Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

L’Ordre des Illuminés de Bavière: Ses Origines, Ses Méthodes et Son Influence dans les Événements Mondiaux

L’Ordre des Illuminés de Bavière: Ses Origines, Ses Méthodes et Son Influence dans les Événements Mondiaux

Source: Vigilant Citizen, traduit par le webmaster. je ne suis pas un professionnel c’est une traduction personnelle, si vous avez une meilleure traduction, et interprétation de certains passages, merci de nous en faire part.

L’ordre des Illuminati est souvent au centre de débats en rapport avec l’impact des sociétés secrètes sur l’histoire humaine. Est-ce que les Illuminati sont un mythe ou est-ce qu’ils dirigent réellement et secrètement le monde? Alors que le nombre de gens qui posent cette question a grandit, les faits à propos de l’Ordre ont été dilués par des préconceptions et de la désinformation, faisant la recherche objective de ce sujet difficile. Cet article essaye d’éclairer des faits sur l’Ordre des Illuminatis en révisant certains documents importants à leur sujet.

Le mot « Illuminati » est balancé plutôt librement pour décrire le groupe élitiste qui dirige secrètement le monde. La plupart des gens ont une idée générale du sens de ce terme, mais sont confus en rapport avec les concepts et aux idées qui lui sont reliés. Est-ce que les Illuminatis sont la même chose que la Franc-Maçonnerie? Quels sont leurs buts? Quelles sont leurs croyances? Pourquoi agissent-ils en secret? Pratiquent-ils l’occultisme? Essayer de rechercher objectivement sur le sujet peut devenir une tâche ardue car la plupart des sources finissent par être soit des morceaux de désinformation dédaigneuse qui nient (parfois même ridiculisent) n’importe quoi en rapport avec les Illuminatis, ou de l’autre côté du spectre, épousent la peur mal informée basée sur les rumeurs et mauvaises conceptions. Dans les deux cas, le chercheur en vient au même résultat: une version tordue de la vérité.

Considérant que les Sociétés Secrètes sont supposées être, par définition, secrètes, et que l’histoire est souvent ré écrite par ceux qui sont au pouvoir, obtenir la vérité impartiale à propos des Illuminés est un challenge. Cet article ne prétend pas « révéler » ou « exposer » tout ce qui est connu à propos des Illuminati; il essaye plutôt de dessiner une image plus précise de l’Ordre en citant les auteurs qui ont intensivement étudié le sujet. Qu’ils soient, à la fin de la journée, des critiques ou apologistes des Illuminati, ces auteurs basent leur pensée sur des faits crédibles. Certains des documents les plus intéressants sur les Illuminati ont été écris par des initiés des Sociétés Secrètes tel qu’ils comprenaient le sous-courant philosophique et spirituel de conduire le mouvement de l’avant. En utilisant ces travaux, nous jetterons un œil sur les origines, les méthodes et l’impact des Illuminés dans l’histoire du monde;

Types de Sociétés Secrètes

Bien que plusieurs groupes se sont appelés « Illuminati » par le passé, le plus influent et mémorable était celui des Illuminés de Bavière. Fondé le 1er Mai, 1776, l’organisation créée par Adam Weishaupt a flouté la ligne entre les Sociétés Secrètes « spirituelles » et « politiques ». En mixant les sciences occultes de la Franc-Maçonnerie et du Rosicrucianisme tout en conspirant d’achever certains buts politiques, les Illuminati devinrent des acteurs sur la scène mondiale. Alors que la plupart des Sociétés Secrètes de l’époque répondaient à des gens riches et leur fascination pour l’occultisme, les Illuminés de Bavière cherchaient activement à profondément changer le monde.

Les Sociétés Secrètes ont existé à travers le cours de l’histoire, chacune d’elles avec différents buts et différents rôles dans la société. Alors que les écoles des Mystères Égyptiens faisaient parties de l’institution Égyptienne, d’autres groupes étaient secrets en raison de leurs objectifs subversifs et conspirateurs. Ces deux citations suivantes, écrites par deux personnalités politiques célèbres, décrivent ces points de vue opposés sur les Sociétés Secrètes:

« Zanoni appartenait-il à cette Fraternité Mystique, qui, à un âge précoce, se vantait des secrets dont celui de la Pierre Philosophale n’était rien d’autre que petit; qui se considérait comme les progénitures de tout ce que les Chaldéens, les Mages, les Gymnosophistes, et les Platoniciens enseignaient; et qui différait de tous les sombres Fils de la magie dans la vertu de leur vie, la pureté de leurs doctrines, et leur insistance, en tant que fondation de toute sagesse, sur l’assujettissement des sens, et l’intensité de la foi religieuse? »
– Sir Edward Bulwer Lytton, 1884 1

« Les gouvernements de l’époque actuelle ne doivent pas juste s’entretenir avec d’autres gouvernements, avec des empereurs, rois et ministres, mais avec les sociétés secrètes qui ont leurs agents peu scrupuleux partout, et qui peuvent au dernier moment chambouler tous les plans du gouvernement. »
– Le Premier Ministre Britannique Benjamin Disraeli, 1876

Ces citations décrivent différents domaines de l’influence des sociétés secrètes. La première se réfère au côté spirituel alors que la seconde décrit le côté politique. Pas toutes les Sociétés Secrètes résident dans le Spirituel et pas toutes ne s’impliquent dans les machinations politiques. Les Illuminati de Bavière opéraient dans les deux domaines.

« Les fraternités spirituelles sont engagées à la Sagesse et à guider l’humanité vers le royaume de l’infini; Les confréries politiques [sont composées] de chercheurs de pouvoir qui cachent leur agenda manipulateur dans l’obscurité. (…)

Toutes les sociétés secrètes partagent certains thèmes fondamentaux. L’appartenance est restreinte à ceux qui ont un intérêt constant du sujet. Ainsi, un groupe spirituel attirera les gens cherchant plus de connaissance d’un professeur particulier ou d’un type de pratique. L’étudiant est à l’avance conscient du sujet et approchera le groupe pour plus d’instructions. Plus rarement, un individu peut être « exploité » par le groupe en raison d’une affinité perçue de son objectif.

