Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Un Code d’une Société Secrète du 18è Siècle Découvert

Le code du Copiale décrypté

© Le Monde

Le code du Copiale, un étrange manuscrit du XVIIIe siècle de 105 pages contenant des messages cryptés sous forme de symboles abstraits et de caractères romans, a été percé avec l’aide d’un ordinateur, annonce l’Université de Californie du Sud (USC).

Le mystérieux cryptogramme, relié avec du papier brocard or et vert, révèle les rituels et les tendances politiques d’une société secrète en Allemagne il y a 300 ans, précise le communiqué publié sur le site internet de l’université. Les rites détaillés dans le document contenant 75 000 caractères indiquent que cette société était fascinée par les yeux et l’ophtalmologie. Pourtant il ne semble pas que ses membres étaient eux-même des médecins des yeux.

« Ce décodage du Copiale ouvre une fenêtre pour l’étude de l’histoire des idées et des sociétés secrètes« , explique l’informaticien Kevin Knight de l’école d’ingénierie de l’USC, un des membres de l’équipe internationale qui a finalement percé le secret du code du Copiale. « Les historiens pensent que les sociétés secrètes ont joué un rôle dans les révolutions mais cette hypothèse reste difficile à étayer en raison surtout du fait qu’un grand nombre de documents sont cryptés« , selon lui.

Le code du Copiale a été découvert dans l’académie de Berlin-Est à la fin de la guerre froide et se trouve aujourd’hui chez un collectionneur privé. Pour percer ce code, Kevin Knight et ses collègues Beáta Megyesi et Christiane Schaefer de l’université Uppsala en Suède, ont réécrit une version du texte pouvant être lue par un ordinateur. Ils ont utilisé pour cela un programme informatique créé par Kevin Knight.

Après avoir essayé 80 langues, l’équipe de cryptographes s’est rendu compte que les caractères romains étaient vides de sens, destinés seulement à tromper les lecteurs. Les messages étaient contenus en fait dans les symboles abstraits. Finalement les premiers mots ayant un sens en allemand ont été déchiffrés. Ils disent : « Cérémonies d’initiation » suivi par « Section secrète« .

Explication du décryptage du Copiale : http://www.aclweb.org/anthology-new/W/W11/W11-12.pdf#page=12

Le texte intégral : en allemand (PDF, 105 pages), en anglais (PDF, 105 pages).


Publié le 30 octobre, 2011 dans Franc Maçonnerie, Histoire, Le Monde, Livres, Sociétés Secrètes.

Laissez un commentaire