Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

L’Histoire Secrète du Jour de la Saint Patrick

L’Histoire (Pas Si) Secrète du Jour de la Saint Patrick

© The Secret Sun, 16 Mars 2008, traduction par le webmaster

Le 17 Mars est généralement considéré être celui de la mort de Saint. Patrick, le missionnaire Britannique qui est crédité pour avoir converti l’Irlande à la chrétienté. Et tel que je l’ai écrit dans l’un de mes premiers messages sur ce blog:

Dans la mythologie Égyptienne, Osiris fut tué le 17è jour d’Athyr, le troisième mois de l’ancien calendrier.

3/17 est aussi la date d’un jour férié maçonniquement créé, le Jour de la Saint Patrick. L’histoire dit que le jour férié fut établi par un Franc-Maçon de haut niveau, George Washington, pour remercier les soldats Irlandais de l’Armée continentale. Mais la « St. Paddy » (St. Patou) a traditionnellement été un Saint mineur en Irlande. Considérant que le jour est de facto devenu la Bacchanale Américaine (ce qui nous ramène à Osiris) il est intéressant de noter quelques-uns des parallèles de ce jour avec la mythologie solaire.

– Osiris était considéré comme la source de l’orge, qui a été utilisée pour fabriquer de la bière en Égypte.

– Il est de coutume de porter du vert le jour de la Saint-Patrick et Osiris était connu en tant que « l’Homme Vert »

– La racine du mot Patrick est pater, le mot Latin pour Père. Osiris est le père de la Trinité Égyptienne.

Depuis lors, j’ai fait de la recherche sur l’origine de ce curieux jour et j’ai trouvé quelques faits très intéressants …

– Voila une abomination- Saint-Patrick était à l’origine célébré par les loyalistes protestants de l’armée britannique:

Le premier rendez-vous et diner en l’honneur de Saint Patrick étaient aussi bien une expression de leur foi Protestante que leur intention de créer des liens avec les collègues émigrés irlandais. Leur réunion de 1775 comprenait des soldats britanniques d’origine irlandaise. Tous procédèrent, ou marchèrent, à la King’s Chapel pour entendre un sermon consacré à l’occasion, puis ils allèrent à un dîner dans la King Street. Les soldats britanniques étaient encore le grand spectacle du défilé de la première Saint-Patrick à New York en 1762.

La première célébration à New York City eu lieu en 1756 à la taverne Crown & Thistle. La Philadelphie a tenu sa première parade de la Saint-Patrick en 1771. Le Général George Washington avait publié une proclamation au cours de la guerre révolutionnaire, déclarant le 17 Mars 1780, comme jour férié de l’Armée Continentale, puis alla à Morristown, New Jersey, en l’honneur des nombreux soldats d’origine irlandaise et ceux qui sont nés en Irlande. Il fut rapporté que c’était les premières vacances accordées aux troupes en deux ans. La remarque de Washington que la proclamation était « un acte de solidarité avec les irlandais et leur lutte pour l’indépendance, » peut possiblement être les origines du jour de la Saint Patrick en Amérique comme expression du Nationalisme Irlandais aussi bien que l’héritage Irlandais ou pour honorer un Saint Chrétien.

Depuis que plusieurs loges durant l’ère-Révolutionnaire Américaine étaient listées sous la Grande Loge d’Irlande, je suis prêt à mettre ma main au feu que ces soldats Irlandais étaient essentiellement Franc-Maçons (rappelez-vous que c’était avant l’Affaire Morgan (Morgan Affair), quand les franc-maçons étaient hardcore). Pour vous montrer à quel point la révolution américaine a été une entreprise maçonnique, voila une liste des Généraux Franc-Maçons de l’Armée Continentale.


Photo de la loge Maçonnique, 17 Molesworth Street, Dublin

– Jusqu’à très récemment, la Saint Patrick n’était pas si importante en Irlande même:

Dans l’Irlande des temps modernes, le Jour de la St. Patrick a traditionnellement été une occasion religieuse. En fait, jusqu’aux années 1970, les lois Irlandaises demandaient à ce que les pubs soient fermés le 17 Mars. À partir de 1995, cependant, le gouvernement irlandais a lancé une campagne nationale d’utiliser la Saint-Patrick comme l’occasion de stimuler le tourisme et la vitrine de l’Irlande au reste du monde. L’an dernier, près d’un million de personnes ont participé au Festival Irlandais de la Saint-Patrick à Dublin, une célébration de plusieurs jours, avec des défilés, des concerts, des productions théâtrales en plein air, et des spectacles de feux d’artifice.

– Le jour moderne de la Saint Patrick partage à la fois une date et un mandat avec un autre jour férié bien plus vieux:

La Saint-Patrick est aussi souvent un moment de boire. Il fut un temps où cette tradition était étendue pendant au moins cinq jours, la soi-disant seachtain na Gaeilage ou « semaine irlandaise ».

Cela peut provenir de l’ère Romaine, quand le 17 Mars démarrait la fête de la Bacchanale, une célébration pour la divinité Bacchus, à qui le vin était sacré. Jadis il y a longtemps les Irlandais buvait de l’hydromel, à base de miel fermenté. Vous pourriez faire mieux aujourd’hui avec une grosse Guinness, teinte verte de préférence.