Dans une société secrète politique, la composition est limitée à ceux qui partagent une affinité idéologique aux objectifs que le groupe représente. Au coin le plus éloigné de l’échiquier politique, la mission sera la révolution. Une telle société fera de grands efforts pour se défendre elle-même. (…)

Les Illuminati sont perçus par beaucoup comme enjambant le fossé entre la société secrète spirituelle et politique. Souvent crédités (ou blâmés) pour avoir influencé la Révolution française en 1787, les Illuminati ont enseigné une doctrine de libération sociale et politique qui reposait sur l’égalité de l’homme, l’étreinte du rationalisme, et la négation de la couronne et de l’église comme institutions légitimes de la réglementation des valeurs sociales et morales. (…) Alors que les vues des Illuminati peuvent sembler être assez avancées pour l’époque, les révolutions européennes, ils sont soupçonnés d’avoir encouragé les massacres brutaux dégénérés dont le manque singulier de boussole morale était effroyable. »
– James Wasserman, The Mystery Traditions

Alors que certains pensent qu’Adam Weishaupt était le seul cerveau des Illuminati et que son organisation a atteint la gloire et mourut en moins de douze ans, la plupart des chercheurs initiés dans l’occultisme croient que les Illuminés de Bavière n’étaient qu’une rare apparition d’une Fraternité plus ancienne qui pourrait être retracée jusqu’aux Chevaliers du Temple du Moyen-Âge.

Manly P. Hall, un Franc-Maçon du 33è degré et auteur prolifique, décrit dans son pamphlet « Ordre Maçonniques de la Fraternité » un « Empire Invisible » qui œuvra silencieusement pendant des siècles en direction d’un changement social. Il fut périodiquement visible à travers l’Histoire, à travers différentes organisations qui portaient différents noms. D’après lui, ces groupes ont un impact grand cependant silencieux sur la société, transformant même le système éducatif pour former les générations futures.

La descente directe du programme essentiel des Écoles Ésotériques était confiée à des groupes déjà bien conditionnés pour le travail. Les guildes, les syndicats, et autres sociétés de protection et bienveillance avaient été internement renforcées par l’introduction d’un nouvel apprentissage. L’avancement du plan demandait l’élargissement des frontières de la grandeur philosophique. Une Fraternité Mondiale était requise, maintenue par un programme profond et large d’éducation d’après la « méthode ». Une telle fraternité ne peut pas immédiatement inclure tous les hommes, mais elle pourrait unir les activités de certains genres d’hommes, peu importe leur races et croyances religieuses ou les nations dans lesquelles ils vivent. Ces hommes étaient des hommes « de l’avant » [men of towardness], ces fils de demain, dont le symbole est un soleil flamboyant au dessus des montagnes de l’est. (…)

Il était inévitable que les Ordres de la Fraternité sponsorisent l’éducation mondiale. (…) Le programme comprenait une expansion systématique des institutions existantes et l’élargissement de leurs sphères d’influence.

Lentement, les Ordres de la Réforme Universelle disparurent de l’attention du public, et à leurs places apparurent les Ordres de la Fraternité Mondiale. Tout a été fait pour empêcher les transitions d’êtres évidentes. Même l’histoire a été falsifiée pour rendre certaines séquences de l’activité méconnaissables. Le déplacement de l’accentuation n’a jamais donné l’impression d’être brusque, et le mouvement apparu comme une aube de la conscience sociale. Les indices les plus évidents de l’activité secrète ont été les silences prédominants à propos de l’origine et l’impossibilité de remplir les lacune des enregistrements des ordres fraternels du dix-septième – dix-huitième siècle. (…)

Les ordres de la Fraternité étaient attachés par de minces fils et presque invisibles au projet principal. Comme les jeunes Écoles des Mystères, ces Fraternités n’étaient pas elles-mêmes les incarnations des associations ésotériques, mais plutôt des instruments afin d’accomplir certains objectifs du plan divin,“
– Manly P. Hall, Ordres Maçonniques de la Fraternité

Ici, MPH mentionne un « silence » et un manque d’information en rapport avec les travaux des Sociétés Secrètes au 17è et 18è siècle, l’époque durant laquelle les Illuminés de Bavière étaient actifs. C’est durant cette période temporelle que les Sociétés Secrètes ont pris des mesures, ce qui provoqua les révolutions, renversant les pouvoirs monarchiques et papale et mettant la main sur le système bancaire. Les Illuminés de Bavière faisaient-ils parti de l’Empire invisible décrit par MPH? Est-il encore actif aujourd’hui? Observons d’abord Adam Weishaupt et sa fameuse Société Secrète.

Adam Weishaupt, Formé par les Jésuites

Adam Weishaupt est né à Ingolstadt, en Bavière le 6 Février 1748. Son père mourut quand il avait sept ans et son parrain, le Baron Ickstatt, confia sa jeune éducation au groupe le plus puissant de son époque: les Jésuites. Connue pour ses méthodes subversives et tendances conspiratrices, la Société de Jésus avait un contrôle des lois et du système éducatif de la Bavière.

