Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Maroc bientôt le même sort que ses voisins (sans révolution) ?

Maroc : 66% se sentent plus proches d’un musulman afghan que d’un chrétien palestinien

© Tel Quel

Des chiffres, des chiffres. Trois chercheurs reconnus ont uni leurs efforts pour décrypter clairement, simplement, chiffres à l’appui, les liens très complexes des Marocains avec l’islam. Pratiques, croyances, comportements… tout est passé au peigne fin. […]

57% désapprouvent la mixité sur les plages

83% approuvent le port du voile

28% pensent que la religion doit guider la vie politique

40% refusent toute interaction entre juifs marocains et musulmans marocains

44% sont favorables à la polygamie

21% des jeunes approuvent les mouvements jihadistes

66% se sentent plus proches d’un musulman afghan que d’un chrétien palestinien

91% sont favorables à l’usage du haut-parleur pour appeler à la prière de l’aube

75% refusent qu’un musulman change de religion

80% sont contre la présence des imams femmes

66% pensent que dans l’islam, il y a solution à tout

D’abord musulmans, ensuite Marocains, arabes, etc.

L’identité musulmane est l’identité dominante de notre population. La majorité des Marocains se définissent d’abord comme musulmans, puis comme Marocains. Les identités arabe, berbère et africaine viennent successivement en troisième, quatrième et cinquième positions.

Maroc : le Parti islamiste Justice et Développement revendique la victoire aux élections

© Le Parisien

Le Parti islamiste justice et développement, formation islamiste modérée d’Abdellah Benkirane, affirmait avoir largement devancé les autres formations.

«Notre parti devance substantiellement ses rivaux dans l’ensemble du pays», déclarait Hassan Lamrani, porte-parole du PJD. Un autre dirigeant de ce parti, Lahcen Daoudi, assurait de son côté que le PJD avait bénéficié d’«un raz-de-marée dans toutes les grandes villes». Le PJD était déjà le premier parti d’opposition avec 47 députés sur 395 dans l’assemblée sortante. (…)


Publié le 26 novembre, 2011 dans Islam, Société & Culture.

Laissez un commentaire