Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

La première cause de cancer chez les non-fumeurs

La première cause de cancer chez les non-fumeurs

© Operation Tea for Two

Quelle est la première cause de cancer du poumon ? Tout le monde sait répondre, c’est la cigarette. En même temps, si une personne n’est pas exposée aux fumées de cigarette, elle se sent tranquille vis-à-vis de ce type de maladie.

Question : quelle est la deuxième cause du cancer du poumon ? Laissez-moi vous raconter une histoire datant de 1984 seulement. Mr Stanley Watras travaille dans une centrale nucléaire en Pennsylvanie. Ces centrales sont dotées de compteurs Geiger un peu partout pour détecter d’éventuelles fuites ou contaminations.

Stanley arrive au travail un matin et en passant le portique, l’alarme contamination sonne. Pendant deux semaines, la même scène se répète chaque matin. Ce qui surprend, c’est que l’employé est radioactif en arrivant, pas en partant. C’est-à-dire qu’il a été contaminé à l’extérieur de la centrale.

Les autorités ont commencé à chercher la source radioactive et ont fini par la trouver chez-lui. Ca n’avait rien à voir de près ou de loin avec son travail. En quelque sorte, c’est le travail de Stanley qui l’a sauvé. Comme il passe tous les jours devant un compteur Geiger, celui-ci a joué le rôle d’avertisseur. Si ce monsieur avait été boulanger ou prof, il serait mort de cancer sans jamais comprendre d’où c’est venu.

Dans son domicile, la quantité de radiations mesurées avait un risque équivalent à fumer 135 paquets (bien 135 paquets) de cigarettes par jour !

En fait, les maisons sont contaminées par le radium dont les isotopes naturels sont radioactifs et ont une vie très longue. Le Ra 226 a un temps de demi-vie de plus de 1600 ans. C’est-à-dire que dans lieu où une quantité de Ra 226 est présente, il faut attendre 1600 ans pour que la moitié se soit désintégrée. Cette stabilité permet à ces produits radioactifs de se concentrer dans certains endroits par accumulation successive de microquantités au cours des ans.

En plus des sa présence naturelle, le Radon a été usé et abusé au début du siècle passé. Des marques d’eau, de parfum ou savons revendiquaient la présence de Radon dans leurs produits. Jusqu’à dans les années 50, on en trouvait dans les montres et même des milliers de paratonnerres ont été déployés avec des pointes en Radon. Un charlatan, William Bailey, avait même mélangé des produits radioactifs dans de l’eau et la vendait comme boisson pour la santé perpétuelle. Comme l’écrivait le Wall Street Journal, son eau au Radium a parfaitement fonctionné jusqu’à ce que sa mâchoire tombe toute seule. L’illuminé est mort de son eau mais l’histoire ne dit pas combien de consommateurs sont partis avec. Tout ca n’avait rien de scientifique, mais c’est juste le résultat d’hystéries de marketing comme on en connait aujourd’hui également.

Le Radon présent dans les maisons est aujourd’hui la seconde cause de cancer de poumon dans la population générale et conséquemment, la première cause de ce cancer chez les non-fumeurs.

Aux USA, l’Agence de Protection Environnementale, un ministère littéralement, estime que 1 maison sur 15 a une accumulation dangereuse en Radon. Plus de 1 million de propriétaires ont pris des mesures pour désintoxiquer leurs maisons et prévenir 6000 morts. En Angleterre, le gouvernement a crée le site UKradon.org qui permet de renseigner le public. Il comporte des cartes qui permettent de trouver la moyenne des maisons au-dessus d’un niveau exigeant une action et cela par quartier. Je ne sais pas si de tels sites existent pour la France. L’institut de Radioprotection Nucléaire ici peut un bon point de départ pour les francophones.

Si vous vivez dans une maison, avec des caves, des doubles planchers ou doubles plafonds ou autres zones peu ventilées, la problématique du radon peut vous concerner vous et votre famille. Il existe des kits pas chers pour faire les tests soi-même.

[source, source, source, source (FR), source]

Publié le 19 février, 2012 dans Catastrophes Ecologiques, Santé, Société & Culture.

Laissez un commentaire