Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

La Nouvelle Aube et le Mythe Solaire du XIXè Siècle

La Nouvelle Aube et le Mythe Solaire du XIXè Siècle

Si vous ne connaissez pas ce symbolisme de la Nouvelle Aube voila un petit article qui devrait vous aider à faire la part des choses (j’avoue ce n’est pas très simple à comprendre la première fois, mais après c’est comme faire du vélo). Vous allez remarquer que ce symbolisme solaire est partout dans la société à tous les niveaux, c’est la nouvelle tradition, celle de la Foi révolutionnaire.

Source : « Feu dans les Esprits des Hommes » (Fire in the Minds of Men), Introduction

CE livre cherche à retracer les origines d’une foi-peut être la foi de notre ère. Les révolutionnaires modernes sont des croyants, pas moins engagés et intenses que l’étaient les Chrétiens ou Musulmans d’une ère plus jeune. Ce qui est nouveau est la croyance qu’un ordre laïque parfait émergera du renversement violent de l’autorité traditionnelle. Cette idée invraisemblable en soi a donné du dynamisme à l’Europe du XIXe siècle, et est devenue l’exportation la plus réussie de l’idéologie occidentale dans le monde au XXè. (…)

La foi révolutionnaire n’a pas été formée tant que ça par le rationalisme critique de l’Illuminisme Français (comme c’est généralement admit) mais par l’occultisme et le proto-romanticisme de l’Allemagne. Cette foi a été incubée en France durant l’ère révolutionnaire au sein d’une petite culture alternative d’intellectuels littéraires qui était immergée dans le journalisme, fascinée par les sociétés secrètes, et par la suite entichée d’ »idéologies » comme substitut laïque de croyance religieuse. (…)

La flamme de la foi avait commencé sa migration un siècle plus tôt, quand quelques aristocrates Européens transférèrent leurs bougies allumées des autels Chrétiens aux loges Maçonniques. La flamme des alchimistes occultes, qui avait promis de changer le plomb en or, réapparue au centre des nouveaux « cercles » cherchant à recréer un âge d’or: Les illuminati de Bavière conspirant contre les Jésuites, les Philadelphiens Français contre Napoléon, les Carbonari italiens contre les Habsbourg. (…)

Un modèle mythique récurrent pour les révolutionnaires–jeunes romantiques, le jeune Marx, les Russes du temps de Lénine–était Prométhée, qui vola le feu des dieux pour le donner aux hommes. La foi Prométhéenne des révolutionnaires ressemblait en tout respect à la croyance moderne générale que la science amènerait les hommes hors de l’obscurité à la lumière. Mais il y avait l’hypothèse millénaire la plus pointue que viendra la nouvelle aube, dans laquelle le soleil ne se couchera jamais. Très tôt durant la révolution Française est né « le mythe solaire des Révolutions », suggérant que le soleil se lève dans une nouvelle ère dans laquelle l’obscurité disparaitra pour toujours. Cette image a été implantée « à un niveau de conscience qui interpréta simultanément quelque chose de réel et produit une nouvelle réalité.« (…)

Source : La République : symbolique et idéologie (PDF – téléchargez le)

Marianne au combat 1789 – 1880

L’iconologie républicaine est inventée après la RF en puisant dans l’iconologie de la Liberté et de la Monarchie (pouvoir donc lion). Les 3 couleurs datent du 16 juillet 1789 mais ne s’imposent pas tout de suite. Idée de lumière dans la philosophie : un mythe solaire de la Révolution va remplacer le mythe solaire de la Monarchie (discrètement au début pour éviter la confusion). (…)

Dans les années 1840, l’utopisme socialiste va jouer un rôle. St Simon parle d’une Femme-Messie. Cela a pu enrichir l’image de déesse d’une femme colossale éclairant le monde en substitution au catholicisme. La religiosité républicaine ancienne et la religiosité socialiste nouvelle empruntent toutes deux au culte de la Vierge (rhétorique d’adoration, représentation). Ganneau (St simonien) parle même de « Sainte Vierge Liberté ». Le mythe socialiste vient donc se cumuler sans se confondre au mythe révolutionnaire. Le terme déesse semble se désacraliser : une sorte de femme, pas la Femme.

Nous retrouvons beaucoup le symbole de la nouvelle aube au XIXè siècle (pas trop avant voir pas du tout) après la révolution française sous la forme de poésie,

L’exemple national Français et l’idéal républicain dominèrent l’imagination révolutionnaire à travers la première moitié du XIXè siècle. Les intellectuels francophiles exilés largement de Pologne et d’Italie confectionnèrent le concept dominant du nationalisme révolutionnaire-inventant la plupart des idées modernes sur la violence, guérilla et guerres pour la libération nationale, exprimant leurs idéaux essentiellement émotionnels dans les mythes historiques, les mélodrames d’opéras, et la poésie vernaculaire. Source

Avant de commencer à faire la liste de toutes les poésies que je trouve sur le site de la Bibliothèque Nationale (merci à elle),

Un mythe solaire est, dans la mythologie, et par extension les folklores associés, une légende dans laquelle un personnage (ou un animal) symbolise le soleil. Le Soleil est un symbole omniprésent chez les hommes, qui occupe une place dominante dans chaque culture, et il n’est dès lors par étonnant que cet astre ait été personnifié un très grand nombre de fois.

