Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

«Il n’y a pas plus de “christianophobie” aujourd’hui qu’il y en avait il y a 20 ans»

«Il n’y a pas plus de “christianophobie” aujourd’hui qu’il y en avait il y a 20 ans»

© Le Monde des Religions

Alors que des protestations ont lieu depuis plusieurs semaines contre des spectacles jugés outrageants par des catholiques, Frédéric Lenoir, directeur de la rédaction du Monde des Religions, estime que la christianophobie n’a pas augmenté en France.

Le fait est que nous sommes aujourd’hui dans une société qui devient majoritairement agnostique ou athée, avec un pluralisme religieux dans lequel le christianisme devient une religion comme les autres, avec en parallèle une progression de l’islam, et tout ça est insupportable aux yeux des intégristes catholiques.

Les catholiques intégristes dénoncent une «christianophobie» de plus en plus forte aujourd’hui en France

Les attaques contre le christianisme étaient infiniment plus virulentes au début du XXe siècle, lors de la grande crise entre l’Eglise et l’Etat, où l’on était face à des caricatures d’une violence incroyable, par exemple contre le clergé. […]

Il y a trente ans, 70% des Français se déclaraient catholiques. Aujourd’hui, ils sont 42%. Cela signifie que de plus en plus de gens se désintéressent simplement de la religion. C’est ce que ne supportent pas les intégristes, qui ont l’impression qu’il y a un effondrement de la France chrétienne, de la France de Clovis, de Louis XIII qui consacrait la France à la Vierge Marie, et vivent dans la nostalgie de cette France «éternellement catholique». Devant cette majorité de Français qui désormais n’est plus catholique et encore moins pratiquante, les intégristes ont un espèce de sursaut assez violent et assez désespéré.


Publicité

Laissez un commentaire