« Le degré de pouvoir que les représentants de la Société de Jésus ont été capable d’atteindre en Bavière était tout sauf absolu. Les membres de l’ordre étaient les confesseurs et moniteurs des électeurs; donc ils avaient une influence directe sur les politiques du gouvernement. La censure de la religion était tombée dans leurs mains avides, dans la mesure où certaines des paroisses ont même été obligées de reconnaître leur autorité et leur pouvoir. Pour exterminer toute influence Protestante et pour rendre l’établissement Catholique complet, ils avaient pris possession des instruments de l’enseignement public. C’était par les jésuites que la majorité des collèges de Bavière ont été fondés, et par eux, ils ont été contrôlés. Par eux aussi les écoles secondaires du pays ont été menées. »
– Vernon L. Stauffer, The European Illuminati

Les travaux intérieurs de la Société de Jésus étaient assez similaires à ceux des Fraternités Occultes contre lesquelles elle travaillait apparemment. Elle fonctionnait par degrés, rites d’initiation, rituels élaborés et symboles ésotériques et a été supprimée de nombreuses fois dans plusieurs pays en raison de ses tendances subversives.

En 1773, le parrain de Weishaupt usa de sa grande influence à l’Université d’Ingolstadt pour placer son filleul comme directeur du droit canonique. A cette période, l’institution était sous la lourde domination des Jésuites et cette position particulière était traditionnellement tenue par des Jésuites influents. L’adoption grandissante des philosophies des Lumières de Weishaupt le plaça en contradiction avec les jésuites et toutes sortes de drames politiques s’ensuivirent. Malgré cela, Weishaupt apprit beaucoup de l’organisation des Jésuites et de leurs méthodes subversives pour obtenir le pouvoir. C’est à cette période que l’idée d’une Société Secrète commença à germer dans les pensées de Weishaupt.

« Brillant, et bien entrainé des méthodes conspiratrices pour accéder au pouvoir, le jeune Weishaupt décida d’organiser un corps de conspirateurs, déterminé à libérer le monde de la loi Jésuitique de Rome. »
– Peter Tomkins, The Magic of Obelisks

Bien que certains auteurs croient que les Jésuites (qui furent dissouts par une bulle papale en 1773) utilisèrent Weishaupt pour perpétuer leur loi, d’autres affirment qu’ils cherchaient à renverser leur emprise puissante sur la Bavière. A une plus large échelle, il était convaincu que le monde profiterait du renversement de toutes les institutions religieuses et gouvernementales dans le monde pour les remplacer par des comités mondiaux, cependant secrets, d' »initiés. » Pour accomplir cet objectif, il utiliserait les méthodes des Jésuites contre les Jésuites.

Alors que Weishaupt poursuivait ses études, il devint plus connaisseur des mystères occultes et de l’Hermétisme. Il reconnaissait que le pouvoir attirant de cette connaissance mystérieuse et comprise par les loges Maçonniques serait le lieu idéal pour propager ses opinions. Il a donc cherché à devenir un franc-maçon, mais a rapidement été déçu par l’idée.

« Son imagination ayant pris la chaleur de ses réflexions sur le pouvoir attractif des mystères d’Éleusis et de l’influence exercée par la secte secrète des Pythagoriciens, c’était tout d’abord dans la pensée de Weishaupt de chercher dans les institutions Maçonniques du jour l’opportunité qu’il désirait pour la propagation de ses idées. De cette, intention originelle, cependant, il se détourna rapidement, en parti à cause de la difficulté qu’il expérimenta à obtenir suffisamment de fonds pour obtenir l’admission à une loge de Francs-Maçons, en parti parce que son étude de tels livres Maçonniques comme ils sont venus entre ses mains le persuadèrent que les « mystères » de la Franc-Maçonnerie étaient trop puériles et trop facilement accessibles au public pour les rendre utiles. »
– Stauffer

Weishaupt réalisa rapidement, que pour achever ses objectifs, il serait nécessaire pour lui de créer son propre groupe secret, composé d’individus puissants qui adopteraient ses idées et l’aideraient à les propager.

« Il jugea nécessaire, par conséquent, de se lancer sur des lignes indépendantes. Il formerait une organisation secrète modèle, comprenant « des écoles de sagesse », cachées du regard du monde derrière des murs d’isolement et de mystère, où ces vérités que la folie et l’égoïsme des prêtres ont fait bannir des chaises de l’éducation publique pourraient être enseignées avec une parfaite liberté aux jeunes sensibles. »
– Stauffer

Le but de l’organisation de Weishaupt était simple cependant monumental: Renverser toutes les institutions politiques et religieuses dans le but de les remplacer par un groupe d’initiés Illuminati. D’après lui « le bonheur universel complet et rapide pourrait être achevé en se débarrassant de la hiérarchie, des rangs et des riches. Princes et Nations disparaitront sans violence de la terre; la race humaine deviendra une seule famille; le monde sera la demeure de l’homme raisonnable ». Le 1er Mai 1776, l’Ordre des Illuminati est fondé.

Les Illuminés de Bavière

Les Illuminés de Weishaupt commencèrent humblement avec juste cinq membres, mais après quelques années et avec de puissantes connexions, l’Ordre devint une force politique majeure partout dans le monde. Des décideurs influents, de riches industriels, des nobles puissants et de mystérieux occultistes rejoignirent l’Ordre et participèrent aux objectifs conspirateurs. Quelques historiens affirment que le succès de l’ascension rapide de l’Ordre était dû à un rendez-vous secret entre Weishaupt et une figure mystérieuse du nom de Cagliostro, le plus puissant occultiste de l’époque.

« A Ingolstadt, Cagliostro est soupçonné d’avoir rencontré Adam Weishaupt, professeur de philosophie et de droit canonique à l’université, qui, en 1776, avait fondé la secte des Illuminati. S’appelant même les héritiers des Chevaliers du Temple, ils déclarèrent leur intérêt en utilisant l’intervention céleste telle qu’achevée par Cagliostro pour l’avancement d’un programme de réforme religieuse mondiale, mais un plus radical que Cagliostro, « s’engagea à venger la mort du Grand Maitre Templier Jacques de Molay en réduisant en poussière la triple couronne des papes et en éliminant le dernier des Rois Capétiens. »

Cagliostro est obligé, et décrit en détail prophétique la décapitation de Louis XVI, un événement difficilement envisagé à ce moment-là comme n’importe quoi d’autre qu’improbable. »
– Tompkins

Les Illuminati de Bavière était initialement composé de trois grades primaires: Novice, Minerval et Illuminé Minerval. Chaque grade a été conçu pour atteindre des objectifs particuliers tout en assurant le contrôle et la domination complète du sommet de la pyramide. Voici un bref coup d’œil de chaque grade.

