Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

See You at the Pole (On se retrouve au Mât)

See You at the Pole (On se retrouve au Mât)

Source: Jordan Maxwell

Chaque année en Septembre, les jeunes chrétiens de plusieurs pays se rassemblent autour des mâts de leurs écoles, dans le but de prier publiquement à Dieu. Et alors que leur motivation est pure et honorable, leur connaissance du symbolisme manque tristement. (Voir wikipedia en anglais)

voila quelques chrétiens qui se rassemblent en cercle autour du mât (Pole en anglais)

Dans la religion Nazi ils aimaient bien aussi se rassembler autour du mât

… mais les jeunes gens qui se rassemblent autour du mât est un ancien rituel païen, un fait qui semble avoir été perdu de la communauté « Chrétienne ».

Maypole dance (Danse [autour de ] l’Arbre [Mât] de mai)
La danse autour de l’Arbre de mai a été effectuée depuis les temps Grecs et Romains pour célébrer le printemps. Elle est souvent associée aux célébrations du May Day (Jour de Mai). L’Arbre de mai représente l’axe terrestre et agit aussi en tant que symbole phallique, représentant la fertilité masculine.

De jeunes hommes brillamment vêtus dansent autour d’un arbre de mai d’un village, tissant des rubans autour du symbole vertical du principe masculin. La tradition colorée conserve un vestige des anciens rituels du printemps qui invoquaient le pouvoir du phallus pour assurer une année fructueuse.

joyeusement costumés, des païens modernes tissent des rubans colorés autour d’un mât dans une danse symbolique de la fertilité dite fusionner l’énergie masculine et féminine.

L’Arbre de Mai
Les rituels de fertilité du printemps (…), représentent des danses autour d’un mât décoré — un symbole phallique évident représentant le réveil annuel de la nature (…)

Dans la mythologie égyptienne, Min est un dieu ithyphallique du neuvième nome de Haute-Égypte qui portait le nom de Minou (le foudre de Min).

Divinité de la fertilité et de la reproduction. Il est « le taureau de sa mère », la déesse ciel qu’il féconde chaque soir pour donner naissance au soleil. D’autre traditions font de lui le protecteur des pistes du désert arabique, ou le géniteur qui fertilise la terre pour permettre la moisson.

Il est représenté sous les traits d’un homme momiforme debout le phallus en érection, coiffé de deux hautes plumes et tenant un fléau dans sa main droite levée.

Il finit par être absorbé par Amon pour devenir Amon-Min, puis par Horus devenant Min-Horus capable de faire taire Seth.

Dieu tutélaire de la ville de Coptos, on trouve également des centres de son culte dans les villes de Akhmîm, de Qift et de Louxor.

Min est sans doute une des divinités les plus anciennes de l’Égypte. Figuré à l’époque prédynastique sous l’aspect d’un fétiche, il est représenté dès la Ire dynastie sous forme humaine, le bras droit tenant le flagellum levé dans son dos, la peau couleur noire rappelant la couleur du limon, le phallus en érection, symbole de fertilité et procréation, une laitue romaine au pouvoir aphrodisiaque souvent à ses côtés. Sa tête est coiffée d’un ruban enserrant deux hautes plumes. Son corps est gainé dans un linceul, ce qui lui donne la forme d’une momie.

Au Nouvel Empire, lors des couronnements ou des jubilés le pharaon cherchait auprès de Min à récupérer ses pouvoirs de force et de fertilité. Lors des grandes fêtes de Min au moment des moissons, il coupait la première gerbe qu’il offrait au dieu.

Par syncrétisme, il fut identifié à Amon sous Amon-Min, permettant à Amon de récupérer les pouvoirs de fertilité.

Les représentations du dieu Min sont nombreuses en Égypte et couvrent toute l’histoire pharaonique, faisant de lui l’un des dieux principaux du panthéon égyptien.

Ses lieux de culte sont Coptos, car on attribuait à Min le pouvoir de protéger les routes caravanières qui traversaient le désert oriental en direction de la mer Rouge, et Akhmîm, en Haute-Égypte. Wiki

Chez les anciens Grecs:

Etc…

Donc au prochain Septembre, nous espérons voir tous les Chrétiens au Mât … de Min … qui représente le phallus d’une déité païenne Égyptienne.

See You at the Pole !


Commentaires (1)

 

  1. tokikololi dit :

    merci merci pour ce commentaire fort intéressant
    Y aurait-il des rituels de danse tissage plus lier au féminin

Laissez un commentaire