Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Conseil de l’Europe/UE : « Influer sur la perception et les attitudes pour faire de la diversité un avantage »

Programme SPARDA : Influer sur la perception et les attitudes pour faire de la diversité un avantage

© Conseil de l’Europe, via Défrancisation

Un programme joint Union européenne / Conseil de l’Europe (janvier 2011 – juin 2012)

Contexte

Le programme conjoint du Conseil de l’Europe et de l’Union européenne « Influer sur la perception et les attitudes pour faire de la diversité un avantage » (SPARDA), s’inspire des précédents travaux du Conseil de l’Europe dans le domaine de l’intégration et du dialogue interculturel, notamment du Livre blanc sur le dialogue interculturel, de l’action conjointe UE / CdE pour des « Cités interculturelles », et de la campagne « Dites non à la discrimination ».

La réussite de l’intégration des migrants dépend largement de la perception qu’a la population locale de la migration et de la diversité ethnoculturelle. Cette perception est le résultat d’un ensemble complexe de facteurs et de situations, mais ceux-ci peuvent, dans une certaine mesure, être influencés par la manière dont les guides d’opinion, en particulier les responsables politiques et les médias, abordent ces questions. Même si de nombreuses villes et organisations dans toute l’Europe s’efforcent d’influer de manière équilibrée sur la perception de la migration et de la diversité par la population, on ne dispose pas de données systématiques sur l’impact de ces initiatives, ni d’une évaluation globale des stratégies de communication et de sensibilisation qui donnent les meilleurs résultats.

Objectifs

Montrer que les perceptions et attitudes négatives envers la migration et la diversité ne sont pas irrémédiables et que les villes peuvent mettre en œuvre des stratégies de communication réussies pour faire évoluer les mentalités de façon positive.

Activités prévues

– Enquêtes initiales sur la perception de la diversité et de la migration ;

– Stratégies municipales de communication et de dialogue ;

– Ateliers de formation sur les médias et la diversité à l’intention de responsables publics et professionnels des médias locaux pour fournir des indications clés pour définir des stratégies de communication et de dialogue ;

– Séances de production croisée des médias visant à proposer des contenus médiatiques qui reflètent une approche équilibrée et ouverte de la migration et de la diversité, mais aussi de l’intégration et de la cohésion sociale.

Produits prévus

– Méthode d’enquête ;

– Rapport sur les enquêtes initiales et finales sur la perception ;

– Rapport sur les enquêtes initiales et finales sur la perception ;

– Brochure sur les ateliers de formation aux médias et à la diversité dans le cadre du plan de communication et d’information ;

– Brochure sur le projet de production croisée des médias pour faire de la diversité un avantage ;

– Rapport global ;

– Site Web ;

– Publication générale sur les produits et les résultats de SPARDA.

Résultats escomptés

– Recensement des stratégies pertinentes et efficaces de communication et de dialogue qui ont un impact considérable sur la diversité en termes d’évolution des mentalités vers une approche plus équilibrée, eu égard aux facteurs clés de réussite

– Introduction des résultats du programme SPARDA :
dans les plans d’action des villes partenaires sur l’intégration / les relations interculturelles, y compris une réorientation de ces initiatives pour donner la priorité aux activités ayant le plus d’impact sur l’opinion publique.
dans la boîte à outils du réseau des Cités interculturelles, en particulier dans les lignes directrices visant à renforcer les stratégies municipales d’intégration dans les domaines de l’identité locale et de la perception des migrants.

Mise au point d’outils pour influencer les travaux d’élaboration des politiques, et inclusion des résultats du programme SPARDA dans les projets des Etats membres de l’UE et du CdE sur l’intégration et la diversité

Présentation des recommandations SPARDA au Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l’Europe en vue de leur transmission aux autorités locales, nationales et européennes et au Comité des Régions.


Publicité
Publié le 17 octobre, 2011 dans Europe & UE, France, Immigration, Société & Culture.

Laissez un commentaire