Novice

Les membres susceptibles d’entrer chez les Illuminés de Bavière étaient attirés et introduis à l’Ordre en usant d’un vocabulaire attirant (la quête de la sagesse et de l’amélioration) et des sciences occultes. Ils étaient cependant introduis à une hiérarchie très surveillée et contrôlée, une qui ressemblait au système des Jésuites. Il n’y avait aucune mention des objectifs politiques de l’Ordre.

« Une fois enrôlé, l’instruction de chaque Novice devait être entre les mains de son recruteur, qui cachait bien à son élève l’identité du reste de ses supérieurs. Ces statuts de l’ordre, tel qu’il a été autorisé à lire impressionnaient son esprit de novice que les fins particulières recherchées dans son noviciat étaient d’améliorer et de perfectionner son caractère moral, étendre ses principes d’humanité et de sociabilité, et de solliciter son intérêt dans les objets louables de contrecarrer les plans des méchants, aider la vertu opprimée, et aider les hommes de mérite à trouver de meilleures places en ce monde. L’ayant convaincu de la nécessité de maintenir le secret inviolable, concernant les affaires de l’ordre, les fonctions supplémentaires de subordonner ses vues égoïstes et intérêts et d’accorder une obéissance respectueuse et complète envers ses supérieurs étaient ensuite enjointes. Une partie importante de la responsabilité du Novice consistait à mettre au point un rapport détaillé (pour les archives de l’ordre), contenant des informations complètes concernant sa famille et sa carrière personnelle, couvrant de tels éléments distants comme les livres qu’il possédait, les noms de ses ennemis personnels et l’occasion de leur inimitié, les points forts et faibles de son caractère, les passions dominantes de ses parents, les noms de leurs parents et gens intimes, etc. Les rapports mensuels étaient aussi requis, couvrant les bénéfices que la recrue a reçu et les services qu’elle a rendu à l’ordre. Pour la constitution de l’ordre le novice doit entreprendre sa part dans le travail de recrutement, son avancement personnel aux grades les plus élevés étant conditionné par la réussite de ses efforts. Pour ceux qu’il recrutait, il devenait à son tour un supérieur, et donc après un noviciat vraisemblablement d’une durée de deux ans, la voie était ouverte pour sa promotion au prochain grade supérieur.
– Stauffer

Quand un Novice prouvait à ses supérieurs qu’il méritait d’avancer, il était initié au grade de Minerval.

Minerval

Sceaux du grade Minerval des Illuminés de Bavière. Ces pendentifs, portés autour du cou des initiés Minerval, représentent la Chouette de Minerve. Connue aussi en tant que la Chouette de la Sagesse, ce symbole est trouvé de nos jours dans des lieux puissants: autour de la Maison Blanche, caché sur le billet d’un dollar ou sur l’insigne du Bohemian Club.

Le terme Minerval est dérivé de Minerve qui était la déesse Romaine de la poésie, médecine, sagesse, commerce, tissage, arts, magie, et de la musique. Elle est souvent représentée avec sa créature sacrée, une chouette, qui symbolise ses liens à la sagesse. Un ancien symbole des mystères, Minerve est en vedette dans des endroits tels que la Bibliothèque du Congrès et le Grand Sceau de la Californie.

Le deuxième grade des Illuminati était celui de l’endoctrinement. Les initiés assistaient à des conférences sur les principes spirituels de l’Ordre mais avait très peu d’information concernant les véritables buts de Weishaupt et son proche entourage d’administrateurs.

« La cérémonie d’initiation par laquelle le Novice passait au grade de Minerval était supposée détromper l’esprit du candidat de tout soupçon tenace que l’ordre avait comme but suprême la domination des riches et des puissants, ou le, renversement du gouvernement civil et ecclésiastique. Il demandait aussi au candidat d’être utile à l’humanité, de maintenir le silence éternel, une fidélité inviolable, et une obéissance implicite à l’égard de tous les supérieurs et les règles de l’ordre, et de sacrifier tous les intérêts personnels à ceux de la société. »
– Stauffer

Les Minervals étaient permis de rencontrer certains supérieurs (Illuminés Minervals) et d’engager des discussions avec eux. Cet unique privilège était une grande source de motivation pour les nouveaux initiés.

Illuminé Minerval

Sélectionnés à partir des Minervals, des tâches spécifiques à accomplir étaient données aux Illuminés Minervals afin de les préparer à prendre des mesures dans le «monde réel». La plupart de leurs travaux consistaient d’études de l’humanité et de la perfection des méthodes pour la diriger. Chaque Minerval illuminé était confié à un petit groupe de Minervals qui étaient scrutés, analysés et amenés vers des directions spécifiques. Les membres de bas niveau de l’Ordre devenaient donc des sujets de test des techniques qui pourraient être appliquées aux masses en général.

Au grade d’Illuminé Minerval était admit ces Minervals qui dans le jugement de leurs supérieurs étaient dignes d’amélioration. Les cérémonies initiatiques élaborées fixèrent à l’esprit du candidat les notions que la purification progressive de sa vie était à prévoir, alors qu’il faisait son chemin dans l’ordre vers le haut, et que la maitrise de l’art de diriger les hommes était sa recherche spéciale aussi longtemps qu’il resterait dans le nouveau grade. Pour accomplir ce dernier, par exemple, devenir un psychologue et directeur expert des consciences des hommes, il devait observer et étudier constamment les actions, buts, désirs, fautes, et vertus du petit groupe de Minervals qui était placé sous ses soins et sa direction personnelle. Pour le guider dans cette tâche difficile une masse compliquée d’instructions lui était fournie.

