Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Pourquoi Moïse est représenté avec des cornes?

Pourquoi Moïse est représenté avec des cornes?


Statue de Moïse au Vatican

Explication #1 (18/7/2014) :

Excursion 2, page 27
Entre la fin du IVe et le début du Ve siècle, Jérôme de Stridon a traduit la Bible en latin. Vous en avez certainement entendu parler, elle s’appelle « la Vulgate ». Gutenberg l’avait choisie pour être le premier livre imprimé par son invention, la presse.

Un précurseur de la Réforme, Jacques Lefèvre d’Etaples, avait traduit la Bible en français à partir de ce texte. Il n’était pas tout à fait satisfait, et, avec d’autres, ils décident de refaire la traduction en se référant aux textes originaux, qui étaient en grec, hébreu et araméen.

Le message de la Bible n’est pas altéré dans le texte de Jérôme. Si toutefois on sait lire le latin, tout et chacun est placé devant ses responsabilités sans problème. Par contre, on peut relever quelques petites erreurs…

Moïse monte dans la montagne pour parler avec Dieu. Quand il redescend, son visage rayonnait. En hébreu, le verbe « qaran » peut signifier « rayonner » ou « être cornu ». Vous avez bien deviné… Jérôme a traduit que Moïse avait des cornes ! Ceci explique pourquoi tant d’œuvres d’art présente Moïse avec des cornes. En voici une représentation qui se trouve au musée du Patrimoine à Trocadéro.

At the end of the 4th, beginning of the 5th centuries, Jerome of Stridon translated the Bible into Latin, and called it the “Vulgate”. Gutenberg chose it to be the first book printed on his press.

Years later, forerunner of the Reformation Jacques Lefèvre d’Étaples translated the Bible into French based on this Latin version. But, in the end, he wasn’t quite satisfied, and, with other Reformers, decided to start over, using the original texts that were in Greek, Hebrew and Aramean.

The Bible’s message isn’t altered in Jerome’s translation. No one can legitimately say that the essential points don’t come across clearly. However, a few mistakes are regrettable.

One of these has become notorious. In Exodus 34 : 29-35, when Moses came down from Mount Sinai after speaking with God, the Jews were afraid of him because the skin of his face shone to the extent to wear a veil. In Hebrew, the verb “qaran” can designate “to shine” or “to be horned”. Jerome chose to translate that Moses had horns. This explains why Moses is presented with horns in many statues and other works of art. The one pictured here is found in the Cité du Patrimoine at Trocadéro in Paris.Source


Publicité
Publié le 18 novembre, 2011 dans Racines Occultes des Religions.

Laissez un commentaire