Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Un Ex-Sioniste Juif dit la Vérité [Vidéo – Anglais]

Un Ex-Sioniste Juif dit la Vérité [Vidéo – Anglais]

Benjamin Freedman déclare en 1961 la vérité à propos des Juifs aujourd’hui. Pour plus d’information visitez http://www.iamthewitness.com

Freedman prétendit que les juifs ashkénazes descendaient des anciens Khazars, royaume caucasien de l’époque du Moyen Âge, convertis en masse au judaïsme à la suite de leur roi, en l’an 838. Après la destruction du royaume khazar, les nombreux « Juifs » de Russie, et de toute l’Europe orientale, n’étaient plus connus comme « des Khazars », mais comme « les populations yiddish/ashkénaze » de tous ces pays. Les implications de ce postulat sont audacieuses : la communauté ashkénaze représentant la majorité de la communauté juive actuelle, elle infirmerait les mythes fondateurs du sionisme du « retour à Sion » étant donné qu’il n’y aurait pas de lien du sang avec les anciens hébreux et donc dénierait tout droit ou prétention à l’établissement de ceux-ci en Palestine et discréditerait et décrédibiliserait l’état d’Israël actuel. L’utilisation du terme « sémite » ne pourrait donc pas s’appliquer à la communauté juive dans son ensemble mais uniquement aux sépharades, tout comme son corollaire « antisémite », de plus cette théorie vide de signification tout un pan de l’idéologie antisémite raciste en général et du national-socialisme en particulier.

Cette prise de position intervient après la publication en 1941 du professeur Abraham N. Poliak, titulaire de la chaire d’histoire à l’université de Tel-Aviv, intitulée La conversion des Khazars au judaïsme, qui fut accueillie avec beaucoup d’hostilité par la communauté ashkénaze, son essai démolissant la « tradition sacrée » faisant remonter tous les juifs modernes aux douze tribus bibliques d’Israël. Trente ans plus tard, son nom fut supprimé de l’Encyclopedia Judaïca pour l’édition 1971-19724, preuve de l’étendue de la polémique à ce sujet. Freedman développa sa thèse dans une lettre ouverte adressée au Dr. David Goldstein en 1954 qu’il fit amplement circuler. Pour Freedman, plus de 90 % des juifs actuels descendent des Khazars, en tenant compte des mariages entre les communautés ashkénazes et sépharades. Ses thèses seront reprises plus tard par Arthur Koestler.

Ce postulat, ainsi que ses vues critiques sur le Talmud, que l’on pouvait lire en langue anglaise dès 1935 suite à une traduction intégrale officielle (agrée par le rabbinat) et annotée, jouèrent un rôle décisif dans sa conversion au christianisme. Freedman interpréta aussi négativement certaines traditions juives comme le Kol Nidre, durant la célébration de Yom Kippour, qui, selon son interprétation, absout les juifs pratiquants de tous leurs serments faits durant l’année écoulée, comme une porte ouverte à la déloyauté. Cette nouvelle religion lui donna une sensibilité exacerbée des attaques contre le christianisme qu’il trouva dans le Talmud ou qu’il considéra comme tel et qu’il répertorie et cite dans ses pamphlets dans ses écrits sur la critique du Talmud. Wiki

Some said somthing about genetics studies. here is one of 1000’s:
« The Jewish World: This Week in Israel. » Global Jewish Agenda (Jewish Agency for Israel). Excerpts:

« A new study by the Hebrew University in Jerusalem reveals: the Kurds are the people closest to the Jews genetically. Scientists who carried out the study, including Prof. Ariella Friedman [sic: Oppenheim] and Dr. Marina Fireman [sic: Faerman], say that according to the findings, the Jews and the Kurds share common ancient forefathers, who lived in the northern part of the Fertile Crescent (a part of contemporary Iraq and Syria). Some moved southward in pre-historic times and settled along the eastern seaboard of the Mediterranean. The researchers say that they were surprised to find that the Jews were closer genetically to the Kurds (and to the Turks) than to their Arab neighbors. The findings of the study, which for the first time included a comparison between DNA samples from Jews and DNA samples from Muslim Kurds, also surprised historians such as Prof. Bezalel Bar-Kochba of Tel-Aviv University and Dr. Gunner Lehman of Ben-Gurion University in the Negev, who said: « `It is difficult to explain the findings within the context of the knowledge we have about material and historic culture.' »
« Evrei i kurdi – brat’ya po genam. » MIGnews.com (Media International Group)
–end of report–

Citations

« Ils savent que le terme correct pour désigner une personne qui s’opposerait au judaïsme en tant que religion, n’est pas « antisémite », mais bien « judéophobe ». Mais s’ils ont préféré la racine « -sémite », à la racine « judéo- », c’est justement pour forger un terme de diffamation […]. »

— Benjamin Harrison Freedman, Les faits sont les faits : la vérité sur les Khazars

« Les 150 000 000 de chrétiens des États-Unis ont été soumis à une très haute pression de la part du clergé, pour qu’ils accordent leur soutien inconditionnel au programme sioniste du « retour » de ces « Juifs » d’Europe orientale dans leur « patrie » de Palestine… « Juifs » prétendus et auto-proclamés, qui étaient en réalité les descendants des Khazars. Le clergé nous a sommés de considérer les « Juifs » d’Europe orientale (prétendus ou auto-proclamés tels), comme étant le « peuple élu » par Dieu, et que la Palestine était leur « Terre Promise ». Mais en vérité notre clergé savait pertinemment ce qu’il en était. »

— Benjamin Harrison Freedman, Les faits sont les faits : la vérité sur les Khazars


Laissez un commentaire