Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Ordres Maçonniques de la Fraternité, Avant-Propos

Ordres Maçonniques de la Fraternité

En relation avec : Illuminati : « Les clés perdues de la Franc-Maçonnerie », Manly P Hall, ce qui va suivre est l’introduction du livre Masonic Orders of Fraternity (1950) par Manly P Hall,

[p. 241] Avant-Propos

La descente directe du programme essentiel des Écoles Ésotériques était confiée à des groupes déjà bien conditionnés pour le travail. Les guildes, les syndicats, et autres sociétés de protection et bienveillance avaient été internement renforcées par l’introduction d’un nouvel apprentissage. L’avancement du plan demandait l’élargissement des frontières de la grandeur philosophique. Une Fraternité Mondiale était requise, maintenue par un programme profond et large d’éducation d’après la « méthode ». Une telle fraternité ne peut pas immédiatement inclure tous les hommes, mais elle pourrait unir les activités de certains genres d’hommes, peu importe leur races et croyances religieuses ou les nations dans lesquelles ils vivent. Ces hommes étaient des hommes « de l’avant » [men of towardness], ces fils de demain, dont le symbole est un soleil flamboyant au dessus des montagnes de l’est.

Alors qu’il est difficile de retracer les éléments d’un modèle qui n’a jamais eu l’intention d’être évident, la forme générale de la conception est faiblement apparente. L’Empire Invisible, intégré et doté d’une âme par Bacon et son soi-disant groupe littéraire, était l’archétype de ces Sociétés démocratiques qui précipitèrent directement et indirectement l’ère des révolutions. Ainsi, la voie a été déblayée pour les premières grandes expérimentations de gouvernement autonome pratique. Bien plus était demandé que la déclaration des droits de l’homme. Il était nécessaire de préparer l’individu à administrer de tels droits. Il ne peut pas y avoir de liberté durable pour ceux qui ne peuvent pas protéger la liberté avec intelligence. Il n’est pas juste suffisant que l’homme ait des droits; il doit être droit lui-même.

Il était inévitable que les Ordres de la Fraternité sponsorisent l’éducation mondiale. L’esprit humain doit être enrichi de savoir essentiel et libéré des fardeaux de l’ignorance, superstition, et la peur. Le programme comprenait une expansion systématique des institutions existantes et l’élargissement des sphères d’influence.

Lentement, les Ordres de la Réforme Universelle disparurent de l’attention du public, et à leurs places apparurent les Ordres de la Fraternité Mondiale. Tout a été fait pour empêcher les transitions d’êtres évidentes. Même l’histoire a été falsifiée pour rendre certaines séquences de l’activité méconnaissables. Le déplacement de l’accentuation n’a jamais donné l’impression d’être brusque, et le mouvement apparu comme une aube de la conscience sociale. Les indices les plus évidents de l’activité secrète ont été les silences prédominants à propos de l’origine et l’impossibilité de remplir les lacunes des enregistrements des ordres fraternels du dix-septième – dix-huitième siècle.

Il est habituel de considérer les ordres fraternels comme de simples sociétés de bonne camaraderie, de fraternité, mais en réalité impliquent beaucoup plus. La fraternité de l’homme doit devenir une réalité sociale avant que la Nouvelle Atlantis puisse exister en tant que Commonwealth Mondial. Sans fraternité, toutes les grandes bénévolences de l’humanité ne mènent à rien. Il ne peut y avoir de sécurité durable, de paix qui dure, et aucune coopération pratique entre les classes de la société ou de l’état souverain de la sphère politique sans la conviction que tous les hommes partagent un héritage commun d’opportunité et de responsabilité. La « méthode » doit d’abord donner naissance à travers le temps à un empire idéologique sans frontières physiques, composé de citoyens d’une certaine qualité, une vision commune, et un but mutuel.

Les ordres de la Fraternité étaient attachés par de minces fils et presque invisibles au projet principal. Comme les jeunes Écoles des Mystères, ces Fraternités n’étaient pas elles-mêmes les incarnations des associations ésotériques, mais plutôt des instruments afin d’accomplir certains objectifs du plan divin, spécialement la réalisation de l’homme à de telle auto-amélioration qui était immédiatement nécessaire. En dépit de l’adversité et toute entrave, l’amélioration de la condition humaine était inévitable. Elle était, en effet, la voie du ciel qui se déployait dans la sphère de la société humaine à travers les machines des mystères et de leurs adeptes.

L’ère de l’exploration révéla un vaste continent dans l’Hémisphère Ouest adapté à la colonisation et idéal pour l’expérimentation politique de la démocratie. Par des circonstances qui apparaissent plus que fortuites, Lord Bacon, était un membre de la Compagnie de Virginie, qui comprenait plusieurs noms célèbres associés au groupe littéraire Baconien. Sa Seigneurie a également été un esprit d’organisation dans le schéma de la colonisation anglaise toute entière. Il est évident que d’après ses écrits il percevait l’Amérique comme lieu idéal pour son Commonwealth Philosophique. Qu’il procéda à l’avancement de son programme par des moyens pratiques est évident d’après les rapports disponibles à tout historien qui s’intéresse.

Durant la période formative de la croissance coloniale, de nombreux monuments baconiens ont été mis en place comme monuments au nom de l’entreprise. Même à travers la période Révolutionnaire, les patriotes Américains travaillèrent main dans la main avec les membres de sociétés secrètes Européennes et Anglaises. Cela peut exiger une recherche approfondie pour révéler le détails du plan bien-défini, mais le fonctionnement général de sa conception est raisonnablement évident. Bacon prépara soigneusement un modèle pour ceux qui lui succéderont, leur conférant non seulement un héritage d’apprentissage, mais aussi un code de procédure ordonnée.

De La Nouvelle Atlantide, on peut en déduire que la Royal Society a seulement été un microcosme ou miniature du temple de la science mondiale par expérience. La Connaissance, organisée par la vision et perfectionnée par les capacités, devait être dotée d’une âme pour un but, et l’humanité devait être équipée des instruments nécessaires pour perfectionner un État durable qui ne devra pas s’effondrer par manque de vision ou de moyens.

Dans la présente section de l’aperçu de la tradition adepte est énoncé l’aboutissement de la phase européenne. Les Ordres Maçonniques de la fraternité ont agi comme média pour la diffusion des hautes doctrines de la liberté, l’égalité, et la fraternité. Ils ont soutenu, avec leurs moyens privés et leur force morale, ces patriotes luttant pour la liberté dans l’Amérique coloniale. Certains, comme Junius, dissimulèrent leur identité et n’ont jamais été formellement identifiés. D’Autres, Comme Lafayette et Kosciusko, engagèrent leurs noms et leurs réputations à la cause sans réserves. Maintenant que les avantages pratiques du secret ont cessés, il serait bon que les citoyens des États-Unis d’Amérique et du Commonwealth des nations britanniques se rendent compte, au moins, des grandes lignes du plan qui sous-tendent les changements politiques et sociaux significatifs qui dominèrent la vie au 18è siècle.

C’est un lieu adéquate pour reconnaître avec gratitude la collaboration des organes du Rite écossais de San Francisco. Ils mirent gracieusement à disposition leurs excellentes bibliothèques de recherches, et plusieurs ouvrages cités dans cette section sont dans leur collection.

MANLY PALMER HALL
Los Angeles, Californie
Avril 1950


Laissez un commentaire