En plus de leur présence continue dans les assemblées de Minervals, les membres de cette catégorie se réunissaient une fois par mois par eux-mêmes, pour entendre les rapports concernant leurs disciples, pour discuter des méthodes d’accomplir les meilleurs résultats dans leur travail de gestion et de solliciter les conseils des uns et des autres pour les cas difficiles et embarrassants. Dans ces réunions, les dossiers des assemblées de Minervals ont été revus et corrigés et transmis ensuite à des officiers supérieurs de l’ordre.
– Stauffer, op. cit.

A partir de cette structure basique, les Illuminati commencèrent leur expansion. Tout était en place pour Weishaupt afin d’accomplir un but important: l’infiltration de la Franc-Maçonnerie.

L’infiltration de la Franc-Maçonnerie

En 1777, l’année suivant la création des Illuminati, Weishaupt rejoignit la loge Maçonnique Théodore de Bon Conseil à Munich. Il n’a pas seulement réussit à propager ses idées dans la loge, il a aussi géré pour que la loge soit « virtuellement absorbée dans le mouvement Illuministe presque immédiatement. » [Manly P Hall]

Une alliance définitive entre les Illuminati et la Franc-Maçonnerie est devenue possible en 1780 quand un personnage important du nom de Baron Adolph Franz Friedrich Ludwig Knigge a été initié dans l’Ordre de Weishaupt. Les connexions Maçonniques du diplomate Allemand et ses capacités organisationnelles ont rapidement été misent en application par l’Ordre. Knigge accomplira deux tâches importantes pour les Illuminati: il révisa la hiérarchie de l’Ordre, et créa de nouveaux grades supérieurs et autorisa la totale intégration des loges Maçonniques dans le système.

Deux lourdes conséquences s’en suivirent rapidement à la suite de l’avènement de Knigge dans l’ordre. Les grades plus élevés longtemps recherchés ont été élaborés, et une alliance entre les Illuminati et la franc-maçonnerie a été effectuée.
– Manly P Hall

Knigge, un diplomate influent Allemand du nord et occultiste a rejoint les Illuminati en 1780. On le voit ici entrain de présenter le signe de la Main Cachée (voir l’article intitulé La Main cachée qui Façonna le Monde sur Vigilant Citizen).

L’influence de Knigge dans l’ordre était profonde et immédiate. Le nouveau système qu’il avait inventé attira les Francs-Maçons et d’autres personnalités puissantes, qui donnèrent au mouvement un grand momentum. Voila le système inventé par Knigge:

Knigge conserva les grades originels de l’ordre intacts mais ajouta de nouveaux grades au dessus d’eux. Le second niveau des Illuminati incorporé aux grades de la Franc-Maçonnerie faisant ainsi de la Fraternité un simple morceau d’une superstructure Illuministe plus large.

« Le grade de Novice (une partie du système uniquement dans un sens préparatoire) est resté intact par Knigge, merci à l’ajout d’une communication imprimée qui devait être remise entre les mains de toutes les nouvelles recrues, les conseillant que l’Ordre des Illuminati se tient contre toutes les formes de Franc-Maçonnerie contemporaine comme étant le seul type non dégénéré, et comme tel lui seul est capable de restaurer l’artisanat de son ancienne splendeur. (…)

Les trois grades symboliques de la seconde classe semblent avoir été exclusivement inventés pour l’unique but de fournir une avenue par laquelle les membres de différentes branches de la grande famille Maçonnique pourraient passer aux niveaux supérieurs du nouvel ordre. »
– Manly P Hall

Les degrés supérieurs de l’Ordre étaient restreints à une minorité sélectionnée et incluaient des individus puissants et des personnalités influentes. Le grade de Prince tenait dans ses rangs les inspecteurs nationaux, provinciaux, les préfets et les doyens des Prêtres. Au sommet de la pyramide se trouvait les Mages Philosophiques (connus aussi en tant qu’Aréopagites), qui comprenaient les chefs suprêmes de l’Ordre. Leurs identités ont été protégées en toute sécurité et sont encore difficiles à confirmer aujourd’hui.

La stratégie de Knigge donna des résultats impressionnants et autorisa les Illuminati à devenir un mouvement extrêmement puissant.

« La nouvelle méthode de distribuer l’Illuminisme au moyen de son affiliation avec les loges maçonniques fit rapidement ses preuves. Surtout en raison de la bonne stratégie de chercher ses recrues parmi les officiers et autres personnages influents des loges de la franc-maçonnerie, ces derniers, les uns après les autres se dirigèrent vers le nouveau système en succession rapide. De nouvelles préfectures étaient établies, de nouvelles provinces organisées, et les Provinciaux commencèrent à ramener un flot copieux et constant de nouvelles recrues. (…) Étudiants, marchants, docteurs, pharmaciens, avocats, juges, professeurs dans les gymnases et universités, précepteurs, officiers civils, pasteurs, prêtres — tous ont été généreusement représentés parmi les nouvelles recrues. Des noms distingués apparurent vite sur les listes des loges du nouveau système. Le Duc Ferdinand de Brunswick, Duc Ernst de Gotha, Duc Karl August de Saxe-Weimar, Prince August de Saxe-Gotha, Prince Carl de Hesse, Baron Dalberg, le philosophe Herder, le poète Goethe, le pédagogue Pestalozzi, faisaient partis du nombre d’enrôlées, vers la fin de l’année 1784 les dirigeants se vantaient d’un effectif total comprit entre deux et trois mille membres 106. et l’établissement de l’ordre sur une fondation solide semblait être pleinement assurée. »
– Manly P Hall

Weishaupt, cependant, n’apprécia pas le succès de son Ordre pour longtemps. Des suspicions que les Illuminatis conspirent contre les gouvernements et les religions grandirent en Europe. Y voyant une menace potentiel pour son pouvoir, le gouvernement de Bavière lança un édicte mettant hors la loi toutes communautés, sociétés et fraternités qui existaient sans autorisation en raison de la loi. De plus, des désaccords internes entre Weishaupt et les grosses têtes de son Ordre menèrent à des disputes et désaccords. Au milieu de tout ça, certains membres allèrent directement voir les autorités et témoignèrent contre l’Ordre, une opportunité qui n’a pas été loupée par le gouvernement Bavarois.

