Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Grosse déception pour Jean-Luc Mélenchon

Grosse déception pour Jean-Luc Mélenchon

© Le Figaro

Le candidat du Front de gauche ne réussit pas à battre Marine Le Pen dans la course à la troisième place.

Grosse déception. Le candidat du Front de gauche n’a obtenu que 11,7 % des voix au premier tour selon les dernières estimations disponibles, près de 7 points derrière Marine Le Pen, qu’il s’était donné pour objectif de battre. Dans les sondages, le candidat de la gauche radicale et la candidate du Front national se sont longtemps talonnés et dans plusieurs d’entre eux il était même passé devant. […]

Sans manifester l’impact qu’a eu sur lui la faiblesse relative de son résultat, Jean-Luc Mélenchon a laissé éclater sa colère face au score du Front national. «Honte à ceux qui ont préféré nous tirer dessus plutôt que de nous aider !», a-t-il tonné après avoir consacré une part importante de sa campagne au combat contre Marine Le Pen et l’extrême droite. Il a critiqué, sans les citer, Nicolas Sarkozy et François Hollande : «L’un imitait et l’autre ignorait, et nous avons porté sur notre dos l’essentiel du combat.» «Nous nous sommes sentis seuls dans cette bataille», a-t-il dit amèrement, soulignant que le Front de gauche «a été à la vérité la force politique, la seule, qui a percé et qui est née de cette élection». […]

Le secrétaire national du Parti communiste, Pierre Laurent, veut «poursuivre le combat contre le FN». […] «Battre Nicolas Sarkozy, ça veut dire voter François Hollande», a-t-il souligné, prononçant, lui, le nom du candidat socialiste. […]

Jovanovic : Mélenchon a été mis en Avant

du 23 au 26 avril 2012 : Vous vous souvenez: il y a 8 ou 10 jours, tous les sondages donnaient Jean-Luc Melenchon à 17%. Et plouf, il n’est qu’à 10 ou 11%… Pour un sondeur, 6% ou 7% d’écart ce n’est plus une erreur, c’est de l’incompétence… A moins qu’ils aient… gonflé le Melenchon : -) Cela dit, il peut être content: même avec 11% des voix, il a explosé les compteurs, a pompé vers lui le vote des « révoltés et mécontents de gauche » et à redonné au Parti Communiste (qui aurait dû disparaître depuis longtemps) une légitimité puisque Mme Buffet n’avait fait que 1,9% aux présidentielles de 2007! JLM a donc bien pulvérisé tous les scores. En revanche, pour MLP, c’est un vrai demi-succès mais surtout demi-échec puisqu’elle n’est pas au second tour, handicapée par les déclarations de son père et sa campagne sur le halal. N. Sarkozy et F. Hollande ont réussi à passer au second tour et à neutraliser le vote FN et FG. Si on les totalise (FN + FG) on obtient 30% de Français; en 2007, l’addition FN + PC ne donnait que 20%, soit 10 points de plus (on ne tient pas compte des autres petits candidats). Et pendant qu’on a voté, les capitaux ont continué à fuir l’Europe, lire ici Bloomberg.

Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com 2008-2012


Publié le 23 avril, 2012 dans France, Politique & Loi, Présidentielle Française 2012.

Laissez un commentaire