alors que le monde tombe en miettes, les membres de l’élite reçoivent un message top secret et important sur leurs téléphones portables.

Quand les choses deviennent sérieuses, les membres de l’élite sont mis au courrant qu’il est temps d’embarquer les Arches et laisser le reste du monde crever.

Quand l’enfer est lâché sur Terre, des monuments importants sont présentés entrain d’être détruits. Ces scènes ne sont pas seulement spectaculaires à voir mais elles représentent aussi la chute des institutions importantes alors que le monde entier entre dans l’Âge du Verseau. Dans une scène, le célèbre monument Brésilien du « Christ le Rédempteur » est montrée entrain de chuter de la même manière dont les statues de Saddam Hussein chutèrent après la guerre du Golf.

Est-ce que cela symbolise la chute du Christianisme et l’avènement d’une nouvelle ère?

Dans une autre scène, à la Basilique Saint Pierre au Vatican, l' »épicentre » de la foi Catholique, est présentée entrain de s’effondrer sur les dévots et tuant des milliers de gens rassemblés pour prier.

Dans cette scène symbolique, une fissure apparait sur la peinture de Michel Ange dans la Chapelle Sixtine, juste entre les doigts de Dieu et d’Adam – qui peut représenter la cassure de la connexion entre l’humanité et le divin. Le nouveau monde de l’élite est-il dénué de la main de Dieu?

D’autres religions se font détruire dans le film. D’après un article du Guardian, 2012 était supposé contenir une scène de la destruction de la Kabaa, le site le plus sacré de la foi musulmane. Cependant, la scène a été retirée par peur des retours des groupes musulmans. L’élite du nouveau monde, n’est pas seulement dévouée du Christianisme, mais de toutes les religions majeures — un des objectifs du Nouvel Ordre Mondial.

2012 ne montre pas seulement la destruction des monuments religieux, mais aussi des établissements politiques. Ces scènes symbolisent la chute des états nations réguliers avant la formation d’un seul gouvernement mondial.

La Maison Blanche, symbole du pouvoir US, est présentée rentrer en collision avec l’un de ses propres vaisseaux de guerre emporté par une vague gigantesque. Dans le nouveau monde de l’élite, ce n’est pas pour les pouvoirs Nationaux et la puissance militaire; c’est pour un seul gouvernement mondial et une seule Armée.

Le Président Américain s’adresse à la Nation pour la dernière fois. Le « chef du monde libre » reste symboliquement à Washington D.C. pour mourir avec les gens réguliers. En d’autres mots, le représentant (supposément) élu démocratiquement du peuple n’a pas sa place dans le nouveau gouvernement de l’élite.

L’Arche de Noé de l’élite

Plusieurs de ces Arches gigantesques ont été secrètement construites en Chine.

Alors que la plupart de la population mondiale se fait tuer par des inondations et des tremblements de terre, les « élus » sont emportés en Chine pour embarquer dans les Arches gigantesques.

Dans cette allusion très claire de l’histoire Biblique de l’Arche de Noé, les animaux sont transportés aux bateaux par des hélicoptères.

Entrer dans ces arches est loin d’être juste et est uniquement réservé à ceux qui sont « l’un d’entre eux ». Par exemple, le scientifique Indien qui découvrit que le cataclysme de 2012 allait arriver est laissé pour mourir, alors que d’avides milliardaires Russes sont autorisés à rentrer.

Bien évidemment, en tant que membre de l’élite occulte du monde, la Reine d’Angleterre et ses chiens peuvent accéder aux bateaux. Car ses capacités à porter des chapeaux seront très utiles pour l’humanité du futur.

Une bande de scènes de « suspense » inutiles se passent alors que Jacson Curtis et sa famille tentent d’entrer illégalement dans l’une d’entre elles. Voyant combien de gens sont laissés pour mourir, le scientifique Adrian Helmsley fait un discours inévitable sur comment nous les humains devons restés solidaires peu importe. Cependant, nous ne le voyons pas renoncer à sa place pour n’importe qui et tout le monde meurt — à part pour l’élite. Donc, peu importe les monologues moralisateurs de s’occuper des uns et des autres, le plan de l’élite se poursuit tel qu’il était prévu et seulement ceux qui furent choisis survécurent.

Après le désastre, l’humanité entre dans une nouvelle ère et redémarre son calendrier en l’an 0001. Le calendrier précédent était basé sur la naissance de Jésus Christ – qui est ésotériquement associée avec l’Âge des Poissons. Le repositionnement du calendrier signifie que l’ère du Christ est terminée. C’est le début de l’Âge du Verseau.