« De la bouche e ses amis, les accusations que ses ennemis ont fait contre l’ordre devaient être étayées. Par l’admission de ses dirigeants, le système de l’Illuminati avait l’apparence d’un organisme voué au renversement de la religion et l’Etat, une bande de faussaires et d’empoisonneurs, une association d’hommes de morale répugnante et des goûts dépravés. »
– Manly P Hall

En 1788, grâce à l’utilisation de la législation agressive et d’accusations criminelles, les Illuminati de Bavière étaient apparemment dissipés et détruits par le gouvernement. Alors que certains voient là la conclusion de l’histoire des Illuminati, il ne faut pas oublier que les tentacules de l’Illuminisme ont eu le temps de se propager bien au-delà des confins de la Bavière pour atteindre les loges maçonniques à travers l’Europe. En d’autres termes, les Illuminati n’ont jamais été détruits, ils sont tout simplement entrés dans la clandestinité. Un an plus tard, un événement important serait la preuve que l’Illuminisme était plus vivant et puissant que jamais: la Révolution française.

La Révolution Française

Le renversement violent de la Monarchie Française de 1789 symbolise pour plein de gens la victoire du Jacobinisme et de l’Illuminisme contre les institutions traditionnelles de l’époque. L’adoption de la Déclaration des Droits de L’homme fusionna officiellement les valeurs Maçonniques et Illuministes avec le noyau du gouvernement Français. La nouvelle devise du pays « Liberté, Égalité et Fraternité » a été dite être une expression Maçonnique qui était utilisée dans les loges Françaises pendant des siècles.

Le document officiel de la Déclaration des Droits de l’Homme contient plusieurs symboles occultes se référant aux Sociétés Secrètes. Premièrement, le symbole de l’œil qui voit tout dans un triangle, entouré par la lumière de l’étoile flamboyante de Sirius, est trouvé au dessus de tout (ce symbole est aussi trouvé sur le Grand Sceau des États-Unis). Sous le titre est représenté un Ouroboros (un serpent avalant sa propre queue), un symbole ésotérique associé à l’Alchimie, le Gnosticisme et l’Hermétisme, les enseignements centraux de la Maçonnerie. Juste en dessous de l’Ouroboros est un chapeau phrygien, un symbole représentant les révolutions Illuministes à travers le monde. La déclaration entière est gardée par des piliers Maçonniques.

Réaction contre l’Illuminisme

Bien que les Illuminatis étaient supposés morts, les idées qu’ils promouvaient devinrent quand même une réalité. Les Francs-Maçons et les Rosicruciens étaient toujours en plein essor, et les Illuminati semblaient vivre à travers eux. L’Europe était en pleine tourmente profonde alors qu’une nouvelle classe de personnes prenaient la barre du pouvoir. Les critiques ont commencées à émerger, révélant aux masses les forces secrètes derrière les changements dont ils étaient témoins.

Leopold Hoffman, un Franc-Maçon convaincu que les Illuminatis corrompaient sa Fraternité, publia dans son journal une série d’articles intitulée Wiener Zeitschrift. Il déclara que les grades inférieurs des Illuminatis avaient été dissous, mais que les degrés supérieurs étaient encore actifs. Il ajouta aussi que la Franc-Maçonnerie avait été « subjuguée par l’Illuminisme » et transformée pour servir cette fin. Il déclara aussi que la Révolution Française avait été le résultat d’années de propagande Illuministe.

En 1797, John Robinson, un physicien Écossais, mathématicien et inventeur (il inventa la sirène) publia un livre intitulé « Preuves d’une Conspiration contre Toutes les Religions et Tous les Gouvernements d’Europe, véhiculée dans des Rendez-Vous Secrets de Francs-Maçons, Illuminati, et Sociétés de Lecture. » Ce franc-maçon dévoué fut déchanté quand il réalisa que sa fraternité avait été infiltrée par les Illuminati. Voici un extrait de son livre:

« J’ai découvert que le couvert d’une Loge Maçonnique avait été employé dans tous les pays pour l’aération et la propagation de sentiments dans la religion et la politique, qui n’auraient pas pu circulé chez le public sans exposer l’auteur à un grave danger. J’ai trouvé, que cette impunité a graduellement encouragée les hommes de principes licencieux à devenir plus audacieux,

