Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Punir la consultation de sites terroristes, c’est réaliste ?

Punir la consultation de sites terroristes, c’est réaliste ?

© Europe 1, 23 Mars 2012

DECRYPTAGE – Sarkozy veut punir la consultation « habituelle » de sites incitant à la violence.

« La République ne toléra ni embrigadement ni conditionnement idéologiques sur son propre sol ». En campagne pour sa réélection, Nicolas Sarkozy a voulu montrer sa fermeté jeudi, après le dénouement de l’affaire de Toulouse.

Dans une allocution en direct du Palais de l’Elysée, le chef de l’Etat a annoncé une série de nouvelles mesures pour lutter contre le terrorisme, visant tout particulièrement la consultation de certains sites Internet incitant à la violence.

« Désormais, toute personne qui consultera de manière habituelle des sites internet qui font l’apologie du terrorisme ou qui appellent à la haine et à la violence sera punie pénalement », a ainsi averti le chef de l’Etat qui entend donc créer un nouveau délit, celui de « consultation » régulière de sites terroristes. (…)

Une mesure « assez exceptionnelle » en France, « puisque généralement, les démocraties sanctionnent ceux qui diffusent et enregistrent, non ceux qui lisent« , explique le site spécialisé pcinpact.com. (…)

Le flou de la qualification « site terroriste »

L’autre difficulté de la mesure annoncée par Nicolas Sarkozy réside dans le flou de la qualification « sites faisant l’apologie du terrorisme ou appelant à la haine et à la violence ». Quels seront, en effet, les sites rentrant dans cette catégorie ? « Où se situe la limite entre organisation terroriste et parti politique ?« , s’interroge ainsi le journal Le Monde, citant l’exemple des indépendantistes basques de Batasuna, considérés comme membres d’une organisation terroriste jusqu’en 2009 et puis comme politique après. « La consultation de son site depuis la France pourrait-elle être pénalement condamnable ?« , questionne encore le quotidien pour montrer la limite du concept annoncé par le président-candidat. (…)

Faut-il punir l’accès aux sites internet terroristes ? Votez


Résultat du sondage le 23 Mars à 9h du matin

Sur Europe 1 (au bas de l’article)


Résultat du sondage le 23 Mars à 9h du matin

Sur Le Figaro


Laissez un commentaire