– Les Bacchanales sont très bien documentées dans les rapports historiques:

La bacchanale était un festival sauvage et mystique du dieu Bacchus des Grecs et Romains. Introduite à Rome depuis l’Étrurie (c. 200 avant JC), la bacchanale était originellement tenue secrète et uniquement les femmes y participaient. Les festivals avaient lieu pendant trois jours de l’année dans le bosquet de Simila près de la colline de l’Aventin, le 16 et 17 Mars. Plus tard, l’admission à des rites a été étendue aux hommes et les célébrations avaient lieu cinq fois par mois. Selon Tite-Live, l’extension arriva à une époque où le chef du culte de Bacchus était Paculla Annia – bien que l’on croit désormais que quelques hommes y avaient participé avant ça.

– Bien sur, Bacchus/Dionysos est juste la réinterprétation Greco-Romaine d’Osiris. Et boire de la bière était sacré pour les partisans d’Osiris, l’Homme Vert:

En Egypte, la bière était perçue en tant que nourriture. En Fait, le vieux hiéroglyphe Egyptien pour « repas » était composé de ceux du « pain » et de la « bière ». Ce « repas à base de bière et de pain » avec quelques oignons et un peu de poisson séché était la diététique standard des gens habitant le long du Nil à cette période. La bière arriva sous huit types différents en Egypte. La plupart ont été faites à partir d’orge, d’autres d’amidon, et beaucoup ont été parfumée au gingembre ou avec du miel. Les meilleures bières étaient brassées pour obtenir une couleur rouge comme le sang humain. Les Egyptiens se distinguaient d’entre leurs bières par le taux d’alcoolémie et la saveur dominante. Nul autre que le dieu des morts, Osiris, fut salué comme le gardien de la bière, parce que pour lui le grain – à la fois l’amidon et l’orge – était sacré. Les Égyptiens croyaient que le grain jaillissait spontanément de la momie d’Osiris, comme un cadeau à l’humanité et en tant que symbole de vie après la mort. Ce fut une justification suffisante pour les pharaons divins de faire de la bière un monopole d’état et de strictement donner les droits de licence de brasserie aux entrepreneurs et aux prêtres. Plein de temples ouvrèrent finalement leurs propres brasseries et pubs, tout cela pour le service des dieux. Le port de Péluse à l’embouchure du Nil est devenu un centre de grand brassage, et le commerce de la bière devint une grande entreprise.

Ce mélange de festivités égyptiennes, du nationalisme irlandais et de la franc-maçonnerie peut sembler scandaleux pour certains, mais en fait, il faisait partie intégrante de la culture celtique avant l’avènement de l’Église Romaine. Notamment dans la …

… religion des Druides, tel que dit précédemment, était la même religion que celle des anciens Égyptiens. Les prêtres d’Égypte étaient les professeurs et enseignants de la science, et étaient les prêtres d’Héliopolis, qui est, la Cité du Soleil. Les Druides en Europe, qui étaient le même ordre d’hommes, ont leur nom du langage Teutonique et de l’ancien Allemand; l’Allemand étant anciennement appelé Teuton. Le mot Druide signifie un homme sage. En Perse ils étaient appelés Mages, ce qui signifie la même chose.

St. Patrick lui-même était considéré avoir dégagé les Druides hors de l’Irlande, mais en fait le druidisme a seulement été incorporé dans le Christianisme Celtique, qui est distinct des autres variétés et le restera jusqu’à ce qu’il soit obligé de changer sous les ordres de Rome.

– Et il semble que le festival de la mort d’Osiris partage plein de choses en commun avec un autre jour férié que les Irlandais apportèrent en Amérique:

L’illumination universelle des maisons d’une nuit de l’année suggère que le festival aurait pu ne pas uniquement être une commémoration de l’Osiris mort mais de la mort en général, en d’autres mots, que cela aurait pu être une nuit de Toutes les Âmes. Car c’est une croyance générale que les âmes des morts reviennent dans leurs vieilles maisons une fois par an; et que durant cette occasion solennelle les gens se préparaient à la réception des fantômes en posant de la nourriture pour qu’elles la mangent, et en allumant des lampes pour les guider sur leur route sombre et jusqu’à la tombe. Hérodote, qui a brièvement décrit le festival, oubli de mentionner sa date, mais nous pouvons la déterminer avec un peu de probabilité d’après d’autres sources. Ainsi Plutarque nous dit qu’Osiris fut assassiné le dix septième jour du mois d’Athyr, et donc que les Égyptiens pratiquèrent des rites funéraires pendant quatre jours à partir du dix septième jour d’Athyr.

Et a propos du bœuf et de la laitue ? Dans l’ancienne antiquité, le taureau Apis était identifié à Osiris. Le taureau Apis était sacrifié et mangé durant des festins rituels. La laitue grandit durant les mois d’hiver en Egypte et était utilisée pour contrôler l’intoxication lors des festins.

C’est donc officiel: tous nos jours fériés modernes en Amérique ne sont juste que des remballages d’anciens festivals païens et le plus en plus populaire St. Patrick n’a rien de différent. L’Eglise prit la Bacchanale des Irlandais et la remplaça avec des vacances religieuses ennuyeuses et les Franc-maçons old-school utilisèrent cela pour ramener la Bacchanale, que nous retraçons désormais jusqu’à Osiris. Et Osiris nous ramène aux anciens astronautes, dont les adaptations plus tardives de Bacchus ne le font pas.

Bienvenu dans la Nouvelle Atlantis.


Laissez un commentaire