Vers la fin du film, le monde entier est complètement submergé par les eaux, à part pour le continent Africain. Les Arches se dirigent vers le berceau de la Civilisation pour recommencer de nouveau à un endroit symboliquement nommé « Cape Good Hope » (Cape de Bon Espérance). Est-ce cela un Happy End (Fin Heureuse)? Cela dépend si vous faites parti de l’élite ou des 99% restant du monde qui est mort.

L’Âge du Verseau

Les écoles ésotériques enseignent que la « Grande Année Solaire » est la période durant laquelle le soleil fait un cycle complet autour des constellations du zodiaque, durant approximativement 25,000 ans. Tous les 2,000 ans (plus ou moins) le soleil entre dans une nouvelle constellation du zodiaque et l’humanité, inconsciemment quelque part, adopte le symbolisme relié au signe zodiacal. Pendant près de 2,000 ans le soleil était dans la constellation des Poissons (représentée par deux poissons), cela voulant dire que nous sommes dans l’ère des Poissons (Piscean Age). Curieusement, le Christianisme a toujours été représenté par le symbole d’un poisson (ex. Jésus le Poisson). Tous les 2,000 ans, le soleil migre au signe zodiacal précédent, ce qui veut dire que le monde se prépare à rentrer dans l’Âge du Verseau.

En montrant la chute des symboles Chrétiens et l’émergence d’un nouveau monde après une inondation massive, le film 2012 apparait annoncer l’arrivée de l’Âge du Verseau.

Le signe astrologique du Verseau consiste d’un homme portant une cruche et versant de l’eau. Dans la mythologie Grecque, le porteur d’eau est dit être la cause du Grand Déluge qui causa probablement la disparition d’Atlantis.

Depuis que le symbole du signe du Verseau est un homme versant de l’eau et est méthodologiquement associé au Grand Déluge légendaire, c’est donc plutôt approprié de représenter l’arrivée de l’Âge du Verseau avec un déluge qui submerge la Nouvelle Atlantide, aka l’Amérique.

En Conclusion

Alors que 2012 est souvent représenté comme une grosse orgie d’explosions et d’effets spéciaux, le film contient néanmoins un grand nombre de moments et messages symboliques. Ses références historiques, Bibliques, mythologiques et ses concepts ésotériques donnent au film un sens profond, un sens qui rentre dans la vision du monde par l’élite occulte d’aujourd’hui. Alors que le monde n’éclatera pas et ne brûlera pas le 23 Décembre 2012, le film utilise la peur en lien avec le Calendrier Maya pour communiquer ses plans pour le futur: la chute des religions, la dissolution des Nations et la glorification d’une élite sélectionnée au dos des masses ignorantes. Tout ce qui arrive dans le film est remarquablement en symbiose avec les « dix commandements » trouvés sur les Georgia Guidestones. Voila quelques un d’entre eux: « Maintenir l’humanité en dessous de 500 000 000 individus en perpétuel équilibre avec la nature », « Unir l’humanité avec une nouvelle langue mondiale » et ainsi de suite. La manière dont les choses vont est aussi évocateur des histoires symboliques trouvées à l’Aéroport international de Denver et des peintures murales de Bank of America. Ces deux pièces représentent une période de grande tribulation, de destruction et d’oppression qui est suivie par la fondation d’un monde nouveau fondé sur les principes de l’élite.

A un niveau plus ésotérique, le film associe l’Amérique avec Atlantis, une civilisation avancée qui fut détruite par un grand déluge. Les survivants de l’ancienne Atlantide, qui sont dis être les créateurs de la tradition occulte des sociétés secrètes, allèrent à travers le monde pour perpétuer leur connaissance.

Et alors que des vents solaires sont dis être la cause du désastre de 2012, des inondations majeures sont la cause de la destruction de la Terre. A travers ce symbolisme, le film apparait annoncer la fin de l’Âge des Poissons et l’arrivée de l’Âge du Verseau.

Il y a donc bien plus à 2012 que ce que l’on remarque au premier coup d’oeil, comme c’est souvent le cas dans les médias de masse, les messages communiqués n’inspirent et n’illuminent pas. Bien au contraire, le film nous dit techniquement l’histoire d’un complot énorme contre le public, agrémenté par des couvertures et des meurtres. A la fin, l’élite sauve ses propres fesses et laisse les milliards de gens mourir. Pour combler le tout, cette conspiration est présentée comme étant la seule solution viable à une telle crise. Est-ce que le public est préparé à une crise majeure qui sera résolue par la création d’un Nouvel Ordre Mondial? Comme l’affiche promotionnelle du film le dit clairement: « Nous étions prévenus ».


Publicité

Laissez un commentaire