Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Théorie de la relativité: Einstein s’est-il trompé ?

Théorie de la relativité: Einstein s’est-il trompé ?

© RTL.be

Des neutrinos, particules élémentaires de la matière, ont été mesurés à une vitesse dépassant légèrement celle de la lumière, jusqu’alors considérée comme une « limite infranchissable », ont annoncé jeudi des physiciens du CNRS.

S’il est confirmé par d’autres expériences, ce « résultat étonnant » et « totalement inattendu » par rapport aux théories formulées par Albert Einstein, pourrait ouvrir de nouvelles « perspectives théoriques complètement nouvelles », souligne le CNRS (Centre national de la recherche scientifique, France) dans un communiqué.

20 mètres d’avance

D’après les mesures effectuées par les spécialistes de l’expérience internationale Opera, des neutrinos ont parcouru les 730 km séparant les installations du Centre européen de recherches nucléaires (CERN) à Genève du laboratoire souterrain de Gran Sasso (Italie centrale) à une vitesse de 300.006 kilomètres/seconde, soit 6 km/s de plus que la vitesse de la lumière. « Autrement dit, sur une +course de fond+ de 730km, les neutrinos franchissent la ligne d’arrivée avec 20 mètres d’avance » sur la lumière si elle avait parcouru la même distance à travers l’écorce terrestre, précise le CNRS.

Des études comparatives nécessaires

« De longs mois de recherche et de vérifications ne nous ont pas permis d’identifier un effet instrumental expliquant le résultat de nos mesures », assure le porte-parole de l’expérience Opera, Antonio Ereditato, qui se dit « impatient » de comparer ces résultats avec d’autres expériences. « Compte tenu de l’énorme impact qu’un tel résultat pourrait donc avoir pour la physique, des mesures indépendantes s’avèrent nécessaires afin que l’effet observé puisse être réfuté ou bien formellement établi ». « C’est pourquoi les chercheurs de la collaboration Opera ont souhaité ouvrir ce résultat à un examen plus large de la part de la communauté des physiciens ».


Publicité
Publié le 23 septembre, 2011 dans Science.

Laissez un commentaire