Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Les BRICS souhaitent bâtir un nouvel ordre économique mondial

Les BRICS souhaitent bâtir un nouvel ordre économique mondial

© Affaires Stratégiques

À l’occasion de leur quatrième sommet, les BRICS – Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud – ont convenu de renforcer leurs liens commerciaux et leur coopération monétaire afin de réduire leur dépendance à l’égard des pays occidentaux. Après avoir accusé ces derniers d’inonder le système financier international avec des liquidités, ils ont fait part de leur souhait de voir s’instaurer une meilleure représentativité dans les institutions. Le point central demeure cependant l’appel fait par ces cinq économies à la création d’une banque commune d’investissement, qui pourrait bien rivaliser avec la Banque mondiale.

Ces économies en pleine expansion représentent près de 20% de la croissance et 40% de la population mondiale, mais demeurent sous-représentées dans les institutions financières internationales. Les BRICS réclament une augmentation de leurs voix au sein du Fonds monétaire international (FMI) et un changement dans le mode d’attribution du poste de patron de la Banque mondiale. Car en effet, il est d’usage que ce dernier revienne à un Américain, tandis que la direction du FMI est traditionnellement dévolue à un Européen. Deux candidats issus de pays en développement, la ministre nigériane des Finances et l’ancien ministre des Finances colombien, sont en lice pour la désignation du prochain directeur de la Banque mondiale, qui aura lieu d’ici quelques semaines. Tout en appelant à l’ouverture, les BRICS n’ont néanmoins pas souhaité soutenir une nomination en particulier.

Les BRICS réclament plus de poids au sein de ces institutions notamment en raison des désaccords qu’ils entretiennent avec les politiques monétaires menées par les pays aux économies plus développées. L’un des principaux sujets d’inquiétude réside dans l’excès de liquidités dans l’économie mondiale produit par ces dernières. Les BRICS craignent que ces liquidités ne servent à acheter des actifs dans les pays en développement, avec le risque d’entraîner la formation d’une bulle financière et la volatilité des taux de change.

À l’issue du sommet, les cinq pays ont donc appelé à la création d’une banque d’investissement « sud-sud » visant à renforcer leurs relations commerciales, mais aussi à représenter une source nouvelle de financement pour des projets d’infrastructures. Le ministre brésilien du Commerce a ajouté que cette banque pourrait « améliorer les possibilités commerciales », et peut-être même représenter « une étape majeure pour soutenir l’Union européenne dans ses efforts pour surmonter la crise financière ».

Sources : France 24, La Tribune.fr, BBC.co.uk

(Merci à Tête Verte)

Laissez un commentaire