et d’enseigner des doctrines subversives de toutes nos notions de moralité de toute notre confiance envers le gouvernement moral de l’univers, de tous nos espoirs d’amélioration dans un futur Etat d’existence et de toute satisfaction et de contentement de notre vie actuelle, tant que nous vivons dans un état ??de subordination civile. J’ai été en mesure de retracer ces tentatives, faites, à travers un parcours de cinquante ans, sous le prétexte spécieux d’éclairer le monde par le flambeau de la philosophie, et de dissiper les nuages ??des superstitions civile et religieuse qui gardent les nations d’Europe dans les ténèbres et l’esclavage. J’ai observé ces doctrines se propageant et se mélangeant graduellement avec tous les différents systèmes de la Franc-Maçonnerie; jusqu’à ce que, enfin, UNE ASSOCIATION SE FORME pour le but exprès de DÉRACINER TOUS LES ÉTABLISSEMENTS RELIGIEUX, ET RENVERSER TOUS LES GOUVERNEMENTS EXISTANT EN EUROPE. J’ai vu cette Association s’exécuter elle-même fanatiquement et systématiquement, jusqu’à ce qu’elle devienne presque irrésistible: Et j’ai vu que les chefs les plus actifs dans la Révolution Française étaient des membres de cette Association, et menèrent leurs premiers mouvements d’après ses principes, et par le biais de ses instructions et de son assistance, formellement demandées et obtenues: Et, finalement, j’ai aussi observé que cette Association existe encore, et travaille toujours dans le secret, et que non seulement plusieurs apparitions parmi nous démontrent que ses émissaires tentent de propager leurs doctrines détestables, mais que l’Association a des loges en Grande-Bretagne qui correspondaient à la Loge mère de Munich depuis 1784… L’Association dont j’ai parlé est l’ordre des ILLUMINATI, fondé, en 1775 [sic], par le Dr. Adam Weishaupt, professeur de Droit Canonique à l’Université d’Ingolstadt, et abolit en 1786 par l’Électorat de Bavière, mais ravivé immédiatement après, sous un autre nom, et sous une forme différente, partout en Allemagne. Il fut détecté à nouveau, et semblait se dissiper; mais il avait à ce moment des racines si profondes qu’il subsiste, sans être détecté, et s’est propagé dans tous les pays d’Europe. »
– John Robinson, Preuves d’une Conspiration

Augustin Barruel, un Prêtre Jésuite Français publia aussi en 1797 un livre reliant la Révolution Française aux Illuminés de Bavière. Dans « Mémoires pour servir à l’histoire du Jacobinisme », il retrace le slogan « Liberté et Égalité » aux jeunes Templiers et déclara que, dans les degrés supérieurs de l’ordre, Liberté et égalité ne sont pas uniquement expliqués par « une guerre contre les rois et les trônes » mais une « guerre contre Christ et ses autels ». Il fournit également des détails relatifs à la prise de contrôle Illuminati de la Franc-maçonnerie.

« Weishaupt émergea comme fidèle serviteur d’une cause supérieure. Derrière lui se déplaça le mécanisme compliqué des Écoles Secrètes. Comme toujours, elles n’ont pas confié leur poids complet à n’importe quelles institutions périssables. L’histoire physique des Illuminati s’étend sur une période de douze ans. Il est difficile donc, de comprendre l’excitation que ce mouvement causa dans la vie politique de l’Europe. Nous sommes forcés de réaliser que ce groupe Bavarois était seulement un fragment d’un design plus large et diversifié.

Tous les efforts pour découvrir les membres des classes supérieures de l’Ordre des Illuminati ont été infructueux. Il est d’usage, par conséquent, de supposer que ces grades supérieurs n’existaient pas, sauf dans les esprits de Weishaupt et Von Knigge. N’est-il pas également possible qu’un puissant groupe d’hommes, résolut à rester totalement inconnu, bougea derrière Weishaupt et le poussa en avant comme un écran pour ses propres activités?

Les idéaux de l’Illuminisme, comme ils sont trouvés dans les mystères de l’antiquité païenne; étaient vieux quand Weishaupt est né, et il est peu probable que ces convictions longtemps chéries périrent avec son expérience Bavaroise. Le travail qui était inachevé en 1785 reste inachevé en 1950. Les Ordres ésotériques ne s’éteindront pas jusqu’à ce que les objectifs qui les ont amenés à exister ne soient remplis. Les organisations peuvent périr, mais la Grande École est indestructible. »
– Manly P Hall – Les clés perdues de la Franc-Maçonnerie

Le Grand Sceau des États-Unis représente la Grande Pyramide de Gizeh inachevée, un symbole des travaux incomplets des Ordres Ésotériques: un Nouvel Ordre Mondial. Le Sceau fut adopté sur le dollar Américain par Franklin Delano Roosevelt, un Franc-Maçon 32è degré et un Chevalier de Pythias ayant des liens avec Manly P. Hall.

Les Illuminatis Aujourd’hui

Si l’agenda Illuminati est toujours actif de nos jours, quel forme a-t-il emprunté? Du point de vue ésotérique et spirituel, certaines Sociétés Secrètes modernes comme l’O.T.O (Ordo Templi Orientis) ont déclaré être les héritiers de l’Illuminisme. D’autres recherches déclarèrent qu’il existe des Ordres cachés au dessus du 33 degrés « visible » de la Franc-Maçonnerie qui forme les Illuminatis. Comme ils sont par définition, secrets, obtenir des détails sur ces Ordres est assez difficile.

L’aspect politique de l’Illuminisme moderne est bien plus visible et ses plans bien plus évidents. Un groupe de plus en plus concentré et restrictif fut confié la création d’importantes décisions et de lois. Les organisations et comités internationaux, agissant au delà des élus officiels créent aujourd’hui des lois sociales et économiques qui sont appliquées au niveau mondial. Ce phénomène est plutôt nouveau dans l’histoire plutôt qu’avoir des royaumes ou états-nations, un gouvernement de l’ombre non élu, composé de l’élite mondiale, devient progressivement le centre du pouvoir mondial.