Le thème du mythe solaire connut sa plus grande popularité durant le XIXe siècle, au point qu’il était devenu courant de voir dans n’importe quel personnage légendaire une représentation du soleil. Source

Source : Mythologies de la mort

Ce symbolisme du mythe solaire est Maçonnique, Socialiste, Nationaliste, Religieux, etc. Et on le retrouve dans toutes les civilisations du monde sous différentes formes.

C’est la mort annuelle du soleil et sa résurrection, il passe le solstice d’hiver, puis ensuite arrive le printemps (le 22 Mars, 322, avant cela il était mort [crâne & os]) ou la nouvelle aube, puis l’été, et finalement sa chute, puis sa mort à nouveau et etc, tout cela se passant dans l’hémisphère nord, et apparemment toutes nos religions d’importance qui dominent le monde ont fleuries dans l’hémisphère nord. Si vous êtes vraiment courageux et que tout cela vous intéresse, je vous invite à lire cet article : le Zodiaque et la Grande Année Platonique.

Vous verrez qu’en fait tout est cyclique et lié au voyage du soleil dans le ciel. Les révolutionnaires n’étaient pas vraiment athéistes de ce fait, car le mythe solaire est bien là, c’est une forme de religion. Tout notre symbolisme maçonnique moderne laïque vient de là ! Vous verrez qu’il est partout ! Le soleil levant est aussi le symbole des esprits Illuminés. Il a été utilisé par des groupes fascistes, communistes, par des révolutionnaires, par les médias pour parler de changements sociaux dans telle ou telle région du monde etc, et c’est encore d’actualité ! L’Eglise l’utilise aussi. Ce n’est pas juste maçonnique c’est partout! C’est une histoire extraordinaire et mystérieuse.

Comme c’est un sujet très vaste (bien plus que vous l’imaginez), cherchez pour « nouvelle aube » sur ce blog, et visitez les différents articles. Je vous conseille de lire celui-là : Les Origines Egyptiennes du « Soleil Naissant ». Comme vous voyez ce n’est pas nouveau, et c’est vieux comme le monde. L’homme a toujours été confronté au mystère du solstice d’hiver, et de la résurrection journalière du soleil. Tout ça est lié au concept de l’immortalité de l’âme humaine, car le soleil semble mourir, tout comme les arbres semblent mourir en hiver, mais c’est une illusion car ils renaissent plus tard au printemps et ainsi de suite, pour toujours le soleil est voué à mourir et à renaitre.

Désormais tout cela n’appartient plus au domaine des théories du complot, mais bien de la société et de la politique, car c’est devenu notre nouvelle réalité. Donc tout cela parle des origines de notre société, et de nos mythes aussi. Vous ne vous étiez jamais demandé d’où venaient tous ces symboles ? Et leur rapport avec les anciens mythes greco-romains ? L’âge d’or ? Pourtant c’est partout. Sur le billet d’un dollar jusqu’aux pires clips vidéos débiles à la télévision, et aussi dans la poésie du XIXè siècle, qui est le sujet ici.

Vous pouvez faire des recherches vous-même en utilisant Gallica le moteur de recherche de la Bibliothèque Nationale,

Source : Aurores et couchants : poésies intimes, études antiques (1893)

Source : Ma retraite : à Honorine / [par F.-J. Grille] Grille, François-Joseph (1782-1853) 1818

Source : Bocage, fantaisie, par Victor d’Arches Arches, Victor d’ 1842


Source : Deuils et espérances, par une Française 1872

Source : Espérance

Source : Anniversaire de la mort de Béranger, par Barandeguy-Dupont Barandeguy-Dupont 1859

Source : Fleurs de givre Collin, Paul (1845-1915) 1899

Source : Élégies et autres poésies, suivies de Sapho, drame lyrique, par Hippolyte Morvonnais (1824)

Source : Essais poétiques / par Eugène Leblanc,… Leblanc, Eugène (de la Louisiane) 1842

Source : Trigaudin, ou le Procès des animaux, mis en vers, et autres poésies, par M. Duvau de Chavagne (1882)

Source : Inspirations poétiques, par J. Crétineau-Joly Crétineau-Joly, Jacques (1803-1875) 1829

Source : Pays natal. Gerbe beauceronne, poésies Barbier, Paul (1858-1944) 1889

Source : Vibrations : poésies / Louis Vébé (L.-V. Biottot) Biottot, Louis-Victor (1850-….) 1878

Etc etc… Cherchez sur Gallica les termes « Aurore nouvelle », « Aube Nouvelle », « Nouvelle Aube », etc, tout ceux que vous pouvez trouver et utilisez les guillemets ( » « ). Vous pouvez ensuite utiliser la barre de gauche pour voir les ouvrages d’un siècle seulement, ou d’un seul auteur et plein d’autres fonctions.

Pour terminer !

Allons, enfants de la Patrie,
Le jour de gloire est arrivé !
Contre nous de la tyrannie,
L’étendard sanglant est levé, (bis)
Entendez-vous dans les campagnes
Mugir ces féroces soldats ?
Ils viennent jusque dans vos bras
Égorger vos fils, vos compagnes !

La Marseillaise


Publié le 29 février, 2012 dans Franc Maçonnerie, France, Histoire, Illuminati, Symbolisme & Symboles.

Laissez un commentaire