Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Afrique : Une Banque centrale et une monnaie unique en 2020

Afrique : Une Banque centrale et une monnaie unique en 2020

© Afrique Jet

L’Union africaine (UA) a décidé de créer un Institut monétaire en Afrique pour étudier les politiques à mettre en oeuvre avant la création d’une Banque centrale africaine et d’une monnaie unique pour tout le continent en 2020, a déclaré lundi le commissaire aux Affaires économiques de l’UA, Maxwell Mkwezalamba.

Le commissaire aux Affaires économiques de l’UA a déclaré que la Banque centrale africaine dont le siège sera établi au Nigeria, permettra à la plupart des pays africains de commercer librement et va contribuer à réduire les pertes relatives aux taux de change. Un groupe d’experts de l’UA travaille actuellement pour développer des stratégies afin de créer la Banque centrale continentale et des plans plus drastiques de convergence économique sont en cours d’élaboration.

L’Institut monétaire d’Afrique sera le fer de lance des études sur les repères clés qui doivent être fixés avant qu’une feuille de route ne soit convenue sur la monnaie unique et la Banque centrale.

« Une Banque centrale africaine n’est pas une chose facile. Le projet doit obtenir l’adhésion de tous les pays sur cette question car elle implique une certaine perte de souveraineté. Nous avons des discussions houleuses avec l’Association des gouverneurs des Banques centrales africaines sur la question, » a déclaré M. Mkwezalamba.

S’exprimant en marge de la réunion des Représentants permanents de l’UA (COREP) qui s’est ouverte lundi pour discuter des préparatifs du sommet des chefs d’Etat (29-30 janvier), le responsable de l’UA a déclaré qu’une série de mesures de sanction doit aussi être convenue, avant la céation de la Banque centrale.

‘Nous devons nous accorder sur les critères de convergence économique, un ratio de déficit budgétaire de 3% et des objectifs d’inflation à accepter et la libre circulation des personnes, des biens et des capitaux’, a-t-il déclaré.

Le projet d’une Banque centrale africaine intervient après les problèmes causés par la crise de la dette européenne, qui devrait affecter les économies africaines sur une grande échelle en raison des liens commerciaux entre les deux continents.

‘Nous avons retenu de la crise de la dette européenne la leçon suivante: la nécessité d’une Banque centrale africaine et de la monnaie unique. Notre travail sur cette banque prendra en considération ces questions’, a souligné le commissaire aux Affaires économiques de l’UA.


Publié le 29 janvier, 2012 dans La Bourse & L'Economie, Nouvel Ordre Mondial, Union Africaine.

Laissez un commentaire