« Sur un autre plan politique se trouve des groupes idéologiques tels que le Council on Foreign Relations, ou les participants au Forum Économique Mondial. Ici nous trouvons les dirigeants en politique, affaire, finance, éducation, et les médias qui partagent une croyance en la valeur des solutions globales; et sont en haute position d’autorité et d’influence, et représentent différents niveaux d’implication dans le cercle intérieur du groupe. La plupart des membres sont tout simplement heureux de pouvoir s’associer à d’autres luminaires bien connus et sont honorés de recevoir les privilèges d’adhésion ou de participation. Cependant, l’idéologie aux plus hauts niveaux d’un tel groupe soutien un gouvernement mondial — qui doit être administré par une classe d’experts et de planificateurs, chargé de diriger des institutions organisées centralement sur le social et la politique. Bien que les membres peuvent être amenés à ajouter leurs voix considérables à certaines lois transnationales économiques et politiques, ils peuvent ne pas être des supporters (ou même conscients) des ambitions à long terme du cercle intérieur. Bien que ces groupes tiennent assez souvent leurs réunions en secret, leurs listes de membres sont de notoriété publique. C’est l’agenda principal qui est déguisé. »
– Wasserman

Les groupes et les conseils principaux de l’élite sont: L’International Crisis Group, Le Council on Foreign Relations, le Forum Économique Mondial, le Brookings Institution, Chatham House, La Trilateral Commission et le Bilderberg Group. Le Bohemian Club est connu pour tenir des rassemblements informels de l’élite mondiale ponctués par d’étranges cérémonies et rituels. L’insigne du Club est une chouette similaire à celle trouvée sur le sceau Minerval des Illuminati de Bavière.


Le Sceau du Bohemian Club

Si quelqu’un étudie méticuleusement les membres et participants de tels groupes esclusifs, il remarquerait qu’ils combinent les politiciens les plus puissants, les PDGs et intellectuels de l’époque avec peu d’individus avec des noms connus. Ils sont les descendants de puissantes dynasties qui s’élevèrent contre le pouvoir en prenant le contrôle des aspects des économies modernes, comme le système bancaire, l’industrie pétrolière ou les médias de masse. Ils ont été associé à des événements de jeu change, comme la création de la Réserve fédérale en 1913. Cet acte modifie complètement le système bancaire des États-Unis, le plaçant dans les mains de quelques sociétés d’élite. Une preuve de cela est la décision du tribunal de 1982 stipulant que « les Banques de la Réserve ne sont pas des instruments fédéraux aux fins du FTCA [le Federal Tort Claims Act], mais sont des sociétés privées indépendantes, et contrôlées localement« .

Dans son livre « Bloodlines of the Illuminati », l’auteur controversé Fritz Springmeier déclare qu’aujourd’hui les Illuminati est formé d’après les decendants de treize familles puissantes dont les ancêtres avaient des liens proches ou distants avec les Illuminés de Bavière originaux. D’après Springmeier, les 13 lignées sanguines sont, les Bundy, Collins, DuPont, Freeman, Kennedy, Li, Onassis, Reynold, Rockefeller, Rothschild, Russel et Van Duyn.

Il ne fait aucun doute que, en vertu des ressources matérielles et politiques dont elles sont propriétaires, certaines de ces familles ont beaucoup de pouvoir dans le monde d’aujourd’hui. Elles apparaissent pour former le noyau de ce que nous appelons aujourd’hui les Illuminati. Cependant, ont-elles conspirées pour créer un Nouvel Ordre Mondial? Voici une citation des mémoires de David Rockefeller qui pourrait répondre à certaines questions:

« Pendant plus d’un siècle, les idéologues extrémistes des deux côtés du spectre politique se sont emparés des incidents très médiatisés tels que ma rencontre avec Fidel Castro pour attaquer la famille Rockefeller pour l’influence démesurée qu’elle prétend exercer sur nos institutions américaines politiques et économiques. Certains croient même que nous faisons partie d’une cabale secrète agissant contre les grands intérêts des Etats-Unis, et ils représentent ma famille et moi comme des « internationalistes »; ils vont jusqu’à prétendre que nous conspirons avec d’autres capitalistes dans le monde pour construire une structure politique et économique mondiale plus intégrée – un seul monde, si vous voulez. Si c’est ce dont on m’accuse, je plaide coupable et j’en suis fier « 
– David Rockefeller, Memoirs

Conclusion

L’histoire des Illuminati a été réprimée ou révélée, démystifiée ou exposée, ridiculisée ou exagérée d’innombrables fois — tout dépendant du point de vue des auteurs s’ils étaient des « apologistes » ou des « critiques ». Pour obtenir la vérité absolue à propos d’un groupe qui a toujours été censé être secret est tout un défi et chacun doit avoir beaucoup de jugement et de discernement pour différencier les faits des fabrications. Comme il n’est pas possible de répondre à toutes les questions en rapport avec les illuminati, cet article tente tout simplement de dessiner une image plus précise de l’ordre et de présenter les faits importants le concernant.

L’atmosphère politique d’aujourd’hui est assez différente de celle du temps de Weishaupt et des pères Fondateurs Américains, cependant il y a plein de similarités. Alors que les Illuminatis Bavarois dénonçaient prétendument l’oppression politique et religieuse du Vatican, un nouveau type d’oppression prend forme. Alors que les démocraties fusionnent en un seul gouvernement mondial, alors que la vie privée et les libertés sont remplacées par la « sécurité » et la haute technologie de surveillance, alors que les écoles sévissent contre la pensée critique, alors que les médias abrutissent et désinforment les masses, alors que des opérations secrètes engendrent des crimes contre l’humanité et alors que toutes les protestations importantes sont réprimées par un état policier grandissant, il est facile de tirer la conclusion qu’un système répressif similaire est entrain d’être instauré. Est-ce que les Illuminatis ont véritablement « libéré » le Monde de l’Ouest de l’oppression du Vatican ou ont-ils simplement continué dans ses pas?

La minorité, la classe dirigeante au moment présent, a les écoles et la presse, et en général L’Eglise aussi, sous sa coupe. Cela lui permet d’organiser et de secouer les émotions des masses, et d’en faire leurs outils. »
– Albert Einstein


Publicité

Laissez un commentaire